AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Ven 27 Jan - 0:29

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







C'était de pire en pire.

L'hôpital était plein à craquer. Les gens étaient entassés un peu partout, occupant même le sol des couloirs. Nous étions trop peu pour prendre tout le monde, ainsi cela faisait plus de 12H que je n'avais pas quitté l'établissement.
Exténuée, mais motivée je courais un peu partout procurant des soins, des médicaments à ceux que je pouvais accueillir. C'était venu comme une vague, où les malades venaient sans s'arrêter, ni même repartir. Un rapide coup de téléphone, qui nous avait dit que tous les hopitaux de l'état étaient dans le même cas. Mais qu'est-ce qui se passe putain?

Soufflant à moitié, je courais de salle en salle, répondant à l'appel de certaines infirmières. Tous les médecins en repos avaient été rappelé d'urgence, c'est dire la situation!

"Dr Meyers, venez vite c'est une urgence!" entendais-je d'une salle à l'autre. Le problème étant que toutes les situations étaient urgentes. Je passais donc la porte, à moitié essoufflée en m'approchant de suite du patient. Un homme, d'une trentaine d'année qui semblait vaseux, et la pâleur de son teint était encore pire que le mien: c'est dire la blancheur de son visage. J'examinais sa plaie béante au niveau du bras, montrant clairement des crocs... humains.
C'était le 10ème cas que je voyais en 2h. Tout le monde semblait venir pour la même raison, à quelques exceptions près: des morsures humaines, qui s'infectaient à une vitesse alarmante.  

Je reposais mon attention sur le patient: ses yeux étaient vitreux, et il était fiévreux. Il avait tous les signes de l'infection. Je claquais ma langue, d'énervement en lui prodiguant les mêmes soins que j'exerçais depuis 3-4 jours. En réalité, cela faisait même depuis Noël. La section mortuaire de l'hôpital était elle aussi pleine à craquer, des personnes qui nous avaient quitté et qui avaient succombé à leur infection.

Penchant légèrement la tête, je soupirais en regardant la famille du malade. Si certains repartaient chez eux, ils revenaient 2 jours après, à l'article de la mort. J'étais complètement dépassée. "Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour calmer la fièvre" Disais-je d'un ton neutre. Il ne fallait pas fléchir devant les proches: et, malgré le fait que la mort touche forcément nos locaux, j'avais appris à être plus stoïque, pour ne pas alarmer davantage les patients et leur famille. Je piquais le bras du patient, prélevant une dose de sang avant de le perfuser et de quitter la pièce.

Le dos contre le mur, je soufflais, attachant les cheveux rougies. C'était le bordel. Mais nan, je ne devais pas m'arrêter. Je repartais donc, esquivant les patients qui jonchaient le sol en essayant tant bien que mal d'attraper les rares médecins qui passaient par là.

Puis, un message d'alerte, qui raisonna dans l'hôpital entier. "QUITTEZ LES LIEUX EN URGENCE. L'HOPITAL FERME SES PORTES, LES MEDEC..." avant que le micro ne se coupe. Puis, un hurlement effroyable, qui crachaient des micros. Mon sang ne fit qu'un tour. Choquée, je me mis à marcher rapidement pour chercher Caleb. Si le responsable de l'hôpital faisait une telle annonce, la situation était critique, et puis, ce hurlement...

Les patients ne bougeaient pas, se regardant dans les yeux avant qu'un mouvement de foule ne prenne chaque couloir. "Alexie, il faut partir, vite! Le secteur mortuaire... les morts se réveillent!" dit un médecin que je connaissais bien, travaillant avec moi. La bouche ouverte, surprise, je ne savais pas quoi répondre avant qu'un autre hurlement se fasse entendre au bout du couloir. 

Un patient, visiblement mort vu sa tenue, se dirigeait vers les patients, les mordant, mâchonnant leur chair. Prise de frissons, je me retournais pour quitter les lieux, courant vers une sortie en me débarrassant de ma blouse pour être plus à l'aise. Je n'avais pas réfléchi, et la panique générale était à son maximum. Les gens se marchaient littéralement dessus, alors que les morts-vivants se faisaient de plus en plus nombreux, sautant sur chaque personne qu'ils trouvaient.

Esquivante, je me fis littéralement tirer les cheveux par des foules paniquées, avant que je ne me dégage pour sortir par une porte arrière.

Putain, c'est quoi ce bordel? Des morts, qui revenaient à la vie et se mettaient à becter les vivants? Certains morts-vivants que j'avais vu étaient des patients que j'avais déclaré moi-même cliniquement mort! Et, pas de nouvelle de Caleb...

Je m'éloignais un peu, voyant les foules sortir en hâte de l'établissement, les cris se faisant plus forts. Je frottais mes tempes, signe de ma colère. J'aurais dû rester à l'intérieur, et aider mes collègues... et Caleb putain.
Prête à repartir à l'intérieur, la respiration forte, je me fis violemment bousculée, alors que mon corps frappait le sol. Avec un gémissement de haine, je redressais la tête, voyant soudainement un des morts vivant s'approcher de moi. Les yeux infectés de sang, il grognait, le sang coulant sur son menton. Il n'avait plus rien d'humain. 
 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: zippo, clopes, monnaie, permis, clés, bracelet de force, alliance, chaine
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Sam 28 Jan - 15:41

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Greg se repassait le fil des évènements comme un film en avance rapide. Noël, tout allait bien. Le 2(, Andreas qui part car un type a mordu sa gamine. Sur le coup, Greg s’était demandé si c’était un mytho pour esquiver et aller voir une maîtresse, puis s’il avait pas plutôt voulu chien au lieu de mec. Mais maintenant il savait que son pote ne s’était pas trompé et n’avait pas menti. Le 26, alors qu’il braconnait, il était tombé sur deux mecs hyper louches dans les marais. Ils avaient voulu l’attaquer et il aurait juré que ces tarés voulaient le mordre. Les trois jours suivants, il avait vu de plus en plus de gens malades. Au début ça ne l’avait pas choqué : on est en hiver ! Ok, en Louisiane c’est pas le pôle nord mais n’empêche qu’il fait plus froid ! Et puis sa sœur lui avait dit que son mari avait eu de drôles de cas à la clinique vétérinaire, que tout le monde était malade à part son stagiaire et qu’elle devait l’aider. Lui-même avait vu son patron débarquer avec une fièvre de cheval et l’avait forcé à rentrer chez lui. Et il y avait les agressions en pleine rue. Les gens devenaient complètement dingues ! Et hier il était passé voir Andreas mais personne chez eux et pas moyen de le joindre au téléphone. La voisine commère lui avait dit qu’ils étaient partis en urgence emmener la petite à l’hôpital. Parano du coup il avait interdit à son fils de quitter la ferme tant qu’il ne savait pas ce qu’il se passait. Evidemment Byron avait râlé mais Greg savait se faire obéir. Lui-même avait décidé d’aller une dernière fois au garage puis fermer la boutique jusqu’au 2 janvier : il n’allait pas faire tout le boulot seul et depuis hier, personne ne venait.
Ce jeudi 29 décembre 2016, il quittait donc le garage quand une voiture folle en percuta une autre juste devant ses yeux. Hurlements de douleur et de peur, Greg hésita mais il remarqua alors qu’il n’y avait que lui dans la rue. Il n’était pas le seul parano à vouloir rester chez lui. Il jeta un œil à son siège arrière où il avait laissé son fusil de chasse, hors de question de sortir sans. Il voulait se défendre. Il s’empara de l’arme et sorti de son véhicule. Le chauffard était passé à travers son pare-brise et ne bougeait plus. Vu la quantité de sang et les bouts de verre dans son cou, Greg ne chercha pas à lui venir en aide. Il se hâta d’aller voir le second véhicule. Il reconnut la femme d’un de ses potes, Elle était inconsciente, son front avait dû percuter son volant. Un filet de sang coulait. Il la dégagea doucement et en remarqua une autre au ventre. Il pesta et se dépêcha de la sortir car elle commençait à gémir.

« Tiens bon, je t’emmène à l’hosto ! »

Mauvaise idée. Mais il ne se doutait pas de ce qu’il allait y découvrir. Il l’installa dans sa voiture, mis son fusil à l’avant côté passager. Il démarra en trombe. S’il n’y avait pas trop de circulation dans ce quartier de la ville, c’était la crise dans d’autres. Les gens avaient l’air de fuir. Oui, c’est ça. Ils lui rappelaient les rats… Et ce n’était pas mieux à l’hôpital. Ça courait dans tous les sens et Greg se demanda quoi faire. Il ne pouvait pas la laisser se vider de son sang ! Vu qu’il n’y avait pas de flammes, il estima qu’il pouvait entrer. Fusil en bandoulière, il avançait à contre sens à la recherche d’un brancard pour transporter Jenna. Des gens lui criaient de partir, il ne comprenait pas pourquoi. Et puis il les vit. Une dizaine de gens marchant bizarrement, certains nus d’autres avec une simple chemise en toile. Couverts de sang et agressant tous ceux qu’ils attrapaient pour les…

« PU-TAIN ! »

Pas juste les mordre ! Les bouffer !! Bordel !!!!!!!! Tout son être lui hurlait d’agir sauf qu’il ne savait pas comment ! C’est pas tous les jours qu’on voit une horde de cannibales ! L’un d’eux approcha de lui, poussa un son guttural qui le fit frissonner. Ce type était comme les gars des marais. Greg fit pivoter son arme et tira en plein cœur. L’homme fut projeté en arrière, tomba lourdement sur le sol. Des gens se mirent à l’appeler à l’aider tandis qu’ils se faisaient bouffer, Greg tira sur une mamie pour aider un inconnu. Du coin de l’œil il vit le mec sur qui il avait tiré se relever avec maladresse mais se relever !!! Il secoua la tête, se demandant s’il n’était pas fou. Si on ne pouvait pas tuer ces … ces choses, il n’aurait pas assez de balles pour aider. Il pensa à ses gosses, seuls dans la caravane ou au mieux avec Jimmy dans la ferme. Il devait partir, tant pis. Il courut pour revenir à la voiture et vit une médecin tomber au sol. Il la connaissait. Et les marcheurs, ça leur allait bien, n’étaient pas encore en train d’en faire leur goûter. Il se rapprocha d’elle et tira sur le premier, l’éjectant à quelques mètres d’elle. Il avança encore et tira sur le deuxième qui tomba et en entraina un troisième dans sa chute. Il tendit la main à la femme pour l’aider.

« Vite ! Faut se barrer d’ici ! »

Elle l’attrapa pour se relever et il la poussa derrière lui. Cette fois il visa la tête, sans yeux ces trucs ne pourraient pas les suivre, non ? Curieusement, cette fois, la chose ne se releva pas. Il avait peut-être trouvé leur point faible, ou ça leur prenait plus de temps. Genre des aliens qui se régénèrent. N’importe quoi, les aliens ça n’existe pas. Les morts qui se relèvent non plus…

« On prend ma voiture ! »

Il la dirigea. Sauf qu'il y avait encore plus de marcheurs et qu'ils leur barraient la route. Ces choses avaient l'air de sortir de l'hôpital pour se déverser dans les rues. La seule façon de les esquiver pour l'instant était peut-être de retourner dans le bâtiment ?... 
 

_________________
— I'm sorry...
for being stressful, weird, distant, unlovable, lonely, boring, broken, lost. Sorry for being me. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3529-what-s-dead-should-stay-dead http://try-again.forumactif.com/t3469-greg-you-want-a-piece-of-me http://try-again.forumactif.com/t3468-chroniques-de-zombieland http://try-again.forumactif.com/t3623-29-12-16-tension-de-crise

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Sam 28 Jan - 23:41

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Alors que je retenais ma respiration, observant chaque trait de ce patient que j'avais connu autrefois, un coup de feu vint me sortir de ma stupeur. Je tournais rapidement la tête alors que je mettais un nom sur ce visage. Gregory Kane. Un 2ème, et 3 ème coup avant que je ne me relève, m'aidant de sa main pour me retrouver derrière lui. Penchant la tête sur ses gestes, il tirait sur les morts pour les faire reculer.
Puis, un dernier coup au niveau du crâne, et le marcheur tomba comme une pierre. Gardant en mémoire cette information, je me reculais, pour regarder les alentours. L'endroit était hors de contrôle, et les vivants comme les morts couraient dans tous les sens. Je fermais les yeux, pour les rouvrir espérant que tout ceci soit un cauchemar ou une blague de mauvais goût.

Hochant la tête, je reculais encore légèrement devant cette scène d'horreur. Retourner dans l'hôpital... si les morts étaient revenus à la vie, l'établissement en était bourré. Mais à cet instant précis, ils arpentaient le devant de l'hôpital, sautant sur chaque vivant qu'ils pouvaient trouver. C'était une folie cannibale, je n'avais pas d'autre explication. Nous ne pouvions pas prendre de risque, et je ne voulais certainement pas me faire becter.

Portant mes mains sur mon corps, je cherchais de quoi me défendre: sans succès. "Putain c'est pas vrai..." marmonnais-je, avant de reposer mon attention sur Greg. J'observais l'établissement, en me mordillant la lèvre. "On ne peut pas prendre ce risque, il faut retourner dans l'hôpital! On pourra sans doute contacter du secours! disais-je en ayant des frissons d'horreur, en voyant les morts mâchonner et déchiqueter avidement la chair des gens. Si je n'avais pas l'habitude du sang, je me serais sûrement retrouvée à nouveau par terre, inconsciente. C'était insupportable à voir.

A ce moment je pensais à Caleb, et même à Elizabeth. Je devais absolument les retrouver. Mais pour ce faire, je devais me procurer une arme: je ne me laisserais pas becter par cette saloperie! Evitant encore des coureurs qui hurlaient, je me baissais légèrement pour me rapprocher du bâtiment. "Mr Kane!" Disais-je pour qu'il me suive, alors que je me rapprochais de la porte que j'ouvrais à l'aide de mon badge de sécurité. 

Le brouhaha et la panique étaient tels, que certains vivants se battaient entre eux. Les magasins aux alentours... tout le monde était en alerte générale. Je me mordillais à nouveau la lèvre, avant de pénétrer dans l'établissement, suivi par Greg.

On pouvait encore entendre les bruits d'agitation, malgré le fait que l'endroit se soit considérablement vidé. Restant en retrait pour ne pas attirer les foules, je me collais au mur. Pendant les 5 minutes qu'a duré l'émeute et la panique, l'endroit était ravagé, et les corps jonchaient le sol. "C'est pas vrai..." murmurais-je, alors qu'on arrivait à l'accueil. Sautant à moitié sur le comptoir, j'attrapais une batte en dessous: une sécurité en plus des agents qui habituellement traversaient les couloirs.

Je ne pouvais pas deviner que ce simple objet serait la base de ma survie dans un futur proche.

C'est alors, que sortant de derrière le comptoir, une de ces créatures s'approchait, gémissant avec un bruit rauque assourdissant. Serrant la batte de mes doigts, je m'approchais presque instinctivement pour venir lui donner un coup au niveau du crâne, comme Greg l'avait fait avec son fusil quelques minutes plus tôt. Touchant la tête, le mort s'étala au sol, alors que je respirais bruyamment. C'était pas vraiment dans mes habitudes de défoncer des crânes. Essuyant le sang sur mon visage qui avait giclé, je reposais mon attention sur Greg avant de lui montrer d'un signe de tête les couloirs. Je devais retourner à mon bureau, histoire de trouver mon portable et du matériel médical; du désinfectant, antibiotiques: instinct de médecin en somme. "Qu'est-ce que vous faites là Mr Kane?" Murmurais-je, alors que je me dirigeais vers les couloirs aux murs ensanglantés pour trouver rapidement mes affaires... et déguerpir d'ici.
C'était assez étrange de tomber sur lui... il venait certes souvent pour son fils, ou même pour lui mais il était la dernière personne que je pensais voir. Elizabeth me parlait beaucoup de lui, en tant que mauvais père par son allure et son comportement. je ne l'entendais pas vraiment de cette oreille: il avait toujours été attentionné envers son fils... du moins dans l'enceinte de l'hôpital.

J'espérais croiser Caleb, ou même une tête connue à chaque tournant de couloir. Tentant de rester calme, je sursautais à chaque bruit, serrant la batte de toute mes forces alors que je restais sur le qui-vive.
En nous rapprochant du bureau, les corps étaient de plus en plus nombreux et à moitié bouffé: l'odeur de la mort avait déjà imprégné mes narines. Un puanteur de chair, de sang... Je penchais la tête alors qu'un gémissement sonore se fit entendre.
Une jeune femme était à terre, rampant à moitié et pleurant alors qu'un mort lui dévorait littéralement la jambe. Je restais ébahie, devant cette scène macabre. "Dr Meyers... aidez...moi...." alors que j'observais la scène, comme obsédée par les gestes du mort. J'étais littéralement en état de choc. J'avais toujours aidé les gens, par ma profession et voilà que mes efforts se voyaient vain.


 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: zippo, clopes, monnaie, permis, clés, bracelet de force, alliance, chaine
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Jeu 2 Fév - 15:23

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







C’était de la folie. De la folie pure. Pour un peu, il se serait demandé si ce n’était pas lui qui imaginait tout ça mais non, il était certain d’avoir toute sa tête. Et il en avait bien besoin pour évaluer la situation et ses risques. Retourner à la voiture était devenu impossible pour le moment. Il y avait trop de malades, on aurait dit qu’ils se déversaient hors du bâtiment comme de l’eau lorsqu’on ouvrait les vannes à fond. Ils n’avaient pas le choix : aller en sens inverse leur sauverait peut être la vie. Il hocha la tête à la proposition de la médecin. Un dernier regard vers sa voiture, il s’excusa mentalement auprès de la jeune femme qu’il laissait dedans. Avec de la chance, personne ne la verrait et il pourrait encore lui porter secours. Surtout maintenant qu’il avait la doc avec lui.

Ils se faufilèrent jusqu’au bâtiment. Par chance les marcheurs étaient plus attirés par les cibles mouvantes et hurlantes. Ils entrèrent par une porte de côté, il y avait moins de monde par ici et le spectacle de désolation à l’intérieur n’avait rien à envier à l’hystérie externe. Son cœur battait à tout rompre, il sentait sa propre sueur lui couler dans le dos et lui filer des frissons.
Ils trouvèrent un accueil dévasté, la doc récupéra une batte sous le bureau. Là, une de ces choses arriva près d’elle, Greg leva son arme mais ne tira pas. Il observa la rouquine qui avait l’air de vouloir en découdre. Elle devait avoir une ribambelle d’émotions à extérioriser. Elle le frappa violemment à la tête. Greg se surpris à sourire en pensant qu’elle avait peut-être rêver de faire ça à son chef et que c’était lui. Elle se tourna vers lui pour lui montrer le couloir en face. Il l’y suivit. Aucune idée d’où elle voulait aller mais c’était elle la pro des lieux. Il regarda où il mettait les pieds, était prêt à dégommer la moindre chose qui surgirait d’un recoin. Ce qu’il faisait là ?

« J’ram’nais une blessée… Mauvaise idée, hein ? »

Plus ils avançaient, moins ils apercevaient de malades mais plus ils enjambaient de corps. Il fallait faire gaffe de ne pas glisser dans les mares de sang. Ça puait autant que dans l’abattoir où il avait bossé une année. De quoi filer la gerbe. Vive son estomac solide.

Ils tombèrent sur une vivante. Ou à moitié car elle se faisait bouffer. Greg serra les dents. Cette scène était encore plus surréaliste que tout le reste, surtout maintenant qu’il était plus calme. Il empoigna son fusil comme une batte et approcha d’elle en quelques pas. Il frappa la tête de la chose qui se redressait justement pour le regarder, il y mit tellement de force qu’il sentit tout son corps vibrer à son contact. Le marcheur s’étala sur le côté, mais il n’était pas mort pour de bon. Greg le frappa à nouveau sans penser un seul instant que c’était un homme. Il entendit les os craquer.
Il se pencha vers la femme, elle était extrêmement pâle. C’était trop tard. Ses yeux s’accrochèrent quelques secondes aux siens et s’éteignirent. C’était la deuxième personne qu’il regardait mourir, mais celle-ci ne l’avait certainement pas mérité. Il sentit comme une fissure se faire en lui. Il sentit ses yeux piquer. Des larmes de rage et d’horreur, d’angoisse sûrement aussi. Ça ne pouvait pas être vrai… Il essuya son visage d’un rapide revers de la main, et se tourna vers la doc. Elle les fixait sans broncher. Il se dépêcha de la rejoindre pour lui secouer le bras.

« Doc, faut qu’on bouge. Faut que j’appelle mes gosses. »

Greg avait bien un portable mais pas sur lui, en plus il avait un peu de mal à se servir de ces machins-là. Il comptait donc sur la médecin pour téléphoner et pour sortir un seul morceau d’ici. Il devait à tout prix retrouver ses enfants. Prévenir sa soeur aussi, ses amis. Pourvu qu'aucun ne fut là. Il repensa à Andreas, à sa gamine mordue le 25... Même chose ?

« Dîtes, c'est les gens mordus qui deviennent cannibales ? »


 

_________________
— I'm sorry...
for being stressful, weird, distant, unlovable, lonely, boring, broken, lost. Sorry for being me. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3529-what-s-dead-should-stay-dead http://try-again.forumactif.com/t3469-greg-you-want-a-piece-of-me http://try-again.forumactif.com/t3468-chroniques-de-zombieland http://try-again.forumactif.com/t3623-29-12-16-tension-de-crise

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Jeu 16 Fév - 17:12

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







J'observais sans vraiment faire attention les gestes de Greg face au cannibale. Je penchais la tête, mes doigts serrant avidement ma batte. Ça me foutait littéralement en état de transe, alors que je clignais les yeux. La bouche légèrement ouverte, les yeux de la jeune victime s'éteignirent enfin alors que son bras tombait au sol.

Ce fut Greg qui me sortit de la torpeur, alors qu'il secouait le mien. Reprenant mes esprits, je secouais la tête, en le toisant. "Oui... oui désolée, on y va" disais-je simplement, lançant un dernier regard aux deux cadavres qui complétaient ceux du couloir.

Je crois que c'est à ce moment-là précis, que je comprenais enfin l'étendu du danger. A ce moment précis, que mes nerfs reprirent le dessus. Cela ne servait à rien de se lamenter, les morts revenaient à la vie. Mon travail visant à aider les gens s'était éteint comme les yeux de cette jeune femme à mes pieds.

Elizabeth... Caleb. Je les imaginais dans cet état, appelant mon nom alors qu'ils se faisaient bouffer la jambe. Je fermais encore une fois les yeux, avant de les rouvrir. Ils étaient débrouillards, et je savais qu'ils étaient en vie. Du moins, je l'espérais... Prenant une grande inspiration, je prenais la tête, pour nous guider vers les bureaux privés. Putain de merde, même Greg avait ses enfants, là dans la nature... il fallait se dépêcher.

Enjambant les corps, il fallait prendre l'ascenseur, ou du moins les escaliers pour monter à l'étage. Je me mordillais la lèvre, à la question de Greg. "Les morsures... oui, toutes les personnes qui étaient mortes avaient contracté une fièvre, une pathologie quant à une morsure... humaine" terminais-je, en réfléchissant à 200 à l'heure. "Mais je n'en sais pas plus... nous n'avons pas eu le temps de faire des examens poussés. Les fluides corporels semblent être contagieux" disais-je, en repensant à ses heures de travail intensif, ou même le personnel en congés était prié de revenir en urgence à l'hôpital.
La salive, le sang... tout était sujet à une contamination avec cette maladie, dont nous ne savions presque rien. Ce n'était que des suppositions, mais les morts que j'avais tenté de guérir présentaient tous une morsure qui s'infectait, jusqu'à provoquer des crises, et enfin la mort.

Nous nous approchions de la cage de l'ascenseur: j'eus un mouvement de recul. Il suffisait que l'endroit soit plein à craquer de ces monstres, et nous étions foutus. Je penchais la tête, avant de pousser la porte des escaliers à côté. Je ne voulais prendre aucun risque, étant déjà assez effrayée par la situation. Un cauchemar. "Vous êtes venus en voiture? Comment c'est dehors?" Demandais-je, en avalant ma salive. Je n'avais pas vu la lumière du soleil depuis plus de 12H...  

Prenant l'escalier, il fallait monter deux étages. L'endroit était silencieux. Tendant tout de même l'oreille, je commençais à monter rapidement, pour gagner du temps. Nous passions devant la porte qui annonçait l'entrée du 1er étage. Je pâlis légèrement, en entendant les bruits de coup de feu, et des cris. "C'est quoi ce bord..." et c'était là peut être mon erreur. J'avais marqué un temps d'arrêt, alors que la porte s'ouvrit rapidement, me faisant pratiquement chuter en arrière dans les marches si Greg n'avait pas été derrière. De suite, 4-5 personnes en sortirent, se bousculant dans les étages pour aller vers le bas. "LES MORTS SONT LA! FUYEZ!" alors qu'un garde de la sécurité fermait la marche, bloquant la porte avec sa matraque. Les survivants étaient descendus, nous faisant à moitié chuter encore une fois.

Reprenant mes esprits, je secouais la tête, avant d'avancer rapidement vers la 2ème étage, courant dans les marches. La porte n'allait pas tarder à céder sous les coups de ces morts...-vivants.
Sans même réfléchir, je gravis les dernières marches avant de pousser la porte du second étage.
Des lumières qui clignotent, des cris lointains, du sang... le deuxième étage était à l'image du premier: une boucherie. Attrapant mes clefs dans mes poches, je me dirigeais rapidement vers mon bureau pour l'ouvrir et nous mettre en sécurité.

Poussant avec insistance la porte, je laissais Greg rentrer à son tour, avant de refermer à double-tour, pour nous éviter une mauvaise rencontre. "Bon, allez..." disais-je, avant d'entendre mon téléphone biper, signal d'un ou plusieurs messages. Je me dirigeais vers le bureau, pour le débrancher avant de le donner à Greg. "Appelez vos enfants, je vais prendre quelques médicaments..." disais-je avant de me retourner pour préparer un sac à dos.

J'attrapais pansements, anti-biotiques, et du matériel pour pouvoir soigner, voire même opérer en urgence.

Il fallait que j'appelle Caleb et Eli.

 
 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: zippo, clopes, monnaie, permis, clés, bracelet de force, alliance, chaine
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Ven 17 Fév - 15:54

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Il écouta ses informations sur la contamination tout en restant aux aguets. Il ne se laisserait pas approcher par ces trucs, c’était clair et net. Et dire qu’ils n’en savaient pas grand-chose signifiait aucun remède pour l’instant donc hors de question aussi que quelqu’un contaminé l’approche. Ni lui ni ses gosses… Putain, il devait les prévenir de toute urgence.
Ils approchaient des ascenseurs, ça ne le tentait pas trop. Les escaliers c’était bien mieux, oui. Il hocha positivement la tête pour la voiture puis répondit à sa question sans parler fort.

« C’est le bordel mais ça l’était moins qu’ici. J’ai pas vu de… cannibales. »

Mais ça avait dû changer vu tout ce qui était sorti de l’hosto. Après cette révélation, ils montèrent les marches en silence. Greg sentait sa sueur lui couler dans le dos, le faisant frissonner. Il y eut du bruit venant du premier étage, il leva son arme et la porte s’ouvrit à la volée. La médecin recula et il la retint de tomber avant de se décaler pour tirer mais il s’agissait de vivants. Ils ne leur prêtèrent même pas attention, seul l’agent de sécurité leur dit de fuir car les morts venaient. Il eut envie de lui dire qu’ils avaient remarqué mais le mot morts le bloqua dans sa répartie. Ça sonnait tellement… inconcevable. Ces gens étaient-ils vraiment morts ? Peut-être que c’était comme dans ce film que son ex l’avait forcé à regarder, Roméo et Juliette ? Pour ce qu’il s’y connaissait en médecine…

Les survivants détalèrent aussi vite qu’ils étaient apparus, laissant Alexie et Greg perplexes. Ils échangèrent un regard et reprirent leur ascension vers le deuxième étage. Elle poussa la porte et il braqua le couloir. Vide. Mais il y avait du monde plus loin : ils entendaient des cris. Juste devant eux, ce n’était que désolation. Comment ça avait pu dégénérer aussi vite ? Que se passait-il en ville ? Il avait la chance de vivre loin du centre-ville, en périphérie, dans la cambrousse comme on dit. Ils mettraient du temps à y arriver, ses gosses étaient en sécurité, pas vrai ?

La doc ouvrit son bureau et ils s’y réfugièrent en vitesse. Elle lui trouva son téléphone et expliqua qu’elle allait récupérer des médocs. Il fit un signe de tête et s’empressa de téléphoner. Son cœur manqua un battement quand Byron décrocha, il souffla un bon coup de soulagement. Il ne parla pas de morts qui se relèvent, juste de gens malades et agressifs. Il ordonna à son fils de se barricader chez Jimmy, de le prévenir ainsi que sa tante Sarah. De n’ouvrir à personne, même les amis, et surtout s’ils avaient l’air malades. Il lui ordonna aussi de prendre le fusil et son couteau. Byron savait que son père n’était pas blagueur, il ne remit rien en question, il déglutit car du haut de ses quinze ans ça restait un gosse.

« Je vais venir dès que possible. Prends soin de ta sœur. »

Il raccrocha, ses mains tremblaient légèrement. Le stress et la trouille de ne pas rejoindre ses gamins. Ça commençait à lui nouer l’estomac. Non, il y arriverait. C’était un combattant, il en avait vécu des choses, c’est pas une apocalypse qui allait le stopper. Il rendit le téléphone à Alexie.

« Doc, si j’peux vous déposer quelque part sur ma route, j’le fais. Mais j’ferais pas de détours. »

Autant être clair. Il ne pourrait pas se le permettre. Il devait aller chez lui le vite possible. Même si ça lui brisait le cœur, il ne passerait pas chez sa sœur, c’était à l’opposé. Byron allait la prévenir, elle contacterait son mari et Maggie. Ils avaient remarqué des choses alors ils ne remettraient pas en question les ordres de Greg. Enfin, espérons, parce que Tom avait la fâcheuse tendance à le contredire...

Il jeta un oeil par la fenêtre pour voir l'étendue des dégâts. De là il repéra sa caisse garée à l'arrache. Il fit signe à Alexie de venir voir.

« Le pick up bleu foncé, c'est l'mien. Y'a encore pas mal de... trucs dehors. J'ai plus que deux balles dans mon chargeur. On va d'voir les frapper pour les éloigner et courir, pas combattre si on peut esquiver. Attachez vos ch'veux. R'tirez la veste, faut pas qu'ils vous chopent. Y'a un escalier d'secours externe ? »

Trop dangereux de reprendre ceux qu'ils ont emprunté, ils seraient envahis. Sinon il pensait que descendre en rappel avec des draps était jouable, juste qu'ils perdraient du temps.

 
 

_________________
— I'm sorry...
for being stressful, weird, distant, unlovable, lonely, boring, broken, lost. Sorry for being me. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3529-what-s-dead-should-stay-dead http://try-again.forumactif.com/t3469-greg-you-want-a-piece-of-me http://try-again.forumactif.com/t3468-chroniques-de-zombieland http://try-again.forumactif.com/t3623-29-12-16-tension-de-crise

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Dim 19 Fév - 18:25

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Attrapant tout ce que j'avais dans le bureau, je m'approchais de la vitrine comportant des produits qui demandaient une ordonnance. Ne trouvant pas la clé sur le moment, je claquais la vitre avec le cul de ma batte, cassant en mille morceaux la paroi en verre. Ne prêtant pas garde à ce que je faisais réellement, tout semblait sur-réaliste. Je me mordillais la lèvre, attrapant les différentes fioles, tablettes de médicaments. Des anti-douleurs, des anti-biotiques, tout ce qui pouvait sauver la vie en cas d'urgence.
Je ne comptais plus tout les bandages, pansements et seringues stériles que j'avais pu mettre dans mon sac. Rapidement, je vidais littéralement mes tiroirs et mes étagères.
Le sac était plus ou moins lourd, mais c'était largement supportable. Le plus important étant les produits stériles et les médicaments...

Un dernier regard sur la pièce, attrapant deux ou trois objets avant de me retourner vers Greg. Ses enfants semblaient en sécurité... pour l'instant malheureusement. Un léger soupir de soulagement sortit de ma gorge: il semblait rester quand même des humains. Et cette simple nouvelle suffit à me redonner du baume au coeur.

Il fallait qu'on se mette tous en sécurité. Penchant la tête, je reprenais mon téléphone, présageant le pire concernant Caleb et Eli. Hésitante, je composais cependant le numéro de Caleb, la peur au ventre.

BIP BIP BIP BIP BIP

Il ne décrochait pas, son portable sonnait déjà occupé. Sentant des sueurs froides me monter au front, je décidais cependant de lui laisser un sms. "Rappelle-moi au plus vite. Panique. Morts-vivants" . Au moins, il était en vie, du moins j'espérais le penser...  

Puis, je vis un message vocal laissé par Eli: il y a 10min. Soufflant légèrement, j'appuyais sur la touche pour l'écouter.

"Hey Lex, j'espère que ça va ! T'sais que j'étais au commissariat pour Andréas... Et en fait il y a eu des... Enfin, des sortes de malades...  Ils se sont mis à agresser tous les gens présents... Il faut faire attention, Alexie, ils ne sentent pas vraiment la douleur, j'crois, et j'ai l'impression qu'ils veulent juste bouffer tous ceux qu'ils croisent. C'est super bizarre... Bref, je suis partie avec Nathan Drake. Je pense qu'on va sortir de la ville... Pour aller où tu sais. Essaie de me rappeler... Ou de nous rejoindre là-bas vite. Fais gaffe ma belle! A plus"

Peut être était-ce d'entendre sa voix, ou carrément le fait qu'elle soit avec Nathan, qui me décrocha un léger sourire pendant quelques secondes. Mais bien rapidement, l'horreur de la réalité revenait au galop. Sans hésiter, je décidais de rappeler Elizabeth.

"Eli!! J'ai eu ton message! Je suis à l'hôpital c'est la panique... je vais te rejoindre à notre point, mais surtout ne te fais pas mordre! N'ai aucun contact avec les morts, c'est clair? Greg Kane est avec moi, il va rejoindre ces enfants... à toute à l'heure. Fais attention je t'en supplie... et si tu arrives à avoir Caleb, dis lui de nous rejoindre... fais attention Eli"

Disais-je rapidement avec de raccrocher, pratiquement les larmes aux yeux. J'avais ce besoin précis de les voir, de les entendre de vive-voix.

Au dires de Greg, je penchais la tête. "Merci. Je m'arrêterais à la sortie de la ville, déposez-moi où vous voulez" Disais-je simplement, reconnaissante de cette aide déjà précieuse. Etant venue en transport car Caleb avait pris la voiture... Mais??... la voiture!

Voyant le signe de Greg, je m'approchais de la fenêtre pour venir observer sa voiture, retenant bien chaque détail pour l'identifier. Nous n'étions pas très loin. J'en profitais pour également chercher des yeux la Ford noire que Caleb avait pris ce matin. Introuvable.
Ce qui signifie surement qu'il l'a prise... ou qu'on nous l'a volé avec la panique.

Je me mordillais les lèvres, avant de reporter mon attention sur Greg. Rapidement, je me débarrassais de ma veste et attachais mes cheveux, comme il me l'indiqua. Hochant de la tête de temps en temps, un escalier de secours... mais oui! Murmurant à moitié, je m'approchais de lui "Il y a un escalier de secours qui descend directement sur le parking, accessible depuis la salle d'attente qui se situe derrière mon bureau" disais-je, craignant malgré moi le fait de retourner dans les couloirs avec ces choses alors que je mimais le chemin avec les mains. 

Prenant note des indications de Greg, je prenais une grande inspiration en m'approchant de la porte. "Bon, c'est parti..." disais-je alors que je tournais la poignée pour m'engouffrer en dehors.

Silence de mort. Je serrais avidement ma batte, prête à toute attaque non-humaine, en commençant à avancer vers la salle d'attente.

Un grognement se fit entendre.  
 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: zippo, clopes, monnaie, permis, clés, bracelet de force, alliance, chaine
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Mar 21 Fév - 14:42

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Elle ne resterait pas avec lui, logique. Tout comme lui elle avait des proches à retrouver. Il se voyait mal la planter là sans l’aider un minimum. Il eut une pensée pour Elizabeth, ne sachant pas que c’était la même qu’Alexie avait cherché à joindre. Même cette casse couilles il ne l’aurait pas laissée en plan. Ce serait chien. Et il y avait fort à parier pour que, dans les prochains jours, le temps que ça se calme, l’humanité des gens ou son absence allait être révélée au grand jour.
Il montra son véhicule et donna des consignes à la doc, qu’elle suivit en lui faisant confiance. Une bonne chose. Elle lui indiqua qu’un escalier de secours était proche d’eux. Une bonne nouvelle. Juste qu’il fallait espérer que l’étage ne pullule pas de ces choses que Greg ne parvenait ni à identifier ni nommer pour l’instant.

Une grand inspiration, chacun serrait ce qui allait lui servir d’arme de défense comme si leur vie en dépendait. Ou précisément, parce que leur vie en dépendait. Personne en vue, silence de mort… Mais peu de temps. Un contaminé avançait vers eux, il les a repérés et fait du bruit. Greg eut l’intime et angoissante conviction qu’il prévenait les autres que le goûter était servi. Hors de question.

« Filez vers la porte. J’m’occupe de lui ! »

Il la laissa courir jusqu’à la porte et s’assurer qu’elle s’ouvrait bien. Il repéra un extincteur, balança son fusil en bandoulière et retira l’objet du mur. Il en balança un grand coup dans la tronche du type qui dérivait vers Alexie bras tendus. Crac. Il chuta, le cou tordu mais pas mort ni assommé comme le serait un homme normal. Greg le frappa à deux reprises, lui éclatant littéralement la tronche sur le sol. C’était gore et ça lui rappelait certains passages de sa vie. Cette fois, curieusement, il en éprouva un certain plaisir.
Il se recula et aperçut trois autres malades qui arrivaient dans le couloir jonché de corps. Il lui sembla voir un corps tressauter mais il n’en fut pas certain et ne s’attarda pas. Alexie avait ouvert, il courut la rejoindre. Ils fermèrent pour ne pas être suivis et descendirent les marches rapidement mais sans faire de bruit. Il la stoppa avant d’être en bas pour refaire des repérages et voir si la situation avait en peu changer. La voiture était toujours là. Il restait facilement vingt malades éparpillés mais qui convergeraient à coups sûr vers eux quand ils les repèreraient.

« On n’a pas d’meilleures solutions qu’d’aller direct à la caisse. C’est pas fermé. J’conduis mais j’peux pas perdre de temps à faire le tour alors j’monte par côté passager, vous monter derrière. »

Il pourrait glisser sur le capot mais il y en avait de l’autre côté de la voiture qui arriveraient alors autant prendre le moins de risques possibles. Ils terminèrent la descente et s’élancèrent. Le plus proche malade, Greg lui lança l’extincteur qu’il avait encore. Ça suffit à le faire tomber. Le suivant pouvait être esquivé en courant. Mais ensuite il y en avait trois qui allaient les gêner. Greg fit glisser son fusil pour le prendre à la main, tel une batte. Son cœur battait la chamade, ses poumons commençaient à se plaindre du manque d’exercices de leur hôte et de sa course folle. Il frappa tout en courant ce qui donna assez de force à son coup pour faire voler le malade et l’éjecter au sol.  

 
 

_________________
— I'm sorry...
for being stressful, weird, distant, unlovable, lonely, boring, broken, lost. Sorry for being me. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3529-what-s-dead-should-stay-dead http://try-again.forumactif.com/t3469-greg-you-want-a-piece-of-me http://try-again.forumactif.com/t3468-chroniques-de-zombieland http://try-again.forumactif.com/t3623-29-12-16-tension-de-crise

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Ven 24 Fév - 23:20

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Je tournais immédiatement la tête, alors que le mort-vivant grognait littéralement, me foutant la chair de poule. Serrant plus que jamais la batte, je serrais également la hanse de mon sac, l'un des biens les plus précieux que je possédais à ce moment-là précis. Ainsi, malgré les tremblements, je me mis à courir vers la porte, ne prêtant pas attention au mort. Greg surveillait mes arrières après tout.
Ne réfléchissant pas, j'enfonçais la porte avec mon épaule, retrouvant le soleil et l'air frais de l'extérieur. Un rapide coup d'oeil en arrière, pour que je vois Greg s'occuper du rôdeur, entendant un bruit particulièrement immonde au niveau de sa nuque, alors qu'il se mit à courir lui aussi vers la porte, que nous refermions pour ne pas laisser sortir les autres rôdeurs dehors.

J'étais décidément heureuse de revoir la lumière du soleil: cet hôpital était devenu un enfer, une immondice: c'était pourtant là que j'avais passé ma vie à soigner les gens... Jetant un dernier coup d'oeil au bâtiment, je descendais presque en courant les marches, avant que Greg ne m'arrête au dernier moment, pour que nous jugions un peu de la situation avant de nous lancer.

La voiture n'était plus très loin, à peine à quelque pas. Jetant un rapide coup d'oeil au coin, les morts-vivants étaient nombreux: trop nombreux; je me sentais pâlir devant la dangerosité des actes que nous allions devoir faire. Prenant une grosse respiration, je hochais de la tête, gardant le silence alors que je plaçais correctement mon sac. La batte à la main, je gardais le bras tendu, prête à littéralement frapper le moindre rôdeur qui s'approcherait trop près. Hargneuse, je commençais à perdre patience. C'est alors que Greg s'élança.

Le suivant comme son ombre, je sautais par dessus le corps du rôdeur qu'il venait d'assommer avec l'extincteur, avant que je ne change de trajectoire, quant à l'élan qui prenait pour littéralement éjecter du sol un infecté. Soufflant un peu, j'observais mon environnement.

Des rôdeurs, partout.

C'est alors que je sentais un mouvement dans mon dos. Je me retournais rapidement, pour reculer, et balancer ma batte en arrière, pour la fracasser contre le crâne de l'infecté à mes côtés. Fermant à moitié les yeux, la douleur du mouvement était là, mais l'adrénaline permettait au corps de supporter cette force. A moitié prise par mon élan, je trébuchais, pour rapidement me remettre sur pied. Portant un regard sur le jeune homme, je m'approchais rapidement, voyant une autre de ses bestioles qui trainait un peu trop près de lui. "Baissez-vous!!!" Criais-je à moitié, avant de balancer la batte contre ses côtes, qui se sont surement cassées, étant donné le bruit assez désagréable que la batte a produit. Un dernier coup au sol me permit de le terminer, voyant clairement la lueur de ses yeux s'éteindre quant au cerveau endommagé. Je devais absolument retenir cette information...

A nouveau prise par mon élan, j'eu du mal à me redresser. Un genou à terre, je me redressais, courant le plus vite que je pouvais vers la voiture de Greg. Un dernier rôdeur s'approchait du véhicule, alors que j'entrais rapidement, fermant à temps la porte alors qu'un crachat de sang mouillait la vitre. Mettant ma main à mon visage, je n'observais que maintenant leur état. Griffées, écorchées, rougies.

Je soufflais doucement, alors qu'un mouvement me fit sursauter. Greg venait de s'engouffrer à son tour au niveau du côté passager. Les morts s'agglutinaient contre les carreaux, tapant plus ou moins fort, bougeant la voiture. Je grimaçais, sentant une sorte de colère monter. Jamais on allait en sortir de cette merde?...

Rapidement Greg parvient à se hisser à sa place de conducteur, démarrant immédiatement le véhicule qui partit en trombe, en arrière. Serrant encore une fois mes affaires, je me mordillais la lèvre pratiquement à sang, avant que nous  prenions rapidement la route, sortant de ce piège macabre.

Roulant à vive allure et profitant de cette accalmie qui semblait cependant express, je sortais mon téléphone, à la recherche d'un message de Caleb... aucune nouvelle. Me terrant dans le siège je posais enfin mon regard sur l'extérieur.
Des voitures brulées, des gens qui courent, des morts-vivants... on se croyait dans un mauvais film de série Z. C'en était presque insoutenable à regarder.

Je devais rejoindre Elizabeth.
  
 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: zippo, clopes, monnaie, permis, clés, bracelet de force, alliance, chaine
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Dim 26 Fév - 15:58

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Greg ne pensait à rien d’autre que rejoindre ses gamins. Quoiqu’il arrive, il serait chez lui tout à l’heure. Rien ne pourrait l’arrêter, il en était certain ! Pourtant, ce n’était pas simple. Ils luttèrent contre les agresseurs et se retrouvèrent dans la voiture avant de se faire complètement débordés. Ce qui ne dissuada pas les choses de les vouloir. Greg capta qu’ils ne cherchaient cependant pas à ouvrir les portes. Bizarre, non ? Il démarra sans demander son reste et appuya à fond sur la marche arrière. Il écrasa un mec, ceux qui tentaient de s’accrocher aux portières ou à l’avant glissèrent, surpris. Même s’ils avaient l’air de n’avoir aucune réaction. Greg braqua et parti sur les chapeaux de roues. Il demanda alors à Alexie de vérifier l’état de la fille derrière. Morte. Elle n’avait pas survécu à ses blessures. Greg pesta. La doc repassa à l’avant, pour s’éloigner du cadavre, en partie certainement. Elle lança un regard équivoque à Kane.

« Je m’occuperais d’elle. »

C’était sans appel. C’était la femme d’un copain, il n’allait pas la jeter sur le bas-côté et l’offrir à ces choses. Ils l’avaient tuée, ils en avaient assez fait.
Greg roula en esquivant plus ou moins les contaminés. Dès qu’il pouvait en shooter un sans risque pour son véhicule, il se faisait plaisir. A chacun son exutoire, hein ? Parce qu’il avait la rage. Il fallait voir dans quel état se trouvait la ville en quelques heures ! Plusieurs fois il leur fallut faire demi-tour à cause des voitures qui barraient la route, encastrées les unes dans les autres. D'autres roulaient encore et cherchaient à fuir, comme eux. Ci et là, des gens couraient pour se cacher. Ils virent des flics se faire totalement dépasser par leurs assaillants, mais ils ne restèrent pas pour voir comment ça finissait. Putain heureusement que c’était les vacances. Si c’était arrivé alors que ses gosses étaient à l’école, la boucherie aurait été pire. Comment les aurait-il récupérés et rassemblés ? Il ne voulait même pas y penser.
Il roula jusqu’à ce qu’Alexie lui demande de la déposer.

« Z’êtes sure que ça va aller ? »

Sûrement que non, impossible à savoir. Mais elle voulait retrouver son mec, normal. Il la fixa plusieurs secondes.

« Tant qu’on peut on va se calfeutrer à la ferme, elle est à l’écart. Vous êtes la bienvenue. »

Elle sortit du véhicule et le regarda une dernière fois.

« Merde. »

La reverrait-il un jour ?
Elle s'éloigna et il parti en trombe pour retrouver la chair de sa chair.


 
 

_________________
— I'm sorry...
for being stressful, weird, distant, unlovable, lonely, boring, broken, lost. Sorry for being me. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3529-what-s-dead-should-stay-dead http://try-again.forumactif.com/t3469-greg-you-want-a-piece-of-me http://try-again.forumactif.com/t3468-chroniques-de-zombieland http://try-again.forumactif.com/t3623-29-12-16-tension-de-crise

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Dim 5 Mar - 18:16

KANE
Greg

MEYERS
Alexie

Epidémie Z JOUR 1







Le regard scotché sur mon environnement, je n'avais pas vraiment fait attention à la jeune femme qui se trouvait sur le siège arrière, à mes côtés. Retroussant mes manches, je m'approchais d'elle, plaquant mon index et mon majeur au niveau de sa gorge, dans l'espoir d'y sentir un pouls. Je me mordillais légèrement la lèvre, avant de toiser le regard de Greg dans le rétroviseur, hochant négativement de la tête. "Je suis désolée... elle a sans doute perdu trop de sang..." Disais-je, passant ma main sur ses vêtements tachés, qui avaient immaculés le siège et même le sol: je ne m'en étais pas aperçue: et c'était sans doute car j'avais eu ma dose d'hémoglobine pour la journée et malheureusement, ce n'était pas terminé. Notre monde serait une mare de sang à lui seul.

Craquant légèrement mon dos, je m'éloignais, pour ne pas rester en contact avec ce corps sans vie, sous doute peureuse de le voir se réveiller. J'attrapais mon sac, et ma batte pour venir passer agilement devant aux côtés de Greg. Serrant celle-ci entre mes doigts, je me détendais enfin, même si mon regard sur la rue me crispait. J'étais choquée, atterrée par cette situation qui avait pris tant d'ampleur en si peu de temps. La panique, les morts qui dévorent les vivants... on croirait rêver. Mais, je devais reprendre pied rapidement: je devais encore rejoindre Eli et Caleb.

Fronçant des sourcils, les forces de l'ordre semblaient lutter, inutilement face à la vague des morts. Je croisais même le regard de certains morts, qui suivaient la voiture comme attirés par le bruit. Je profitais de ce court instant de calme pour essayer d'analyser ces êtres. Ils n'étaient pas touchés par la douleur, et semblaient manquer de coordination. C'était comme si le corps était vivant, sans le cerveau qui distribuait les informations: à part la faim.
Les ruelles étaient devenues sanglantes, meurtries alors que les gens se barricadaient sans hésitation chez n'importe qui. Les rares voitures qui circulaient filaient à vive allure, ne prenant pas en compte l'aspect humain: ils fonçaient, sans savoir si ils écrasaient des vivants ou des morts.

Je passais une main sur mon front, sentant une fièvre monter avant que Greg ne m'arrête au plus près de mon point de rencontre avec Elizabeth. J'attrapais mes affaires, avant de sortir de mon sac quelques pansements et autres produits qui pourraient servir. Il avait des enfants, merde. "Tenez, prenez, on ne sait jamais. Et ne vous inquiétez pas, vous connaissez Elizabeth... je suis sûre qu'elle va me rejoindre" Disais-je avec un faible sourire, avant d'ouvrir ma portière pour sortir, à l'orée d'une rue déserte sans bruit. Notre point de RDV n'était pas dans la ville en elle même, et s'éloignait du centre-ville.

je hochais de la tête, devant sa proposition. "Merci... bon courage surtout. Et prenez soin des vôtres" Disais-je simplement, en claquant la porte discrètement.

Ainsi commençait ma propre survie. Le sac sur les épaules, je restais attentive, alors que je m'éloignais, comme Greg le faisait pour rejoindre sa famille. Courant à moitié, je frôlais les habitations, me faisant la plus discrète possible. J'avais un petit bout de chemin à faire, et j'espérais ne pas avoir à lever cette batte encore une fois...

Prenant mon téléphone, j'envoyais un message à Eli: "j'arrive à notre point de RDV d'ici une heure, Greg est parti rejoindre ses en"

Je ne pu envoyer que ça, prise par surprise au niveau d'un grognement. Je me retournais, pour me mettre à courir plus vite. Un rôdeur approchait.

  
 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE) Dim 5 Mar - 18:17

FIN DE RP

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I Kill fucking zombies





MessageSujet: Re: RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE)

Revenir en haut Aller en bas

RP FINI (29 Décembre) Jour Déclencheur (Greg KANE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dictionnaire des faits historiques - Mise à jour
» 14 Décembre 2012
» ALERTE ROUGE pour mise à jour Windows update
» dicton du jour et dicton humour d'octobre/ novembre/ décembre
» visite du 8eme jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY AGAIN  :: 
Louisianne
 :: ☠ La Nouvelle Orléans :: ₪ Garden District
-