AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

All I want for Christmas... [Elijah/Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Sam 24 Déc - 14:53


... Is you  I love you

Le repas de Noël n'en finissait pas... Lyra, souriant juste à intervalles assez réguliers pour prouver à sa famille qu'elle était bien présente, pensait déjà à son véritable plan pour parfaire le réveillon. Les Thompson étaient des gens sympas et aimants, certes, mais ils n'avaient pas besoin d'elle... Pas autant qu'Elijah. Et, à la réciproque, elle ne pouvait que constater qu'elle avait besoin de lui plus que d'eux également.
C'était ainsi, surement, que l'on rentrait dans l'âge adulte : en se détachant de son foyer d'origine pour en construire un nouveau, avec des êtres que l'on choisit, parce qu'ils deviennent nécessaires au bonheur.

    - J'vais aller me coucher, j'suis fatiguée... Maugréa la jeune fille, après avoir avalé une part de bûche trop grosse pour son estomac déjà bien rempli.
    - Tu ne veux pas regarder le John Smith's show ? Il a des invités exceptionnels ce soir... S'alarma sa mère, en s'arrêtant brusquement dans le rangement de la vaisselle, pour la questionner du regard. Et les cadeaux ?
    - Demain, déclara Lyra avec une voix assez enjoué pour convaincre sa génitrice, le regard malicieux. On ne peut pas déroger à la tradition, quel que soit mon âge maintenant !


Cette explication sembla amuser sa mère, et la convaincre de la laisser se retirer. Avec toutes ses études et le sérieux que l'adolescente y mettait, il était après tout plutôt normal qu'elle soit épuisée, même pour les fêtes... Et puis, cette année, il n'avait invité que la grand mère paternelle, sourde comme un pot, à rejoindre leur table, et elle ronflait déjà au moment du dessert.
Le climat était apaisant, il n'était pas utile d'en faire des tonnes, et surtout de se disputer ce soir... Lyra fut donc autorisée à gagner sa chambre après une dose d'embrassades suffisante pour compenser des mois futurs de séparation... S'ils avaient su, peut-être l'auraient étreinte plus fort encore.

La jeune Thompson ne traina pas en pyjama... Elle enfila sa veste la plus chaudes, de grosses bottes fourrées, et entama son exercice préféré, les soirs de semaine où elle était sensée rester enfermée à bosser ses examens : elle escalada la fenêtre de sa chambre, qu'elle laissa entrouverte, juste assez pour pouvoir la rouvrir et ne pas faire rentrer le froid.
Elle ne comptait pas s'absenter toute la nuit... Quelques heures tout au plus, de quoi donner réflexion à sa mère, qui le lendemain au réveil, s'inquiéterait de la voir toujours aussi cernée qu'avant son sommeil soi-disant réparateur.
Heureusement, la maison d'Elijah n'était pas loin, et le froid neigeux de décembre n'eut qu'à peine le temps d'engourdir ses jambes avant qu'elle ne tape au carreau du Bloodshire.
A peine eut-il ouvert - elle ne prit pas garde de la surprise qui se lisait ou non sur son visage, car elle ne l'avait pas prévenu de son passage - qu'elle se jeta à son cou, en enjambant le rebord blanc, mouillant légèrement son pantalon dans le processus.

    - Joyeux Noël, chuchota-t-elle, en soufflant contre sa nuque, où elle se blottissait, résistant à la furieuse envie de poser ses lèvres là, sur sa peau tendre et chaude d'être restée à l'intérieur jusque là. Je n'arrivais pas à supporter l'idée de te savoir seul, avoua-t-elle simplement, en s'écartant légèrement pour, cette fois-ci, plonger son regard dans celui de son meilleur ami.


Un bruit dans la maison, tintement de verre, vint contredire ses propos... Mais ils savaient tout deux que cela ne les réfutait pas vraiment. La marâtre alcoolisée devait être là, sans doute, en train de vider quelques bouteilles, pour célébrer à sa manière... Peut-être y avait-il même un homme dans le coin ? Des grognements étranges auraient pu laisser penser qu'il y avait effectivement d'autres invités indésirables dans le salon.

    - Tony n'pouvait pas venir, il est toujours chez ses cousins... Ajouta Lyra, comme pour éliminer un malaise gênant, en se justifiant maladroitement. La vérité, c'était qu'elle était contente aussi, pour une fois, de n'être qu'avec lui.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Mer 4 Jan - 16:38


All I want for Christmas is you
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Noël. J’aime bien cette fête même si on ne peut pas dire qu’on soit très traditionnels à la maison. Ce que j’aime surtout c’est boire du chocolat chaud plein de chamallows, bouffer des sucre d’orge à m’en faire péter le bide, des pains d’épices aussi, et quand il neige ! Pas pour cette année, visiblement mais tant pis.
Quand j’étais petit, c’est arrivé quelques fois qu’on se fasse inviter dans la famille de ma mère. Mais ça fait un bail qu’ils ne le font plus. Ils en ont eu marre de la voir saoule et faire des scènes. D’autres fois on a été dans de luxueux resto avec ces mecs du moment. Mais depuis trois ans, rien.  Sa beauté a fané, elle n’attire plus autant les hommes, en tout cas pas les bien. Alors ce réveillon ressemble à beaucoup d’autres soirs, à part qu’elle a tenu à ce qu’on achète des crevettes, des huitres et du caviar. Je trouve ça dégueulasse, mais si ça lui fait plaisir. J’ai une relation étrange avec ma mère, malsaine. Je l’aime mais je la déteste. Ce n’est pas la mère de l’année, mais c’est ma mère quoi.
Là, elle cuve son champagne. J’ai pris un verre pour trinquer, je n’aime pas vraiment l’alcool et je trouve que ça rend les gens cons et crades. Du coup, elle a siphonné toute la bouteille et maintenant elle ronfle à moitié dans son fauteuil. Je lui ai retiré sa clope pour éviter qu’elle remette le feu à la moquette. Je m’en fiche qu’elle se soit endormie avant le dessert. Elle me gonflait à jaser sur tout le monde. Personne n’a grâce à ses yeux, y compris moi. Surtout pas moi en fait. Bref.

Sourire en coin, je prends une part de buche et monte dans ma chambre. Je mets de la musique, j’aime à peu près tout. Là, c’est Eminem. J’aime bien ce mec, sur des points on se ressemble. Est-ce que Lyra va passer ? Je regarde mon téléphone : pas de message. Je veux pas la déranger, dans sa famille c’est pas comme chez moi. C’est une vraie famille quoi. Et Tony ? Il m’a dit qu’il avait des plans pour ce soir. J’espère qu’il est avec son père et pas avec son dealer de merde. Je rallume l’écran de mon pc. Est-ce que je vais aller pirater le compte en banque de mon géniteur ? Non, pas ce soir. Je surfe un peu sur les forums, je mate quelques vidéos. J’en oublie la bûche et elle a fondu. Ça frappe soudain au carreau et je souris avant même de me retourner car ça ne peut être que deux personnes. Quand je vais à la fenêtre, je vois les beaux yeux de Lyra et mon cœur s’emballe. J'en oublie même me coquard que j'ai à l'oeil. Merde, j’espère que je ne rougis pas comme un puceau. Je lui ouvre vite. Elle se jette à mon cou et je m’enivre de son parfum.

« Euh, à toi aussi ! Joyeux noël ! »

Elle s’écarte et je regrette déjà la châleur (enfin là c’est plus fraicheur) de son corps mince contre le mien. On dirait que ma mère a fini par se lever, pas important, elle ne viendra pas ici. Lyra n’y fait pas plus attention non plus, je referme la fenêtre en vérifiant enfin qu’elle était seule. Elle m’explique pour Tony. J’hausse une épaule.

« J’espère qu’il n’a pas mytho… »

Mais je ne vais pas gâcher ce moment. Ça fait longtemps qu’on n’a pas été seuls tous les deux, dans ma chambre en plus. Je me sens tout con. Je passe la langue sur mes lèvres. Je cherche un truc à dire pour ne pas paraître encore plus débile que je ne suis chaque fois que je suis avec elle.

« Tu veux de la glace ? A boire ? Oh, et tiens, j’ai failli oublier ! »

Je vais à mon bureau et ouvre le tiroir pour en sortir une boîte emballée dans un paquet cadeau girly.

« C’est pas grand-chose… »

Je lui ai pris un bracelet en argent avec une breloque : un petit robot qui a un énorme coeur. Façon maladroite de lui faire comprendre que le mien bat pour elle. Et il y a un petit lecteur mp3 avec des chansons qu'on adore.



(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises http://try-again.forumactif.com/t3621-on-my-shoulders-feat-lyra#

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Jeu 5 Jan - 5:43

Noël était parfait, juste comme ça... Ce sentiment de plénitude quand elle se trouvait aux côtés d'Elijah, Lyra ne l'avait pas encore identifié, et elle se contentait d'en profiter, en suivant ce que lui inspirait son cœur. Sans doute celui-ci était-il encore un peu timide, pour ne pas oser aller plus loin, alors que l'évidence aurait sauté aux yeux d'un lutin aveugle, à ce moment... Elle regretterait probablement un jour de n'avoir pas su comprendre qu'elle voulait plus de cette relation, et de ne pas être passée à l'action.
Carpe diem, leur avait pourtant dit le professeur de latin, lors du stage optionnel de l'année précédente.

    - J'espère aussi... Soupira-t-elle, en songeant à Tony. Le jeune homme n'en était pas à son premier mensonge, pour satisfaire ses addictions en paix, et pourtant, ses deux meilleurs amis n'étaient pas non plus des moralisateurs envers sa conduite, même s'ils ne cautionnaient pas forcément cette attitude. Tant pis.


Tant mieux, peut-être, en vérité. Lyra se permit, pendant quelques secondes, de fixer avec insistance son compagnon, qui venait de passer sa langue sur sa bouche souriante. Un instant, elle en avait eu le ventre retourné, saisie par une invitation à laquelle elle ne pouvait céder, et elle se mordit elle-même la lèvre supérieure, pour s'empêcher presque physiquement de goûter aux siennes. L'idée d'un baiser lui avait effleuré l'âme avec une violence inattendue, et elle en était complètement bouleversé... Car ce baiser n'aurait rien eu d'une étreinte amicale, comme ils en avaient l'habitude... L'envie qui lui nouait le ventre était presque douloureuse, tant elle était forte, et elle dut poser son regard bleu sur l'ordinateur allumé pour s'en distraire.

    - Qu'Est-ce que tu faisais ? Demanda-t-elle sans grande conviction, en caressant négligemment le clavier, pour penser à autre chose qu'au feu qui avait envahi ses joues, et d'autres parties encore non apprivoisées de son anatomie. Tu n'aurais pas du... Ajouta-t-elle en prenant entre ses doigts, avec précaution, le petit paquet qu'il lui tendait.


Elle croisa une nouvelle fois son regard, par remerciement, et ses entrailles firent de nouveau un bon douloureux... Etait-ce parce que l'ambiance des fêtes se prêtait au rapprochement ? Avait-elle trop mangé ? La dernière hypothèse lui aurait été plus acceptable... Elle s'admit cependant qu'elle éprouvait une attraction particulière ce soir, qu'elle s'était peut-être tout simplement employé à ignorer avant cela. Elijah était beau garçon, quand on occultait le fait qu'il était un geek invétéré - ce que Lyra ne voyait pas comme un défaut, pour le connaître si intimement. Ils n'en avaient jamais vraiment parlé, mais la jeune Thompson soupçonnait qu'il plaisait à quelques filles, et qu'il avait du avoir plusieurs occasions de rapprochements... Elle, toute à ses études, elle s'en était tenu bien loin.
Et là, encore sous l'excitation de son escapade dans le froid, Lyra songea qu'il serait bon de se laisser aller dans les bras d'une personne en qui elle avait parfaitement confiance comme Elijah. De devenir une femme, enfin, guidée par celui qui avait toujours été là pour elle, et qui lui inspirait un sentiment de bonheur inégalable.

    - Il n'est pas encore minuit ! Fanfaronna-t-elle en se laissant tomber sur le lit, invitant d'un geste du menton l'adolescent à faire de même. Toi aussi tu as un cadeau... Susurra-t-elle quand il fut assis près d'elle, d'une voix mystérieuse.


Dans d'autres circonstances, si elle avait été une femme mûre vêtue d'une nuisette transparente, le message aurait été très clair... En l'occurrence, l'étudiante ne maitrisait juste pas encore les tonalités de sa voix, et ses effets de surprise. Le double sens de ses paroles la frappa cependant alors que son visage était si proche de celui d'Elijah, et elle s'arrêta net.

    - Tu es mon meilleur ami... Murmura-t-elle, en se rapprochant doucement, posant sa main sur la cuisse de son camarade. Son cœur s'emballa, mais elle ne chercha pas à le calmer. Peut-être était-ce là une bonne chose... S'il partageait cet égarement avec elle. La peur soudain d'être rejetée et de perdre celui qu'elle chérissait le plus au monde l'arrêta. Tu... Euh... Il y a quelqu'un avec ta mère ?


Rien de mieux pour casser l'ambiance. Les prunelles bleues vertes de la demoiselle avaient pris une lueur un peu effrayée... Qui n'avait rien à voir avec la génitrice d'Elijah. Elle tenta, par cette diversion, de retrouver ses esprits, craignant soudain, avec toute l'innocence de sa jeunesse et de son inexpérience, que son proche ami ne partage pas du tout ses ambitions. Et puis, si jamais... Hum, l'image qui s'insinuait dans l'esprit de Lyra, nourrit par des dizaines de scènes idéalisées de cinéma, d'un frottement plus intense du corps du Bloodshire contre le sien, la déconcentrait atrocement... Qu'adviendrait-il de leur amitié ? Elle ne pouvait pas se permettre de le perdre pour ce qu'elle pensait être probablement juste de la curiosité, ou une montée d'hormones, comme disait l'infirmière aigrie qui leur avait fait le cours de prévention aux MST, et à l'IVG.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Lun 9 Jan - 14:52


All I want for Christmas is you
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Je m’en veux d’être aussi naze. Ne pas être capable de lui avouer ce que je ressens, de glisser ma main dans ses cheveux et l’embrasser. Comme n’importe quel mec normal. Mais je suis paralysé, j’ai tellement peur qu’elle me rejette mode : Non, on est dans la friend zone. Je suis lâche, je sais. J’espère toujours qu’un jour j’aurais le cran, je me motive à fond mais une fois devant ses grands yeux bleus, je perds tous mes moyens. De toute façon, qu’est-ce qui me ferait croire qu’elle en a envie aussi ? Ça se trouve je me fais de gros films quand je crois que je lui plais. Comme là. Je me dis que, mais non. Elle regarde mon pc et parle d’autre chose. Je suis nul. Alors je joue le mec qui n’attendait rien, je lui propose de la glace et je lui offre son cadeau.

Elle râle qu’il n’était pas minuit et je ris. Elle se doute bien que je ne suis pas un pro des traditions ou autres conventions. Elle se laisse choir sur mon lit et je la rejoins sans me faire prier. Son parfum dans son sillage, bon sang qu’elle sent bon. Je le sens encore plus quand elle vient me susurrer que j’ai aussi un cadeau. Mon cerveau se fait encore des films, je l’imagine qui retire son tshirt, je frissonne. Ça tourne pas rond chez moi. Je ne suis pas puceau, je l’ai fait quelques fois. Rien de terrible. La première j’étais bourrée, c’était une copine de Tony. Heureusement j’ai quand même pensé à mettre une capote. Bref. Mais Lyra, je sais qu’elle ne l’a jamais fait. Et je ne vois pas pourquoi elle me choisirait moi. Je n’ai rien d’exceptionnel. Alors qu’elle… Elle mérite ce qu’il y a de mieux. Et comme si elle avait lu dans mes pensées, elle me rappelle que je suis son meilleur ami. Je me fais violence pour ne pas rougir, ni trembler quand elle pose sa main sur ma cuisse. Je n’ose même pas la regarder.
Ma mère ? Ok, là je redescends direct. Elle ne veut clairement pas de moi. Et ma génitrice est une raison de plus pour comprendre pourquoi. J’hausse une épaule et me redresse, désabusé.

« Non, je crois pas. Je vais aller voir qu’elle casse rien, et je nous ramène de la glace. »

Je file en vitesse avant que mon anatomie ne me trahisse. Ce simple rapprochement a des effets sur moi, autres que le rougissement, et je n’ai pas envie qu’elle s’énerve après moi. Parait que les femmes devraient être flattées qu’on ait envie d’elle mais une fois je me suis pris une baffe pour ça…

Je me dépêche de sortir et retrouver ma mère. Elle est seule, juste qu’elle doit chercher où est son lit. Je l’aide à retourner à sa chambre, l’ignorant quand elle m’engueule parce que je ne veux pas lui resservir à boire. Je ne sers à rien, je suis un boulet, blablabla. Refrain habituel. Je la couche et elle s’endort quasi aussi sec. Avec de la chance, elle ne se réveillera que demain. Je soupire et vais à la cuisine nous récupérer des pots de glace, des cuillères et à boire. Quand je retourne dans la chambre, je retrouve le sourire en posant les yeux sur Lyra. Elle n’est pas partie. Quelque part, j’en avais peur.

« On est tranquille. »

Je ferme la porte avec le pied et pose mon butin sur le lit. Je mets ensuite de la musique, lecture aléatoire comme ça, y’a un peu de tout. Une chanson de Depeche Mode remplit la pièce. Enfin, je me rassois auprès de Lyra.

« Tiens, j’ai une idée. Au lieu de faire des bonnes résolutions pour 2016, on pourrait faire la liste de ce qu’on veut réaliser dans l’année ? »

Genre : te dire que je suis amoureux de toi.




(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises http://try-again.forumactif.com/t3621-on-my-shoulders-feat-lyra#

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Mar 10 Jan - 5:35

Tranquilles, oui... Ils auraient pu désormais faire ce qu'ils voulaient sans que personne ne vienne les déranger. Mais voulaient-ils la même chose ? C'était précisément de cela que Lyra avait peur, et, son manque d'expérience appuyant surement son jugement, elle croyait avec conviction qu'Elijah ne la voyait pas comme une potentielle petite amie. Sinon, il aurait déjà fait le premier pas. D'eux deux, c'était elle qui n'avait aucune autre option, c'était elle la pucelle, que pas un seul garçon n'avait dragué depuis qu'elle portait des soutien-gorges - ou alors, elle n'avait juste pas compris la démarche, ou avait tenu inconsciemment à les ignorer.
Le Bloodshire, quant à lui, avait eu quelques aventures, et devait donc être plus sûr de son sex-appeal... Ou du moins, il savait qu'il plaisait un minimum, et aurait du utiliser cette confiance s'il en avait eu envie avec elle. C'était ainsi que raisonnait l'adolescente, en tout cas, qui n'envisageait pas que ses sentiments puissent être bien plus forts que ce qu'ils semblaient, et la cause pour lui aussi d'une crainte injustifiée.

    - C'est un peu la même chose, non ? Se moqua-t-elle gentiment, en riant et se rapprochant de lui tout à la fois. Elle ne pouvait pas s'empêcher de rechercher son contact, malgré tout... Et elle le faisait l'air léger, comme si de rien était, profitant de leur amitié pour créer ce lien pour lequel elle se consumait en silence. En tout cas, je veux...


Elle allait commencer, et se perdit un instant dans les prunelles inquisitrices du jeune homme. Pendant plusieurs minutes peut-être, cette fois-ci, aucun d'eux ne détourna les yeux... Le pouls de Lyra s'accéléra à nouveau, complètement incontrôlable.
Etait-elle vraiment la seule, à ce moment précis, à vivre bien plus dans ce regard qu'un simple coup d'œil ? Il y avait soudain une telle tension entre eux qu'elle se sentait incapable d'y résister... Elle se sentait vulnérable, nue, et prête à céder à ces pulsions qui la submergeaient. C'était lui qu'elle voulait, elle le voulait tellement qu'elle en avait des vertiges quand il la fixait ainsi, et elle dut se mordre la lèvre pour étouffer un gémissement de désir.
Comment ne pouvait-il pas s'apercevoir du désarroi qu'il lui causait, et ne pas lire la demande qu'elle lui formulait doucement, de tout son corps ?
Elle n'aurait pas pu crier plus fort son nom sans utiliser sa voix.

    - J'aimerais bien décrocher un A en thermodynamique... Commença la Thompson, trop scolaire surement pour trouver autre chose qu'un simple défi sur ses résultats. N'empêche qu'elle l'aurait bien voulu, cette note, pour faire taire les ragots sur le professeur Jordan, connu pour être incapable de mettre plus que la moyenne. Manger sur la terrasse du Fin's, attendre un coucher de soleil sur le toit d'une voiture... Il faut absolument qu'on fasse ça, comme dans le film qu'on a vu la dernière fois !


Emballée par son idée, Lyra prit la main de son ami et la serra dans la sienne comme pour appuyer sa requête. Elle avait oublié que les personnages du film finissaient sur les sièges arrières du véhicule, pour une étreinte assez chaude, qui avait arraché des gloussements à Tony lorsqu'ils l'avaient visionné ensemble, et profondément embarrassé ses deux amis.

    - Hum... J'aimerais... Dis moi, Elijah, tu crois que j'ai un problème avec les garçons ? Lâcha-t-elle enfin, parce qu'elle n'était plus assez déterminée pour penser à autre chose. Elle remua négligemment sa cuillère dans le pot de glace, essayant de trouver les mots justes pour s'exprimer. Tu sais que j'ai jamais... Enfin... Est-ce que tu penses que c'est parce que je ne suis pas très... Attirante ?


Il était son meilleur ami, donc il pouvait lui donner une réponse honnête. Elle ne cherchait pas les compliments, bien au contraire. Ses complexes et insécurités n'étaient pas feints, et elle doutait autant de son apparence que de ses qualités mentales, de son charme général, bref de toutes ces choses que certaines filles populaires possédaient à profusion et qui leur valait toutes les attentions des jeunes mâles du collège.

    - Comment ça fait... D'être avec une fille ? Se risqua-t-elle à ajouter, même si elle n'était pas sûre de vouloir l'entendre, et de l'imaginer en train de toucher une étrangère. Mais ils n'avaient jamais eu l'opportunité d'avoir une conversation intime, avec Tony toujours dans le coin, et si... Dérisoire, sur ce genre de sujets. T'es pas obligé de me dire, c'est un peu... Pardon... Qu'Est-ce que tu veux faire cette année toi ?

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Ven 13 Jan - 22:05


All I want for Christmas is you
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Je ne suis pas le genre de mecs après qui les filles courent. Je crois, qu’au premier abord elle me trouve mignon avec mes cheveux blonds bouclés et mes yeux ni verts ni noisettes. On m’a même dit que j’avais un beau sourire, avec de belles fossettes. Mais ça s’arrête souvent là. Je ne suis pas capable d’avoir une discussion correcte avec une fille, surtout si je la trouve jolie. Ensuite dès qu’elles entendent parler de moi par les autres, c’est terminé. Je suis catalogué geek timbré et bouc émissaire. J’imagine que dans leur tête ça rime avec boulet et lâche. Je le suis certainement. Et je me demande souvent pourquoi ça ne saute pas aux yeux de Lyra. Pourquoi elle reste avec Tony et moi alors qu’elle pourrait mettre le monde à ses pieds d’un battement de cils ? Je ne vois pas de pitié dans ses yeux, juste de l’empathie. Voilà, nous sommes comme des chiots blessés à qui elle apporte de l’amour. Mais pas l’Amour. Pas grave. Je suis son ami, ça vaut tout l’or du monde, non ?

Je lui propose d’écrire ce que nous voulons absolument faire plutôt que parler résolution. Ça la fait rire. Non, ce n’est pas pareil. C’est de vrais souhaits que je parle, pas des trucs bateau. Mais je n’ai pas l’occasion de lui expliquer. Elle se rapproche de moi, ses grands yeux bleus captant les miens. Je me sens à la fois si bien et si mal à l’aise. Je me mords la lèvre inférieure et je cherche à retrouver l’air qui a disparu de mes poumons. Elle veut… Je suis suspendu à ses lèvres. Moi ? Si seulement. Non, elle se mord la lèvre et pouffe. Je crois. Je suis tout gêné, elle a dû comprendre que je croyais qu’on allait s’embrasser, et biensur, c’est ridicule.

Un A ? Je secoue la tête, retrouvant mes esprits et mon peu de fierté. Le reste j’en prends note mentalement avec un sourire. Je veux lui offrir tout ça. Elle me le demande même, mais j’aurais aimé lui offrir autrement qu’en ami. Elle me prend la main et la serre. Je ne la lâche pas, je me délecte de ce moment. Une douce souffrance. Et là. La question qui tue. Je manque de m’étouffer. Heureusement que je n’avais pas de glace dans la bouche à ce moment. Mes yeux s’écarquillent comme des soucoupes. Est-elle folle ? Etre avec une fille ? Je sens le rouge me monter aux joues, pire qu’une fille. Ouah, j’ai chaud là !!! Je chope le pot de glace pour m’enfiler une bonne cuillère. Ça devrait me refroidir. D’abord il faut que tu sache que tu es la plus belle fille du campus, de toute la ville. La seule qui vaille le coup. Celle qui fait battre mon cœur. Mais ça ne sort pas.

« Dis pas ça. T’es attirante. Je connais des mecs qui voudraient être avec toi. »

A commencer par tes deux rebus de meilleurs amis. Car je suis certain que Tony est amoureux. Même si c’est peut-être d’une autre façon. Enfin, je ne sais pas. Je n’y connais pas grand-chose à l’amour. Bref.

« T’es juste pas une pétasse comme la plupart. Et tant mieux. Elles valent rien, celles-là. Toi, t’es parfaite comme tu es.»

Pourquoi je ne suis pas capable de lui dire tout ce que je ressens ? Je me déteste.

« Cette année… je veux te… du courage. »

Je pensais à ces têtes de con qui me frappaient, à mère qu’il faudrait mettre en cure pour de bon, à Tony aussi. Et surtout à Lyra. Il fallait que je trouve le courage de lui ouvrir mon cœur. Je soupire et reprends de la glace. Je lance une idée pour parvenir à lui parler, et je ne suis pas foutu de le faire.

« Comment tu réagirais si un de tes amis te disait qu'il a envie de plus ? »

Avec ma chance, elle va croire que je parle de Tony.



(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises http://try-again.forumactif.com/t3621-on-my-shoulders-feat-lyra#

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Sam 14 Jan - 6:29

L'air dans cette chambre devenait électrique... N'était-ce pas le moment que Lyra attendait, depuis si longtemps qu'elle n'arrivait même pas à l'identifier ? Tout son cœur lui hurlait de se lancer, et elle faisait la sourde oreille, juste parce qu'elle était terrifiée à l'extrême de le voir se briser... Ce fut surement à cet instant que se joua toute sa vie : un tournant, qu'elle n'avait pas pris, un risque qu'elle n'avait pas su saisir, et qui l'amènerait finalement à bien pire.
Un baiser aurait pu la sauver... Il aurait suffit probablement qu'elle se penche vers lui et goûte enfin ses lèvres, pour que tout son destin en soit à jamais modifié. Elle serait alors restée avec lui à cette fête tragique, il aurait été le seul à la toucher, et elle n'aurait jamais eu à le regretter.
Mais bien sur, toute intelligente qu'elle était, la Thompson ne voyait pas l'avenir, et elle avait encore les complexes de l'adolescente rêveuse, qui la limitaient à tenir la main de son meilleur ami... Les viols, cela n'arrivait qu'aux autres, et rien ne justifiait à ses yeux qu'une telle chose puisse lui arriver un jour.

    - Ne dis pas de bêtises, couina presque la jeune fille, qui ne croyait pas une seule seconde que Elijah puisse connaître des garçons intéressés par elle. Non seulement parce qu'il n'avait pas tant de relations avec d'autres étudiants... A moins que... Tony ? Lyra fronça les sourcils. Et tout le monde vaut quelque chose, même elles...


Elle savait que le Bloodshire avait des idées très arrêtées sur ce genre de questions. Il vivait des choses dures et était dur avec les autres comme avec lui-même... Sauf avec elle sans doute. Lyra, quant à elle, était encore pleine de ces illusions innocentes, des valeurs d'égalité et de bienveillance, d'empathie et de compassion envers son prochain. C'était une gentille fille, une bonne amie, que personne ne critiquait vraiment, car elle aidait chacun avec la même dévotion.
Pour autant, elle ne se trouvait pas parfaite comme son ami le lui laissait entendre, bien au contraire. Elle ne se sentait pas assez bien pour lui.

    - Je t'aiderai à avoir du courage, alors ! S'exclama-t-elle d'un ton plus joyeux, parce qu'elle ne voulait pas que leur humeur s'appesantisse sur un sujet qui les mettait tout deux visiblement dans une mauvaise posture. Bien sur, elle n'avait pas vraiment idée de ce à quoi elle s'engageait, ou comment elle allait l'aider, mais elle était enthousiaste et volontaire pour rendre tous les vœux de son camarade une réalité. On peut tout faire, ensemble.


Elle lui sourit, avec tant de conviction et de tendresse qu'il était impossible de ne pas la croire. Elle-même le pensait jusqu'au fond de son âme pure et innocente : avec Elijah, elle irait au bout du monde, et accomplirait des miracles, elle le savait. Eux deux, c'était pour à la vie, à la mort, et son regard ne laissait planer aucun doute sur la question... Pour un adulte averti, ou un poète, les prunelles de Lyra exprimaient tant d'Amour à son égard qu'il aurait été impossible de louper cette information et de ne pas en être submergé... Pour le Bloodshire, cependant, ce mode de communication semblait rester obscur, et il ne répondait à aucun signaux.
Pire, il évoquait maintenant l'hypothèse que Tony ait sa part à jouer entre eux... Car amené ainsi, le problème ne pouvait pas signifier autre chose pour Lyra : il devait surement intervenir pour le compte de son pote, en la mettant sur le chemin. Et puis, elle avait déjà remarqué que le Deveaux avait des vues sur sa personne, en quelque sorte, puisqu'il était en tout beaucoup moins subtil dans ses démarches... La brune ne s'en était jamais inquiété, car il n'était pas lourd, et flirtait avec légèreté, comme si les sentiments n'étaient qu'un jeu sans conséquences. Il ne pouvait pas être vraiment sérieux.

    - Tony et toi êtes mes seuls vrais amis... Donc il y a peu de chances que cela arrive ! Répondit-elle en riant doucement. Tu sais comment est Tony...


Instable, papillonnant... Cela voulait tout dire, pour la question d'Elijah. Elle ne pouvait pas réellement envisager un tel scénario, donc le débat n'était pas envisageable. En tout cas, dans l'immédiat. Etait-ce cela qu'il voulait entendre ? Lyra fronça les sourcils, en lisant sur le visage du blond une sorte d'incertitude. Elle détestait le décevoir.

    - Je peux coucher avec toi ce soir ? L'interrogea-t-elle soudain, sans prévenir. Il est déjà tard, il fait froid dehors, et j'ai pas envie de te quitter, justifia-t-elle, avec une mine un peu boudeuse, en se serrant contre lui. S'il te plait...


Les yeux du chat botté, ça marchait bien en général, alors elle savait déjà que ce serait oui... Et puis ce n'était pas la première fois qu'elle restait la nuit. La différence, en général, était qu'ils n'étaient pas seuls. Lyra n'avait jamais vu le mal à dormir avec deux garçons, pas plus que de faire une pyjamas party avec des filles de sa promotion qu'elle connaissait à peine. Il ne s'était jamais rien passé, et ses parents lui faisaient généralement confiance - bien qu'ils soient surement moins dupes qu'elle sur les attentions qu'on lui portait.

    - On se met un film en attendant minuit ? Proposa-t-elle, en sachant parfaitement que Elijah pouvait dénicher n'importe quoi sur internet en quelques clics, même les dernières nouveautés tout juste sorties au cinéma. Elle en était d'ailleurs toujours extrêmement impressionnée, et pensait sérieusement que ses talents attireraient la convoitise de grosses organisations d'espionnage un jour.



_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Mar 17 Jan - 15:39


All I want for Christmas is you
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Si j’avais su arrive trop tard. A ce moment là je pense avoir encore du temps, des occasions. Plus tard, je vais m’en vouloir et ma culpabilité me poussera au pire. Mais le pire, sera ce que vivra Lyra sans que je ne puisse rien y changer…

Je m’y prends mal. J’essaie de lui faire comprendre pour qu’elle m’adresse un signe. Enfin, plus qu’un signe je crois car je ne suis pas certain de le reconnaître. C’est certain même car on est aussi intimidés l’un que l’autre alors que notre attirance crève les yeux. Si j’avais du courage… Lyra promet de m’aider là-dessus. Je fais un faux sourire. Je suis persuadé moi aussi que l’on peut tout faire ensemble, mais encore faut-il qu’on parvienne à faire le premier pas. Je ne comprends même pas que je ne suis pas qu’un ami, et vice versa. Je m’enfonce dans ma maladresse et je crois qu’elle pense que je parle de Tony. Encore une perche loupée, mal lancée. Quel naze ! C’est pas possible d’avoir mon QI et d’être si nul avec la fille qui fait battre mon cœur.
La suite me laisse sans voix. Un instant mon cerveau a interprété de façon coquine mais la raison a pris le dessus. Evidemment, elle ne parle que de dormir.

« Oui, oui, bien sûr. »

Hors de question que je la laisse partir. Au contraire, j’en profite. Je la serre contre moi. Elle sent tellement bon. Je ne suis pas le plus musclé des mecs mais même dans mes bras elle a l’air d’une petite chose et j’adore ça. Elle me fait me sentir important même quand elle ne fait rien.

« Que veux-tu voir ? Une comédie romantique ? Un film de noël ? »

Je lui énumère des titres jusqu’à ce qu’elle fasse son choix. Je me fiche bien de ce qu’on regarde, ce qui m’intéresse c’est être avec elle. Je bouge ce qu’il y a sur mon lit et lance donc un film. Nous nous installons au chaud sous ma couette, l’un contre l’autre. Elle pose la tête sur mon torse, je passe mon bras autour de son corps frêle. J’imprime ce moment de bonheur dans mon esprit. Le film commence, on commente, on rit et je me surprends à lui caresser les cheveux. Rien que pour ça j’ai l’impression que mon cœur bat plus vite. Elle se cale un peu plus contre moi et lève son visage vers moi pour me dire un truc. Son petit nez et ses joues sont parsemés de tâches de rousseur, je trouve ça trop mignon. Surtout en été où elles ressortent plus. Je ne l’écoute pas vraiment, je la caresse du regard. Il accroche le sien, j’ai du mal à respirer. Je me penche. C’est maintenant, je le sens. Mon cœur va lâcher. J’ai peur de fermer les yeux et que rien ne soit vrai. Elle tend légèrement le cou vers moi. Et… Poing, poing, poing ! Sursaut.

« Hey mec ! Tu dors ! Ouvre moi, ça pèle dehors ! »

Tony. Je le maudis. C’est mon meilleur ami, mais là… La magie s’est envolée. Mon estomac se dénoue. Trop tard pour l’embrasser et faire celui qui n’a pas entendu. En prime il a la tronche écrasée contre la vitre et il nous voit car il fait coucou en souriant de toutes ses dents. A contre cœur, je quitte la chaleur du corps de Lyra et vais lui ouvrir. Il entre frigorifié, il a juste un petit blouson. J’essaie de voir ses yeux, il a l’air joyeux mais pas défoncé. Il sent un peu l’alcool quand il m'enlace, et d’ailleurs il brandit une bouteille.

« Joyeux Noël ! Oh Lyra, ma belle ! »

Il se jette sur le lit et va l’embrasser. Je referme la fenêtre et soupire un bon coup. Tony s’installe bien sur le lit et je reprends ma place en souriant. Il débouche la bouteille et nous la tend.

« J’ai piqué ça à mon oncle, j’ai pris ça vite je crois que c’est de la tequila. Vous regardez quoi ? C’était bien ton réveillon Lyrachou ? »

Et voilà, nous sommes au point de départ. Trois amis, des tas de possibilités et ma première tentative avortée. Une autre fois peut être ? Je souris. Oui, une autre fois.




(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises http://try-again.forumactif.com/t3621-on-my-shoulders-feat-lyra#

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Mer 18 Jan - 5:46

Ces moments étaient magiques, autant pour Lyra que pour Elijah... La jeune fille ne se fait pas prier pour se blottir contre lui sous la couette. Ne savaient-ils pas, à cet instant, que ce sentiment qui les unissait n'était pas que de l'amitié ? Il n'y avait pas que de la tendresse dans leur geste, il y avait aussi cette tension, cette attirance, qui leur donnait envie de plus, et rendait presque insupportable leur étreinte, qui semblait loin d'être suffisante à les satisfaire.
Le fait qu'ils soient deux adolescents sous l'emprise de leurs hormones ne jouait probablement pas en leur faveur, mais c'était bien autre chose qui les rapprochait, et c'était le cœur de Lyra qui menaçait d'éclater dans sa poitrine quand il la serrait ainsi contre lui.

    - Mon père m'a dit qu'il y avait une promotion sur les DVD à Walmart depuis jeudi... Je ne sais pas s'il y a des titres intéressant, je me suis dit que tu voudrais peut-être en rajouter à ta collection... Débitait Lyra, sans même vraiment réfléchir à ses propos. Elle parlait pour cacher maladroitement le stress qui s'emparait d'elle alors que le visage du Bloodshire s'approchait du sien. Je n'ai jamais vu la suite du film avec Georges Clooney qu'on avait commencé la dernière fois...


De quoi parlait-elle ? Elle aurait été incapable de répéter elle-même ses mots... La conversation n'avait aucun sens, mais la lueur de désir dans les prunelles de son ami, si. Elle ne pouvait pas tant se tromper sur ses intentions, cette fois.
Leurs souffles commençaient à se mêler et elle se rapprocha légèrement, avide de plus. Le goût de ses lèvres était un mystère qui l'obsédait inconsciemment, et le découvrir enfin lui faisait déjà tourner la tête. Elle se tourna vers lui, pour lui donner un accès plus facile, et sa main remonta sur son bras en le caressant, pour le tirer vers elle. Aucun d'entre eux ne se préoccupait plus de ce qui se passait à l'écran, ou même autour. Lyra étouffa un gémissement d'impatience, comme pour le supplier de combler enfin les quelques millimètres qui les séparaient encore.

Et soudain, elle sursauta en s'écartant brusquement, rappelée à la réalité par des coups forts sur la vitre de la fenêtre. Tony... Pour une fois, elle ne savait si elle était heureuse de voir débarquer son ami... Peut-être qu'après tout, c'était le destin et Tony la sauvait d'un truc désastreux. Il fallait que ce soit ça. Avait-il vu quelque chose et décidé d'intervenir ? C'était mieux ainsi sans doute, même si la frustration lui faisait presque mal.

    - On regardait juste un truc sur Noël... Se sentit obligée de se justifier Lyra. Ce genre d'aveu tuait un peu la romance, non ? Personne ne croirait surement qu'il pouvait se passer quelque chose devant les yeux innocents de Santa. Joyeuses fêtes à toi aussi !


Forcément, maintenant que l'air glacé était rentré en même temps que leur pote, l'atmosphère de la chambre s'était considérablement refroidie. Lyra évita soigneusement de croiser le regard d'Elijah... Elle ne voulait pas y lire de la déception, de la surprise, ou tout autre émotion d'ailleurs qui pourrait les trahir et la forcerait à céder de nouveau à la tentation.
L'instant était passé, c'était fini.

    - J'pensais que t'étais chez tes cousins, toi ? Demanda-t-elle au brun, en tentant de dissimuler au mieux le reproche dans son ton. Je suis pas resté longtemps avec ma famille, c'est toujours la même chose...


De la tequila ? Elle fit une grimace. Son espoir pour la soirée s'envolait petit à petit.

    - Elijah, tu m'as pas dit, au fait, tu te l'ais fais la blonde ou pas ? Tony continuait à enfoncer le clou avec la plus grande délicatesse, fidèle à ses bonnes habitude. Lyra avait du mal parfois à croire qu'il ne le faisait pas exprès. Les larmes lui montèrent aux yeux... Bien joué, mec !


La brune attrapa la bouteille, et l'ouvrit pour en avaler une gorgée brulante. Après tout, elle en avait peut-être besoin, ce soir.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra] Jeu 19 Jan - 16:22


All I want for Christmas is you
feat. Lyra & Elijah - Crédit image




« Bof, t'sais je suis pas bien vu alors ils font un effort chrétien à Noël. Mais la bouffe était bonne. »

On a tous déjà fait des bulles de savon. On les regarde s’élever dans l’air, elles brillent, elles ont plusieurs couleurs tout en étant transparentes – ça leur donne un air magique, comme cet instant. Et paf ! Elles s’éclatent contre un obstacle. C’est exactement ce qui nous arrive. La bulle a explosé et c’est Tony l’obstacle. C’est mon ami, le seul, mais pour une fois j’aurais tellement aimé qu’il oublie mon adresse. Enfin, il parait qu’il y a une raison pour tout alors je tâche de faire bonne figure alors qu’il s’incruste sans même se douter de quoi que ce soit. Il fou même les pieds dans le plat en parlant d’une fille pour savoir si je me l’étais faite. Je serre les mâchoires, je n’ose même pas regarder Lyra. J’ai trop peur d’y voir déception et reproches. Elle risque de penser que j’essaie de me taper tout ce que j’ai sous la main ! Ou que j’ai une nana et que j’ai pourtant failli l’embrasser. Merde. Je ne réponds pas à Tony. Je lui fracasserais bien sa bouteille sur le crâne. Mais ça ne se fait pas entre amis, pas vrai ? De toute façon, Lyra l’a prise pour s’enfiler une rasade. L’espace d’un instant j’ai l’impression que Tony est fier de sa connerie. Je dois être parano…

Il coupe le film et mets de la musique reggae. Il reprend la bouteille à Lyra, en prend puis me la tend.

« Allez les amis ! C’est la fête !  Lyra, danse avec moi ! »

Elle refuse d’abord, au chaud sous la couette mais il est têtu notre frenchy. Je bois, pas une mais au moins trois gorgées. Ça brûle, je me demande toujours pourquoi on boit alors que ça fait mal. Faut être con quand même. Mais rapidement ça fait son effet et je sens mes nerfs se détendre. J’étais tendu comme un string depuis la question sur la blonde. Je regarde Tony et Lyra. Il n’est pas pour elle. Même hors addiction, il est trop abîmé mon pauvre Tony. Et moi, je ne suis pas beaucoup mieux. Alors peut-être qu’il l’a sauvée de moi. Ça se trouve c’est mieux comme ça. Oui, elle mérite le ciel et les étoiles. Elle mérite un mec en or et pas des losers comme nous. Je reprends un coup et je décide de chasser ma déprime. Hors de question d’avoir l’alcool mauvais comme ma mère ! Allez, on peut encore s’amuser. Je prends part à la danse.  La bouteille tourne, nos têtes aussi. Nous rions, même.

Je ne sais plus quand on s’endort mais au réveil, Lyra est entre nous deux. Je l’observe alors qu’elle dort encore. Elle est tournée vers moi. Je repousse doucement une mèche qui cache son doux visage. Tony colle son dos, un bras sur le mien qui est sur elle. Je me demande si les choses seront toujours ainsi….





(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises http://try-again.forumactif.com/t3621-on-my-shoulders-feat-lyra#


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I Kill fucking zombies





MessageSujet: Re: All I want for Christmas... [Elijah/Lyra]

Revenir en haut Aller en bas

All I want for Christmas... [Elijah/Lyra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Merry Christmas à toutes les Filles
» Fan de Nana? Par ici !!!
» Le Seigneur des anneaux
» Les plus grandes reprises de l'histoire de la musique
» christmas make up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY AGAIN  :: 
Flash back
 :: ☠ Flash Back :: ₪ USA
-