AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Mad world - 28/12/16 [Elias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Mad world - 28/12/16 [Elias] Lun 16 Jan - 19:19

Elias + Lily
“When people run in circles it's a very, very
Mad world, mad world.”
A
ujourd'hui est le premier jour du reste de sa vie mais Emily Winter, dite Lily par tout le monde, ne le sait pas. Elle pense simplement échapper à son fiancé violent. Hors la violence et l'horreur se sont répandues dans les rues et ne pourront pas être repoussées. Peut-être jamais. La Nouvelle-Orléans a accouché du pire fléau de l'humanité, de l'apocalypse mais elle non plus ne semble pas le savoir. Aux informations, il n'est question que d'une épidémie qui rend les gens épileptiques. Les médias sont contrôlés par les inconnus de l'ombre, dans les hautes sphères, comme toujours. Mais certains se rebellent. Alors qu'elle est dans son véhicule à chercher par où passer car la route principale est totalement bloquée, elle tombe sur une radio locale dont elle ne connaissait pas l'existence. L'homme, d'une voix calme, explique qu'on leur ment, qu'il ne s'agit pas de grippe mais d'une rage. Effectivement, Tobias en a parlé en rentrant de l'hôpital la veille, il a ajouté que les directeurs de service ont demandé à ce qu'ils n'ébruitent pas la gravité de la chose tant que les services sanitaires n'avaient pas donné le feu vert. Apparemment, ils ne comptaient pas le donner car, selon Tobias, tout cela les dépassait tous. Alors d'entendre l'homme à la radio ajouter qu'il s'agissait certainement d'une arme biologique balancée par les russes ou les djihadistes, elle pense que cela est possible. Si elle avait travaillé ces derniers jours, elle en saurait plus mais elle est en congés. Et au vu de son état, c'est mieux ainsi. Elle tremble encore rien que de penser à la crise de Tobias...
L
es accès aux routes qui mènent hors de la ville sont bouchées. Il règne une atmosphère de panique et autre chose qu'elle ne saurait décrire. Des gens courent, d'autres se trainent avec des masques plein de sang comme s'ils en avaient craché une quantité en toussant. S'agit-il vraiment d'un dérivé de la rage ? Tout cela lui rappelle les pneumonies, ou encore la peste. Il ne serait pas étonnant que cette vieille maladie réapparaisse. Surtout lorsque l'on passe aux marécages où toutes sortes de bactéries et virus prolifèrent. Tout compte fait, elle a de la chance de ne pas être à l'hôpital. Tobias dit devoir porter des combinaisons intégrales, c'est donc virulent.
Excédée, et surtout très stressée pour ne pas dire terrorisée, elle fait demi-tour. Où aller ? Un homme se jette sur son capot et elle hurle. Elle va pour sortir, s'assurer qu'il va bien mais il est déjà en train de se relever. Lily le fixe, comme hypnotisée. Sa peau a une teinte verdâtre qu'elle n'a vu que sur les cadavres, ses yeux sont vitreux, ses membres pendent étrangement. Son instinct lui dit de ne pas bouger. Il ne la regarde pas, il se dirige vers le trottoir où il empoigne le blouson d'un passant. L'inconnu le repousse avec du mal et parvient à s'éloigner à pas rapide, tandis que l'autre le suit d'un pas trainant. Un bruit claquant la fait sursauter. Elle tourne la tête et voit des policiers tirer sur un homme. Plusieurs balles mais ce dernier ne s'arrête pas. Qu'est-ce ... ? Quelqu'un frappe à sa vitre. Elle manque de hurler à nouveau. C'est un policier. Il lui ordonne de partir, de rentrer chez elle. Elle redémarre mais rentrer à la maison n'est pas dans ses options. Plus jamais.
A
force de chercher une issue, elle a l'impression de tourner en rond. Elle se retrouve à un carrefour près d'un axe principal, il y a un bouchon. Elle veut reculer mais déjà une voiture se place derrière, puis une autre. Les gens klaxonnent, le ton monte. Une bagarre éclate puis il y a des cris. Paniquée à nouveau, Lily attrape son gros sac de voyage et sort de sa voiture, l'abandonnant sur place. Elle court comme si sa survie en dépendait. En réalité oui, mais elle l'ignore encore. Il y a pire que Tobias.
N'obéissant qu'à son instinct, elle se retrouve sur le terrain des Monroe. C'est le seul abri qui lui est venu en tête, consciemment ou pas. Elle arrive donc en nage et sans souffle devant la maison de son beau-frère. Ses côtes sont douloureuses, elle ne s'en rend compte que maintenant que l'adrénaline redescend. Ses joues en feu, sa lèvre s'est réouverte et son oeil la fait souffrir aussi. Elle s'écroule sur le perron. La porte s'ouvre.  
© Mister Hyde

_________________
Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira.▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3541-what-do-we-say-to-the-god-of-death-not-today http://try-again.forumactif.com/t3548-ne-pas-rester-seule-liens-lily http://try-again.forumactif.com/t3550-carnets-noirs-lily http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orleans


MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias] Mar 17 Jan - 18:01

Mad World ( 28/12/2016)

Depuis plusieurs jours, rien ne va et ça va pas en s'améliorant.
Ce matin déjà mauvais pressentiment, et ça a pas loupé. Y'a des jours où j'ferais mieux d'rester coucher.
Un de mes plus beaux cheval a été gravement blessé et je n'sais pas par qui ou par quoi.
Dès que j'le peux j'monte Duke, mon cheval. Ces derniers temps j'le trouvais nerveux, et pas que lui. Les 5 chevaux qui appartenaient à mon père et dont j'm'occupe aujourd'hui, sont eux aussi surexcité, nerveux, agités. Pourtant j'fais le tour du propriétaire pratiquement tout les soirs, je vérifie que tout est bien fermé, et que personne ne peux entrer. Jusqu'à ce matin y'avais rien d'anormal. Sauf que là, Jersey, bel étalon à la robe marron, était au sol, la panse ouverte et déchiqueté. J'm'en veux, j'me sens responsable de ce qui lui arrive. J'me retrouve là devant cette pauvre bête qu'il va falloir que j'abatte pour mettre fin à ses souffrances. J'ai pas réussi à joindre le vétérinaire, les lignes sont coupées et j'peux pas et ne veux pas le laisser dans cet état plus longtemps. J'ai dû prendre la plus douloureuse décision de ma vie. J'ai pris le fusil de chasse de mon père, j'ai vérifié qu'il était chargé, et j'ai visé la tête. J'ai tiré un coup « PAN ! ». Il souffrira plus. J'me sens mal, j'lache le fusil, j'attends quelques secondes que mes mains cessent de trembler et j'attrape la pelle. Va falloir que j'l'enterre. J'commence à creuser et j'entends des bruits. Les chevaux s'agitent à nouveau, j'lève la tête mais rien. Au loin j'entends des bruits de klaxons. La route est pas proche du ranch, y'a un long chemin de terre avant d'arriver sur le bitume. J'les entends lointain mais j'me dis que c'est ça qui doit faire que mes bêtes s'agitent. Je continu à creuser et j'fais tomber le cadavre de l'animal dans le trou. J'suis couvert de sang et de terre, le froid n'arrange pas vraiment les choses et n'aide pas non plus. Je recouvre le cadavre et j'm'essuis le front
-Pfiiiuuu ! Bon, ça c'est fait, maintenant faut que je trouve le putain d'salop qui a fait ça...

J'monte Duke, j'attrape le fusil quelques cartouches et je pars au galop dans les bois alentour. Au bout de plus d'une heure de recherche je reviens bredouille. J'ai croisé quelques personnes venu ramasser du bois pour se chauffer, j'ai discuté vaguement avec certaine, d'autres paraissaient perdues ou absentes. J'me suis pas trop approché, j'ai préféré faire demi tour. J'ai ramassé moi aussi du bois au passage et je suis rentré à la maison.
Maison:
 
J'me suis décrassé en prenant une bonne douche chaude, j'ai attisé le feu dans la cheminé et je m'apprêtais à me servir un café bien fumant quand un « BOUM » contre la porte m'a fait sursauté. Résultat, éclaboussé ma chemise toute propre qui se retrouve taché de café
-Ouais j'arrive !
Je hurle en me dirigeant vers la porte, je baisse la radio
https://www.youtube.com/watch?v=0RyInjfgNc4
au passage et j'ouvre. Je vois rien devant mon champ de vision à part les arbres et je baisse les yeux. Un corps allongé sur le seuil
-Merde !
Je me baisse et débarrasse les cheveux noirs qui cachent le visage
-Lily ? … Lily !
Stupéfaction de voir la jeune femme ici, par terre, inconsciente. Je tâte son pouls, elle vie ! Ouf ! Je me redresse et cherche quelqu'un, mon frère ? Mais non, en fait je cherche comment elle est arrivée là, pourquoi elle est par terre et surtout qu'est-ce qu'elle a pour qu'elle soit inconsciente ? Ça prend à peine quelques secondes avant que je réagisse vraiment. J'attrape son sac que je balance sans voir où dans la pièce derrière moi et je soulève le corps frêle de la demoiselle
-Ca va aller Lily, ça va aller.
Je suis rassurant pour moi en fait parce que j'sais même pas si elle m'entend. Je l'allonge sur le fauteuil et je la débarrasse de son manteau, je lui met une couverture et j'écarte ses cheveux. Je fronce les sourcils en voyant son visage tuméfié et sa lèvre fendue et des tas de questions surgissent
-Qui t'a fais ça ?
C'est juste un murmure, j'attends pas de réponse puisqu'elle n'est pas consciente. Je me pose simplement cette question. Et là je suis perdu : que dois-je faire ? Il fait quoi House ? À part être cynique et critiqué il est pas très réactif en début des épisodes. Le téléphone ! Première idée appeler Tobias il en saura peut-être plus … bip bip bip …. pas de réseau et le fixe marche pas
Bon là je suis dans la merde ! Je regarde la ptite Lily et j'me sens démuni. Qu'est-ce qu'ils font dans les films ? De l'eau fraîche, un gant mouillé ou une serviette humide. Je vais à la cuisine, un torchon et de l'eau et ça fera l'affaire. J'reviens et prend place sur un bout de canapé, je lui pose le chiffon sur le front et j'attends ….
Et si ils avaient eu un accident ? Et si Tobias était resté bloqué dans la voiture ? Et si elle prenait feu ? Et si ….. Je lève les yeux en entendant gémir, elle se réveille...
lumos maxima

_________________

I'm a poor lonesome cowboy

Harley
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3538-finish-quand-on-ne-sait-pas-ou-l-on-va-tous-les-chemins-menent-nulle-part http://try-again.forumactif.com/t3545-petit-carnet-noir http://try-again.forumactif.com/t3546-kill-the-zombies-with-you http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias] Mar 17 Jan - 23:01

Elias + Lily
“When people run in circles it's a very, very
Mad world, mad world.”
E
Elle entend qu’on l’appelle mais ça semble venir de loin. Pour l’instant son cerveau ne l’autorise pas à se réveiller. Réflexe, système de défense contre la douleur, il l’empêche de réagir pour ne plus sentir. Elle tente cependant de lutter. Une musique lointaine la berce, ce qui ne l’aide pas vraiment. C’est la fraîcheur soudaine sur son front alors que son corps se réchauffait, qui l’aide à revenir vers la lumière. Façon de parler, elle s’est juste évanouie. Ce n’était ni un coma ni une mort imminente. Une chance. Elle bat des cils, les contours de la pièce et de l’homme face à elle sont d’abord incertains, flous, elle a l’impression de regarder à travers un kaléidoscope. Petit à petit chaque image reprend sa place et elle voit le visage stressé d’Elias. Pourquoi a-t-il fallu qu’elle coure jusque chez lui ? Elle aurait pu aller chez Elizabeth mais cela a dû sembler moins évident à son inconscient. Elle grimace en voulant se redresser. Mauvaise idée. Elias l’aide et lui parle de Tobias. Elle se raidit aussitôt et secoue doucement la tête.
- Il est au travail.

O
h non, il va vouloir lui téléphoner, il va lui dire qu’elle est ici. La panique s’insinue doucement dans ses veines, elle ne doit pas la laisser la pétrifier. Elle se racle la gorge qui lui parait tellement sèche. Trouver une idée, vite, pour qu’il ne songe pas à téléphoner à son frère. Elle ignore qu’il a déjà essayé et que, par chance, le réseau est saturé. Elle voit son sac au sol.
- Je devais aller chez une amie et…
Comment expliquer ce qu’elle a vu ? Elle cherche ses mots et les images de sa fuite éperdue dans les rues hystériques de la ville défilent dans son esprit. Elle tremble à nouveau. Elle pose la main sur l'avant-bras d'Elias au cas où, pour le retenir.
- Il se passe quelque chose de grave, Elias.

S
es prunelles brunes accrochent celles d’un bleu glacier de son beau-frère. Elle qui joue souvent la comédie pour cacher ce qui l’anime, là, ne joue pas. Il peut y voir à quel point elle est terrifiée. Bien qu’elle ne sache pas elle-même si elle l’est plus par ce qui frappe la ville ou celui qui la frappe, elle. Elle détourne le regard de peur qu’il en découvre trop. Il l’observe sans comprendre, cherchant à la calmer même si elle est étrangement calme. Il veut savoir qui lui a fait ça. Elle porte la main à sa lèvre.
- On m’a agressée. Tout à l’heure.
La couleur de son œil dit autre chose mais il n’est pas médecin, il ne le remarquera pas forcément. Ses lèvres tremblent, sa voix aussi mais elle continue, sans mentir cette fois.
- Les gens deviennent fous, ils s’en prennent à tous ceux qu’ils croisent et ils sont malades. Ton frère doit porter une combinaison intégrale pour approcher les patients contaminés.
Elle n’arrive même pas à le nommer par son prénom. Le qualifier met de la distance entre eux. Il est le frère d’Elias, pas son fiancé, ni Tobias. Elle veut l’oublier. Ce qui ne risque pas d’arriver en se réfugiant dans cette maison en bois.
 
© Mister Hyde

_________________
Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira.▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3541-what-do-we-say-to-the-god-of-death-not-today http://try-again.forumactif.com/t3548-ne-pas-rester-seule-liens-lily http://try-again.forumactif.com/t3550-carnets-noirs-lily http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orleans


MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias] Lun 23 Jan - 10:09

Mad World ( 28/12/2016)

Pendant le peu de temps que Lily était évanouie, j'l'ai regardé, détaillé son visage, ses blessures me posant des questions : comment c'est-elle fait ça ? Pourquoi est-elle seule ? Qu'est-ce qui se passe ? Que fait-elle dans le coin ?
Sa lèvre fendue, son œil noirci, son état général, je l'ai trouvé légère quand j'l'ai porté. C'est la première fois que j'la porte, elle est la copine de mon frère, c'est pas mon rôle de l'avoir dans les bras. Là c'est exception à la règle et elle est si légère que ça fait presque peur.
J'fronce les sourcils, perplexe et soucieux de son état lorsqu'elle commence à se réveiller.
J'redresse la tête, aux aguets et lorsqu'elle ouvre enfin doucement les yeux, je lui souris bienveillant et rassuré. Elle essaie de bouger, je l'aide
-Doucement, va pas trop vite …
Un coussin plus gros derrière son dos
-Où est Tobias ?
Il est au travail me dit-elle, bah oui, c'est sa drogue à mon frère
-Ok
Je répond simplement, ne cherchant pas à en savoir plus
-J'ai essayé de l'appeler mais les réseaux sont saturés et le fixe marche pas
Dis-je en haussant les épaules.

Les questions j'en ai des tas mais pour l'instant il lui faut du repos et de quoi boire. Je me lève et je vais à la cuisine, du lait, une tasse, le micro onde, quelques minutes, bip, c'est chaud. Du cacao en poudre, du sucre et je reviens en agitant une cuillère dans la mixture
-Bois ça ...
Dis-je en lui tendant la tasse fumante. J'reprends place, sur le fauteuil une place, en face d'elle, elle me dit qu'elle allait chez une amie. Possible, en même temps je ne vais pas en douter. Je me lève de nouveau, impossible de rester en place. Je vais et je viens dans la pièce pendant quelques longues secondes.Et je viens me rasseoir auprès d'elle lorsque au son de sa voix j'sens qu'elle va craquée. Sa main sur mon avant-bras, ma main sur la sienne, elle tremble. Je ne trouve rien à dire pour apaisé sa peur, surtout que j'ai enterré un de mes meilleurs cheval ce matin. J'me mords la lèvre. Je n'suis pas doué pour ce genre de chose. Que dire ? que faire ? C'est pas mon rôle ça …

Et puis je relève les yeux, prêt à lui dire ce que j'pense même si c'est gauche ou pas bien venu de ma part. J'croise son regard et j'vois bien qu'elle a peur
-Ecoute Lily, j'vois aussi qu'il y a des trucs louches en ce moment. Ce matin j'ai enterré Jersey, j'l'ai retrouvé la panse déchiquetée et … j'ai assisté à une sorte de bagarre qui a fini en bain de sang étrange …
Je plisse le front, les sourcils et je repense à cette scène à laquelle j'ai assisté en sortant du bar un soir … j'vais évité de lui raconter ça, surtout que c'était gore quand même.
Elle me dit qu'on la agressé ? Je sens la colère monter en moi en regardant son visage. Pourtant il y a quelque chose qui est étrange. Je ne sais pas quoi encore mais ça me reviendra. Doucement, je lève la main et je viens poser mon index sur le coin de son œil meurtri
-Celui qui t'a fait ça, il a chercher à faire plus ?
Ma première idée est qu'il ait essayé de la violer, et rien que ça me fait bouillir intérieurement.
-Tu vas rester là Lily, le temps qu'il faut, quand j'arriverais à joindre Tobias j'lui dirais que tu es là pour le rassurer et pour ton amie, si besoin j'irais faire un tour chez elle avec Duke, à cheval ça ira plus vite. Histoire qu'elle ne s'inquiète pas non plus.
C'était pas vraiment une proposition mais plus un ordre, ne lui laissant pas le choix. De toute façon, que pouvait-elle faire ? Il fait froid, elle est à pied et blessée …

Elle me parle de mon frère et de ce qu'elle sait sur une éventuelle maladie, mais en fait j'y comprends pas grand chose
-Qui est malade ?
Une combinaison ? Épidémie ? Astronaute ? L'image d'une scène du film de « E.T l'extraterrestre » traverse mon champ de vision
-Parce qu'il pense que la folie des gens vient d'un virus ou un truc du genre ?
J'arrive pas à y croire vraiment
-Repose toi Lily, on en parlera plus tard …
Je sais pas si j'ai envie de la croire sur ce coup, on a jamais vu de malade devenir fou à cause d'un virus … quoi que … le doute m'envahit et je reste perplexe.... pour éviter de la regarder encore et ne pas lui montrer que je doute, je me lève et vais mettre du bois dans la cheminée.
lumos maxima

_________________

I'm a poor lonesome cowboy

Harley
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3538-finish-quand-on-ne-sait-pas-ou-l-on-va-tous-les-chemins-menent-nulle-part http://try-again.forumactif.com/t3545-petit-carnet-noir http://try-again.forumactif.com/t3546-kill-the-zombies-with-you http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias] Jeu 26 Jan - 19:20

[quote="Lily Winter"]
Elias + Lily
“When people run in circles it's a very, very
Mad world, mad world.”
E
lias prend soin d’elle. Il a toujours été gentil avec elle. Pourtant ce n’est pas lui qui aurait l’être le plus. La vie est bien étrange. Elle accepte la boisson. C’est chaud, ça la brûle un peu mais ça lui fait du bien. Le sucre également. Pas assez pour chasser la peur et les visions de ces dernières heures. Seul le temps le pourra. Devrait. Ils échangent quelques mots, elle lui ment pour la première fois. Il faut dire que c’est la première fois que Tobias la frappe au visage, la première fois aussi qu’elle le fuit. Il n’a pas de raison de ne pas la croire, pour le moment, et tant mieux. Elle n’est pas apte à se disputer. Il lui dit alors qu’il a du enterrer son cheval favori, tué avec barbarie. Elle ne contient pas ses larmes. Elle sait ô combien il aimait son cheval. Elle aussi avait de l’affection pour la bête. Le monde devient fou, voilà ce qui lui vient en tête. Il a vu une étrange bagarre, elle dit avoir été agressée. Il s’inquiète que l’homme voulait plus, elle secoue négativement la tête. Et la voilà qui frémit à nouveau quand il parle de joindre Tobias. Pitié, non. Son amie ?
- Elle vit loin.

E
lle ne va pas l’envoyer chez Elizabeth, même si son amie rentrerait certainement dans le mensonge. Cette dernière sait  que Tobias la traite mal, même si elle ne se doute certainement pas à quel point. Alors pour le dissuader aussi de sortir, elle lui parle de ce qu’elle a vu, de ce qu’il se passe à l’hôpital. Son discours doit être décousu car il demande plus d’informations. Elle respire bien à fond pour reprendre calmement.
- Beaucoup de gens sont malades. Comme une épidémie de grippe sauf que ce n’est pas du tout ça. Ton frère dit que c’est un virus qu’ils n’ont pas identifié. Je ne sais rien de plus. Après ce que j’ai vu, je dirais que ça ressemble à… la rage.

I
l la fixe. Elle ne parvient pas à deviner s’il ne la croit pas ou s’il a peur de la croire. Il coupe court, elle hoche la tête. Elle finit son chocolat tandis qu’il remet du bois dans l’âtre. Elle lui demande de bien vouloir lui passer la trousse à pharmacie dans son sac de voyage. Il le fait aussitôt et elle prend un comprimé pour la douleur qui devient trop lancinante. Ça ira mieux rapidement, quand son corps se sera véritablement calmé de sa folle course. Ils ne parlent pas, osant à peine se regarder. Le silence se fait trop pesant.
- Je suis désolée pour Jersey.
Comme un écho à ses paroles, le hennissement soudain des chevaux leur ai porté par le vent. Elle se raidit et regarde Elias. Si les bêtes s’agitent ce n’est pas à cause du Barber. Il va certainement y aller, elle ira aussi. Hors de question qu’elle reste seule ici.
 
© Mister Hyde

_________________
Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira.▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3541-what-do-we-say-to-the-god-of-death-not-today http://try-again.forumactif.com/t3548-ne-pas-rester-seule-liens-lily http://try-again.forumactif.com/t3550-carnets-noirs-lily http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orleans


MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias] Sam 11 Fév - 17:56

Mad World ( 28/12/2016)

J'me sens impuissant, j'sais pas quoi faire, quoi dire pour la rassurer, mais je sais au fond de moi que dans ses paroles, il y a une part de vérité : la folie des gens dû à un virus, qu'on est pas à l'abri de l'avoir aussi, mais comment l'attraper ? C'est insensé ! J'ai pas envie d'y croire mais tout ce qui arrive en ce moment dois bien venir d'un truc ...
-Mon frère t'aurais dis comment on peut l'attraper ce virus ?
Comme une grippe elle me dit, une grippe donc par la salive, les postillons, les éternuements un truc comme ça entre autre.
J'commence à flipper aussi, et je revois Jersey un trou béant dans la panse. Je frémis de peur.
-Ecoute Lily, j'vais pas te laisser repartir d'ici, seule, c'est trop dangereux. Tobias n'est pas joignable, j'essaierais plus tard dans la soirée ou même demain et j'lui dirais que t'es là, avec moi, en sécurité.
J'la regarde, l'air grave et déterminé, et je le suis déterminé à protéger la copine de mon frère.

Elle me demande un truc dans son sac, je suis docile et j'vais le chercher. Je me rend compte qu'en fait il est blindé son sac
-Tu partais pour combien de temps ? Tu y as mis toute ton armoire dedans
J'rigole, car j'lui dis ça sur le ton de l'humour, pour la détendre, mais en fait j'trouve ça bizarre.
J'lui donne le sac et j'la regarde sortir un cachet, elle l'avale avec le chocolat que j'lui ai fait.
Mais cette histoire de sac me turlupine, jusqu'à ce qu'elle me parle de Jersey.
Comme si elle essayait de changer de sujet, mais bon, ça me touche quand même
-Merci
J'lui répond avec un léger sourire crispé. C'est à ce moment là que j'entends les hennissements de mes chevaux. J'me lève d'un bond et je vais regarder par la fenêtre, en tirant le rideau. J'observe l'extérieur mais j'y vois pas grand chose, le ciel c'est bien assombrit mais j'entrevois une silhouette près de l'enclos

-Et merde ! Y'a quelqu'un dehors, il est possible qu'ce soit le même qui a tué Jersey, j'y vais !
J'attrape ma veste, le fusil et j'me dirige vers la porte rapidement, suivi de Lily. J'sais très bien qu'elle me suivra, et je n'vais pas lui demander de rester, mieux vaut rester ensemble
-Reste près de moi surtout.

J'prends la lampe torche sur le guéridon à coté de la porte et j'sors, Lily sur mes talons.
Une fois dehors, j'eclaire à gauche, à droite pour voir si personne est là. Et une fois que j'suis rassuré, je fais signe à Lily d'avancer. On y va rapidement mais à pas feutré, pour ne pas effrayé celui qui pourrait de nouveau s'attaquer à mes bêtes. Après plusieurs mètre parcouru, on arrive.
L'homme est là, il secoue la porte cherchant à l'ouvrir et mes chevaux s'agitent. Lily est collé à moi, j'porte le faisceau lumineux devant moi tout en pointant le fusil sur lui.
-Hey ! Tournez vous que j'vous vois, les mains en l'air et lentement
L'homme n'obéit pas vraiment, il lève pas les mains, mais il se retourne très lentement, la tête légèrement penchée, et il fait de drôles de bruit, comme les ours
-J'vous ai dis de lever les mains
Et là j'reconnais mon voisin
-Barney ? Qu'est-ce que vous foutez là ?
J'baisse le fusil, intrigué par la réaction étrange de Barney
-Y'a un problème chez vous ?
Plus j'lui parle et plus j'ai l'impression qu'il capte rien à ce que j'lui dis
-Barney ?
J'insiste encore, mais rien, il s'avance vers moi, les mains en avant comme si il voulait me prendre dans ses bras. C'est Lily qui a réagit avant moi ….
lumos maxima

_________________

I'm a poor lonesome cowboy

Harley
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3538-finish-quand-on-ne-sait-pas-ou-l-on-va-tous-les-chemins-menent-nulle-part http://try-again.forumactif.com/t3545-petit-carnet-noir http://try-again.forumactif.com/t3546-kill-the-zombies-with-you http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias] Dim 12 Fév - 16:44

Elias + Lily
“When people run in circles it's a very, very
Mad world, mad world.”
E
lias Elias s’inquiète au sujet du virus. C’est normal. Qui ne le ferait pas ? Est-ce que Lily en sait plus grâce à son frère ? Un peu.
- D’après ses premières observations ça se ferait par la salive, peut être également le sang. Mais ils n’ont pas le patient zéro donc difficile d’en être certains.
Il se peut qu’il y ai d’autres façons de contracter ce virus. L’air n’était pas à exclure, pour l’éliminer il fallait plus d’examens et de patients. Elle a soudain encore plus peur. Et si elle est contaminée mais que ce n’est pas encore déclaré ? Comme pour un rhume ou une gastro ? Elle ferme les yeux et frissonne. Elle refuse le pire. Une contamination aérienne serait presque impossible à éradiquer. La propagation pourrait déjà avoir atteint l’autre bout du pays ou même le Mexique, l’Europe ou autre, avec des voyageurs qui n’avaient pas encore de symptômes...

P
our la rassurer, Elias lui assure qu’elle peut rester ici. Elle lui sourit, priant pour que demain il ne puisse pas plus joindre Tobias. Alors elle lui demande des comprimés dans son sac. Il est surpris qu’elle y a mis autant de choses. Pas tant que ça en fait mais plus que pour quelques jours, effectivement. Gênée, elle ne répond pas et parle d’autre chose. La discussion tourne court car ils sont interrompus par les hennissements des chevaux. Que se passe-t-il ? Une personne dehors ! lily se redresse, ignorant la douleur et emboîte le pas d’Elias. Elle attrape un blouson du jeune homme dans l’entrée, ne sachant pas où est le sien. Elle fait oui de la tête : elle restera près de lui. Il a son fusil, ça la rassure à moitié. Elle peut sentir les battements son cœur battre avec une telle intensité qu’elle a peur qu’ils cessent d’un instant à l’autre. Elle retient son souffle et observe. Il y a un homme qui veut entrer dans l’écurie. Elias le hèle, l’homme se retourne. Son teint cireux est mis en lumière par la lampe torche. Lily frémit. Il ressemble aux hommes dans les rues. Celui qu’elle a renversé et qui a attaqué un passant, celui qui ne reculait pas sous le flot des balles des policiers. Son instinct lui hurle de faire quelque chose, de ne pas le laisser les approcher. Les images fusent dans sa tête, les secondes s’égrènent, Elias baisse sa garde. Prise de folie passagère ou de bon sens, elle empoigne le fusil d’Elias, arme et tire. Elle n’a pas souvent tiré, juste sur des canettes au ranch, et le recul la surprend car il n’y pensait même plus ; elle ne tombe pas car propulsée contre le torse de son beau-frère. En revanche la secousse du tir lui a arraché une grimace de douleur. Mais elle a atteint l’homme en pleine poitrine. Sous l'impact il s’écroule au sol. Logique, Elias est choqué, il ne comprend pas son geste.
- Il est malade !!!

C
’est le seul argument qu’elle parvient à avancer. Mais depuis quand une infirmière tue un homme malade ? C’est insensé. Sauf que l’homme, trou béant et noirci au torse gémit et cherche à se relever. Elias peut voir qu’elle n’est peut-être pas folle. Il lui reprend le fusil des mains et regarde son voisin se relever comme si de rien n’était. Il ouvre la bouche pour dévoiler des dents déjà pourries et pousse un râle qui fait froid dans le dos. Lily recule.
- Tue le ! Elias, tue le !
Mais comment ? Ne devrait-il pas être mort avec ce qu’elle vient de lui mettre ? A moins qu’elle n’ai pas atteint le cœur comme elle le pensait ? Un autre râle se fait entendre, Lily tourne comme au ralenti et voit une silhouette à la démarche saccadée apparaître sur le côté de l’écurie. On dirait bien la femme de Barney. Sa tête penche étrangement sur le côté… presque décapitée.  Un hurlement. Il lui faut quelques secondes pour réaliser qu’il vient d’elle. C'est irréel ! Ce qu'ils vivent ne peut pas être vrai ! Elle cauchemarde, c'est obligé ! Pourtant la douleur de ses côtes est bien réelle, tout comme le vent froid qui mord ses joues. Il y a une fourche et une pelle apposées près de la porte. Tandis qu'Elias se débarrasse, espérons définitivement, de Barney, Lily retrouve son courage - à moins que ce ne soit que l'instinct de survie, et court jusqu'aux outils. Pelle ou fourche ? Pelle. Elle a tout juste le temps de la prendre et la brandir, que Madame Barney n'est qu'à deux mètres d'elle. Elle tend les bras, avance encore, Lily frappe de toutes ses forces le cou dont la peau et les muscles se déchirent sous l'impact. Les os craquent et la tête vole. Lily vomit ses tripes...

 
© Mister Hyde

_________________
Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira.▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3541-what-do-we-say-to-the-god-of-death-not-today http://try-again.forumactif.com/t3548-ne-pas-rester-seule-liens-lily http://try-again.forumactif.com/t3550-carnets-noirs-lily http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orleans


MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias] Dim 19 Fév - 17:54

Mad World ( 28/12/2016)

J'me souviens de la discussion qu'j'ai eu avec Greg, il y a quelques jours à peine. C'était quand ? Hier ? Avant-hier ? Oui c'est ça, y'a 2 jours. J'l'ai croisé au bar ou j'bosse et on a pas mal discuter en buvant toutes sortes d'alcool. Bref, des trucs de mecs. Et en fait, son histoire me revient en mémoire : les hommes qui l'attaquent et qui essaient de se jeter sur lui, le chope par la manche et lui montre les dents. Comme l'histoire que j'ai moi-même vécue il y a quelques temps, pas si loin que ça d'ailleurs. Sauf que c'était pas moi la victime à ce moment là. En fait j'sais pas quand tout ça a vraiment commencé. Les morts, les attaquent, le sang … j'pensais que c'était des trucs banals, comme des vols loupés ou des agressions, mais non. Et là je vivais le pire du pire.

Devant moi Barney qui essai de me sauter dessus, mais les dernières images et les paroles de Kane m'immobilisent. J'arrive pas à réagir, comme si la réalité me scotchait au sol et me tétanisait. Pourtant je vois tout, l'homme qui tend les bras pour m'attraper et les râles qui sortent de sa bouche. C'est comme dans un mauvais film d'horreur.
C'est quand Lily me prend le fusil des mains que j'sors de ma torpeur
-Lily !
J'hurle lorsqu'elle tire et la rattrape lorsqu'elle vient se cogner contre mon torse
-Ca va tu n'as rien ?
J'la tourne pour qu'elle me fasse face et je l'examine
-T'es folle il aurait pu t'avoir !
Et là j'm'en veux parce que c'est à moi de la protéger, pas à elle … quel con !
J'la regarde de haut en bas, et je sens contre mes mains qui la maintiennent toujours, qu'elle tremble
-C'est rien Lily, tu as très bien agit, t'inquiète  … j'm'en veux j'aurais dû le faire mais …
Je relève la tête, me rendant compte que le tir de Lily qui était parfait, n'avait pas fait le résultat escompté … Barney se relevait un trou béant laisser par la balle du fusil
-Et Merde !!

J'fais passer la brune derrière moi pour faire rempart et je pointe le fusil devant moi, en observant l'homme qui avance de nouveau
-C'est quoi ce truc !
Boum ! Une balle envoyé sur la poitrine, j'essaie de viser le cœur, mais l'homme marche toujours
Boum ! Une deuxième balle, je vise plus haut, vers le cou mais rien n'y fait, l'homme bouge toujours
-Putain mais c'est quoi c'bordel !?!
J'tourne le visage quelques secondes pour regarder Lily et me rend compte qu'elle n'est plus là
-Lily ?
J'panique parce que j'ai perdu la brunette et j'dois buter la chose. J'entends du bruit plus loin, j'pointe la torche vers là d'où ça vient et je vois la femme de Barnet dans le même état que son mari aller droit sur Lily
-C'est un cauchemar !
Si les balles n'y font rien, j'fini par mettre un coup de crosse dans la tête du malade, ou ce qu'il en reste. Il tombe au sol, pas le temps de voir si il est mort cette fois, j'cours rejoindre Lily pour l'aider, mais quand j'arrive, j'me rend compte qu'elle a plus besoin de moi. La tête de la voisine vole, une giclée de sang m'asperge et la brunette rend le chocolat qu'elle venait de boire.
J'suis impressionné par ce p'tit bout de femme qui a su gérée les choses bien mieux que moi.
Pendant qu'elle rend ce qu'elle peut, je regarde les dégâts
-Vaut mieux pas rester là, j'sais pas si ils sont morts ou pas, mais faut s'mettre à l'abri, la nuit commence à nous envelopper on y verra plus rien.
Et comme pour accompagné mes mots, comme de fait exprès, ma lampe donne des signes de fatigue
-Les piles commencent à être usées
J'prend Lily par le bras
-Aller vient, on va s'nettoyer et s'reposer, demain on y verra plus clair …
En espérant que les corps soient encore là, peut-être que Lily pourra y voir des choses ...
lumos maxima

_________________

I'm a poor lonesome cowboy

Harley
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3538-finish-quand-on-ne-sait-pas-ou-l-on-va-tous-les-chemins-menent-nulle-part http://try-again.forumactif.com/t3545-petit-carnet-noir http://try-again.forumactif.com/t3546-kill-the-zombies-with-you http://try-again.forumactif.com/t3549-mad-world-28-12-16-elias


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I Kill fucking zombies





MessageSujet: Re: Mad world - 28/12/16 [Elias]

Revenir en haut Aller en bas

Mad world - 28/12/16 [Elias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un beau livre: Hungry planet : what the world eats
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» Petits personnages MINI WORLD
» World Names Profiler
» Panoramas and 3D Virual Tours of the Most Beautiful Places Around the World:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY AGAIN  :: 
Louisianne
 :: ☠ La Nouvelle Orléans :: ₪ Habitations
-