AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

In a heartbeat feat. Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: In a heartbeat feat. Lyra Sam 28 Jan - 16:18


In a heartbeat
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Le flic m’a déposé chez moi au milieu de la nuit. Ma mère était ivre, je l’ai foutue au lit. Je suis allé dans ma chambre et Lyra dormait toujours. En vitesse, j’ai pris une douche pour retirer tout ce sang et maquillage sur moi. J’ai réfléchit. Si je pars tout de suite, on va se douter de quelque chose. SI je ne pars pas, Britney peut parler, ou même quelqu’un d’autre. Alors mes petits mensonges de la nuit risquent de jouer contre moi pour me défendre. D’un autre côté je suis persuadé de n’avoir laissé aucune trace de moi, mais comment en être sûr à 100% ? Je ne peux pas prendre ce risque. Je dois partir. Nous devons partir.

Douche prise, je vérifie que je n'ai plus de traces du massacre. Non mais j'ai un hématome près de la mâchoire, sûrement quand je me battais avec le dingue. Pas grave.
Je fourre mes affaires souillées dans un sac poubelle. Je leur mettrais le feu plus tard, et ailleurs. Je prends des vêtements propres et similaires, paire de chaussures identiques. J’avais en double, qu’on ne m’accuse pas de les avoir nettoyées. Ensuite je fourre quelques affaires de rechange dans un sac de voyage, mon ordi portable, un peu de matos, un disque dur externe, de la thune (j’en garde aussi sur moi), un peu de bouffe et à boire, mon katana. Je reprends mon portable et mon chargeur. Je rajoute du PQ et des kleenex. Et des bonbons, plus un sac à dos vide pour le moment. Voilà, je suis prêt. Il faudra que je récupère mon fusil à pompe avant de quitter la ville.
Nous partirons avec la voiture de mon vieux voisin. Il ne roule plus depuis cinq ans, il ne saura même pas que je l’ai prise ou croira l’avoir garée dehors. Il a un début d’Alzheimer alors ça m’aide.
Je retourne dans la chambre et cette fois, Lyra est réveillée. Elle m’apparaît comme un fantôme et j’en ai le cœur serré. Je me sens toujours aussi coupable. Et je réalise que les avoir tués n’a rien atténué.

« Hey… Je voulais pas te réveiller. »

Elle m'observe et je la sers dans mes bras. Je réalise que j’aurais pu tout rater et ne jamais la revoir. Ou derrière les barreaux d’une prison jusqu’à l’injection létale. Je frissonne. Elle veut savoir ce qui ne va pas, je me recule doucement et pose mes mains sur ses frêles épaules. Je plonge mon regard dans le sien.

« Lyra, on doit partir. Quitter la ville. »




(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises


Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: In a heartbeat feat. Lyra Dim 29 Jan - 5:35

C'était comme vivre dans un long cauchemar sans fin... Lyra ne savait plus vraiment quand elle était éveillée, ou endormie. Elle avait cédé plusieurs fois aux pilules de Tony qu'elle refusait systématiquement auparavant... Leurs effets n'avaient été qu'éphémères.
Rien ne pouvait plus l'aider, même pas le véritable sommeil. Elle remuait dans le lit d'Elijah, et transpirait de stress. Elijah... Même la pensée du jeune homme était lointaine. Elle le voulait plus proche, et elle avait peur pour lui. Peur aussi qu'il ne la comprenne plus, qu'il ne l'aime plus comme avant. Qui voudrait d'une poupée brisée ?

Un bruit la tira de sa sieste légère, et elle se redressa, tremblante, en observant la silhouette de son ami qui bougeait dans l'obscurité. Un instant, elle avait cru que tout recommençait, que l'un d'entre eux l'avait retrouvée... Son cœur battait plus fort, et les larmes lui était montées aux yeux.
Elle s'en voulait à présent d'être si faible... Elle se dégoûtait.
Heureusement, ce n'était pas le même sentiment qu'elle lisait dans les prunelles de Lyra quand il la regardait... Mais ce n'était pas non plus de la joie.

    - Qu'est-ce qui ne va pas ? Souffla-t-elle, en essayant de ne pas l'inquiéter plus encore par le son de sa voix. Rien ne l'effrayait plus vraiment, mais elle ne parvenait pas à avoir l'air totalement détachée non plus. Elijah...


Il la serra contre elle et elle ferma un instant les yeux, pour apprécier ce contact, en frissonnant. Ce n'était plus aussi naturel qu'avant, même si elle l'acceptait mieux de son meilleur ami que de n'importe quel autre... Elle ne voulait plus être touchée, son corps souillé en était malade.
Elle hocha la tête à la déclaration de son ami. Partir, quitter la ville. C'était d'accord... Où il allait, elle irait, n'importe où, elle ne posait même pas la question. Elle ne demandait même pas pourquoi. De toute façon, elle n'avait pas vraiment d'attaches...

    - Et les autres ? Le questionna-t-elle quand même, par principe, en fixant d'un œil distrait le sac qu'il avait préparé... Pour eux deux ? Tony ? Devaient-ils prévenir leurs parents ? Je me prépare.


Elle se leva du lit sans beaucoup d'énergie, et retira son haut de pyjama, un vieux tee-shirt que lui avait prêté le Bloodshire, pour enfiler un pull léger à la place. C'était le même que la veille, mais elle s'en moquait à présent. Elle avait passé la journée à ne rien faire, ce qui n'avait pas du le salir énormément. Elle avait à peine grignoté de quoi nourrir son métabolisme de base, et uniquement parce qu'Elijah l'avait obligé.
Elle se fichait que le blond la regarde ou non pendant qu'elle se changeait... Après tout, d'autres l'avaient vu qui le méritait mille fois moins, et elle n'avait plus rien à cacher maintenant. Les bleus dus à son agression s'étaient effacés, même si elle en gardait les douleurs internes.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e


Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: In a heartbeat feat. Lyra Mer 1 Fév - 17:38


In a heartbeat
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Lyra ne réagit pas vraiment. J’espérais plus de réaction, pour une fois, mais elle reste comme perdue. J’aimerais tellement la sortir de là, mais je patauge. Peut-être que cette fuite va lui faire un électro choc, nous allons devoir bouger, être sur le qui-vive, alors qui sait ?
Elle veut savoir ce qui ne va pas mais je ne peux pas lui dire ce que j’ai fait. Je ne supporterais pas qu’elle me regarde comme si j’étais un monstre, un psychopathe. J’ai peur de la décevoir, qu’elle me repousse. Déjà que notre relation a trop changé… Les autres ? Soudain je me raidis, je crois qu’elle parte de nos tortionnaires. Mais je comprends que non, elle parle de nos proches sans doute.
Elle se lève et se prépare. Je l’observe avec le cœur compressé dans ma poitrine. Ils sont morts mais je les hais toujours. J’ai envie de retourner dans cette cave, me défouler sur leurs cadavres. J'ai envie de les démembrer, de les broyer, de les déchiqueter... Je sers les poings et je refoule les larmes qui me piquent les yeux.

Elle se tourne vers moi, prête à sortir. Je m’approche doucement et lui prend la main. Les regrets et la culpabilité m’assaillent comme toujours, je les chasse mentalement.

« On va trouver Tony, on part tous les trois. Y’a plus rien pour nous ici. »

Elle a bien ses parents, bien mieux que ma mère ou le père de Tony – même si la mienne reste la pire, mais ils n’ont même pas compris qu’il lui était arrivé quelque chose d’horrible. Alors pour moi, ils ne méritent pas qu’elle reste.

« Si tu veux prendre des affaires chez toi, on y va avant que le jour se lève ; sinon j’ai de quoi te racheter des vêtements, et tout ce que tu voudras. On va prendre la voiture de mon voisin. Après, on ira où tu veux. »

Je lui souris sincèrement. Partir et l’emmener où partout où elle voudra est la seule chose qui me mette du baume au cœur à ce moment-là. Je me dis que c’est un nouveau départ, qu’on peut s’en sortir. On peut avancer, continuer à vivre, et être libre d’avoir la vie qu’on veut. Se délester des poids sur nos épaules, virer le passé et l’oublier.

« On va s’en sortir, Lyra. Je te le promets. »





(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises


Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: In a heartbeat feat. Lyra Jeu 2 Fév - 5:07

Il avait raison, il n'y avait plus rien ici... Et nulle part ailleurs. Lyra soupira. Il n'y avait plus que lui, et encore. Elle gardait tant pour lui, et elle avait tout perdu, elle n'avait plus rien à lui offrir que des sentiments salis. Elle lui sourit tristement, honteuse. Il avait quelque chose de changé, lui aussi, qu'elle n'avait jamais remarqué avant. Il ne lui avait pas répondu, non plus, et il ne pouvait pas espérer qu'elle ne le remarque pas, mais elle n'insista pas. Elle non plus n'était plus trop bavarde, alors elle ne pouvait l'exiger de personne.
Elle haussa les épaules... Elle s'en voulait de ne pas pouvoir lui montrer plus d'enthousiasme. Elle voyait à ses yeux que c'était ce qu'il attendait. Une soudaine lumière, une miraculeuse guérison... Mais son âme était trop blessée pour pouvoir même faire semblant.

    - D'accord, répondit-elle laconiquement, à tout et à rien. Bien sur, elle était toujours d'accord avec Elijah, quoi qu'il prévoit pour eux. Il ne lui restait que ça, et elle le suivrait jusqu'au bout du monde. Désolée, ajouta-t-elle, en faisant tomber sa pile de DVDs, dans un geste un peu trop incertain.


Elle était désolée de tellement de choses, et leva vers lui des yeux humides et plein d'interrogations. Pourrait-il un jour lui pardonner de n'avoir pas été à la hauteur de son affection ? Elle l'aurait bien supplié de l'aider, mais elle ne savait pas comment il pouvait réellement le faire, car fuir ne semblait pas vraiment la solution la plus durable.
Ses agresseurs étaient encore là, quelque part, à rire de sa détresse... Elle prit une profonde inspiration et ferma les yeux. Oui, elle allait partir avec Elijah, et mettre le plus de distance possible entre eux et elle.

    - Tu as envoyé un message à Tony ? Demanda la jeune fille, en cherchant des yeux son téléphone. Elle avait beaucoup trop de messages et d'appels en attente, mais elle ne le regardait qu'une ou deux fois par jour quand elle était avec son ami... Les autres ne comptaient plus vraiment alors. A cette heure, il devrait être chez lui...


Ou pas. Avec Tony, personne ne savait jamais vraiment. Il était comme le vent, il allait où ses pas le menaient, et parfois même, dans des chemins dangereux. Lyra ne se souvenait plus vraiment dans quelles conditions avait commencé leur amitié, mais ce qui était certain, c'était qu'ils étaient aussi différents que possible... Enfin, moins à présent qu'elle avait accepté quelques unes de ses médecines, qu'elle s'était obstinée pendant des années à décliner.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e


Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: In a heartbeat feat. Lyra Mer 8 Fév - 17:20


In a heartbeat
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Lyra était devenu comme un fantôme d’elle-même. Je ne savais pas quoi faire, jamais on ne m’a préparé à ça. Mais je reste confiant. Elle retrouvera le sourire, l’envie de vivre. Elle ne sera plus jamais celle qu’elle a été je le sais bien, et moi non plus. Il est des évènements qui vous changent à jamais. Mais nous sortirons plus forts de tout ça, cette fois nous serons les vainqueurs de cette vie de merde.
Elle fait tomber des dvd et s’excusa. J’hausse les épaules en lui souriant, ça n’a aucune importance. Je lui promet que tout ira mieux, d’une certaine façon. Elle ne sourit pas, plus. Elle a des larmes au bord des yeux, je déglutis. Est-ce que je peux les tuer encore ? J’ai des flashes sur mes actes sanguinaires. Je peux encore sentir l’odeur du sang, de la peur, je peux encore sentir l’effet du fusil quand je tire, de la chair qui se déchire sous ma lame… Lyra me sort de mes pensées en parlant de Tony.

« Je vais l’appeler. »

Tony, on ne sait jamais ce qu’il fait, s’il dort ou s’il est éveillé. Peu importe l’heure on ne peut être sur de rien avec lui. Je prends mon portable et j’appelle. Note à moi-même : prendre mes nouvelles puces et cartes. Je fouille dans mon tiroir pendant que ça sonne. Je tombe sur le répondeur. Je raccroche et je rappelle. Je rectifie, une seule chose est certaine : il ne met jamais son téléphone en vibreur. Ça sonne une fois, deux fois, trois fois et..

« Tony ! t’es où ? »

Il bafouille, il est défoncé. Merde. Il m’explique qu’il est chez une meuf, grosse soirée.

« Tony, on doit quitter la ville… Non, je délire pas. On part. Aujourd’hui… Evidemment qu’on t’emmène sinon pourquoi je t’appellerais ?... On se rejoint où tu sais… Ok, faites vite Tony. »

Je sais qu’il viendra, mais va-t-il faire vite c’est une autre question. Je fourre les cartes et puces dans mon sac tout en parlant à Lyra.

« Il va nous rejoindre chez Voodoo Burger. »

Oui le nom est affreux, le resto aussi. Y’a peu de clients, c’est limite un coupe gorge mais avec Tony on y va tout le temps. On a la paix là-bas, on connait tout le monde. Lyra est déjà venue, je sais qu’elle n’aime pas trop l’endroit alors je l’approche.

« On sera en sécurité là-bas. Personne nous y trouvera. »

Moi je parle des flics, et elle, j’imagine qu’elle pense à eux. J’hésite à lui dire. J’ouvre la bouche mais le bruit d’une sirène dehors me coupe dans mon élan. La panique m’envahit quelques secondes et je vais me coller à la fenêtre pour observer. La voiture passe sans s’arrêter, c’est pas pour moi. Ouf.

« Allons y. »

Je lui passe son blouson et pendant qu’elle finit de se préparer, je fourre les quelques affaires à elle qui trainent dans ma chambre. Elle ne m’a pas dit si elle voulait passer chez elle, je prends ça pour un non. Sinon, on verra plus tard. Nous sommes prêts, je prends tout ce que j’ai préparé et je lui prends la main, doucement. Je lui fais un sourire d’encouragements et nous quittons la maison. Le voisinage est encore endormi alors c’est sans mal qu’on se faufile chez mon voisin. J’ai les clés, et celles de sa voiture sont dans le garage. Nous voilà partis. Je me sens tout bizarre. Je ne sais pas si c’est l’adrénaline qui part ou qui revient. Je roule prudemment jusqu’au resto. C’est ouvert H24.

« On va prendre un petit dej, je pense pas que Tony soit arrivé. »

Lyra acquiesce même si je doute qu’elle mange. Elle a perdu du poids, déjà qu’elle était loin d’être grosse. Encore une chose à régler. En sortant je vois qu’un feu brûle encore dans une poubelle alors j’en profite pour y jeter mon sac poubelle. Lyra m’observe mais je ne m’explique pas pour le moment.
Nous entrons, quelques têtes se tournent vers nous et le patron me fait un signe du menton. Nous nous installons dans un coin, à l’écart mais avant je commande. Y’a pas de serveuse à cette heure. En attendant que ça se prépare, on se retrouve l’un en face de l’autre. Perdus dans nos pensées.

« Je me suis fait agresser par un mec bizarre cette nuit. Il était pas seul. Son pote a mordu une fille, c’était moche… »

Pourquoi je parle de ça ? Parce que c’est plus facile que de dire ce que j’ai fait juste avant.

« C’était surréaliste. Le flic qui est venu m’aider a du abattre le type. Il se passe quelque chose en ville. Ça me rappelle ce qu’a dit Tony à propos d’une mauvaise drogue… »

On nous apporte cafés et pancakes. C’est pas le grand luxe mais ça suffira. D’ailleurs j’en bois une bonne gorgée et je tape dans un pancake car je réalise que j’ai trop la dalle. Je pousse l'assiette pour qu'elle mange un peu. On échange un peu sur ce que je viens de lui raconter, et même si elle est moins curieuse qu'avant, elle veut savoir où j'étais. Je termine mon café et la fixe. J'ai peur de ce que je vais lire dans ses yeux quand j'aurais parlé.

« Lyra… »

Par quoi je commence ?

« Est-ce que tu me verrais autrement... je veux dire, est-ce que je serais toujours ton ami si...»

Pas le temps de finir ma phrase qu'une voiture vient exploser la vitrine du resto, écrasant au passage le mec assis juste à côté. Elle part s'encastrer dans le comptoir.



(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises


Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: In a heartbeat feat. Lyra Ven 17 Fév - 2:00

Le regard d'Elijah blessait Lyra, parce qu'elle sentait qu'il attendait d'elle quelque chose qu'elle ne pouvait pas lui donner. Encore une fois, elle aurait voulu pouvoir faire bonne figure, juste pour lui faire plaisir, mais elle n'en avait pas encore la force. Et puis, à quoi bon lui mentir ? Il la connaissait trop bien.
Elle eut un pincement au cœur en songeant que s'il savait son esprit mieux que personne, c'en était d'autres qui avait découvert son corps les premiers... Elle serra les poings, pour atténuer la douleur face à cette constatation irrémédiable. Au fond, il lui restait peut-être ça, une petit flamme, de la colère, sourde, une braise qui la maintenait en vie, en criant vengeance - ils n'auraient jamais totalement gagné tant qu'elle continuait d'avancer, n'est-ce pas ? Elle redoutait de leur donner le plaisir de s'être laissé détruire ainsi... Et pourtant.

    - T'es sûr qu'il a compris ? S'inquiéta légèrement la jeune fille, quand Elijah eut raccroché le téléphone. Avec Tony, selon son état de défonce, ils ne pouvaient jamais être très certains. S'il n'est pas au point de rendez-vous, il faudra aller le chercher directement.


Ce ne serait pas la première fois que les deux adolescents volaient au secours du Devaux, pour le tirer d'une situation embarrassante, ou tout simplement le secouer et le ramener chez lui pour ne pas qu'il overdose dans un endroit glauque. Ils l'avaient toujours fait sans vraiment y songer comme une possibilité : ils vivaient alors toujours comme si ce genre de choses n'arrivaient qu'aux autres, et cette évidence les confortaient, même quand ils se dépêchaient pour éviter les catastrophes... Ils s'en étaient toujours sortis.
Et puis finalement, de toutes les probabilités, c'était Lyra, la plus sage, qui avait subis le pire, l'impensable. La roue avait tourné, et l'avait écrasé au passage, cruellement, sans raison, sans prévenir. La vie était ainsi faite d'injustices.

Lyra n'aimait pas spécialement le Voodoo burger, mais elle n'avait pas l'énergie de protester... Juste de suivre. La seule chose qui n'avait pas changé était qu'elle faisait confiance à Elijah, de toute son âme, et qu'elle l'aurait suivi n'importe où sans poser de questions.
Heureusement pour cette fois, car il n'avait pas l'air décidé à lui donner beaucoup d'informations sur ses intentions... Et le pourquoi du comment.
Elle tressaillit légèrement au contact de la main de son ami sur la sienne, et lui rendit un sourire timide, tandis qu'il essayait de l'encourager. La chaleur de sa peau contre la sienne n'avait rien à voir avec... Elle ferma les yeux un instant, pour chasser ces images qui l'assaillaient. Non, c'était la main d'Elijah qui la guidait, ferme et bienveillante, et elle la serra un instant plus fort, comme pour s'en imprégner. A cet endroit, il semblait que son toucher effaçait ceux qui l'avaient souillés.
Le Bloodshire était peut-être son véritable remède... Mais elle allait encore trop mal pour le considérer vraiment, n'était même pas convaincu qu'elle puisse se soigner.

    - Un café, demanda Lyra à son ami avant qu'il ne parte commander des pancakes, histoire de montrer qu'elle était encore capable de faire des choix. Le trajet dans la voiture avait semblé irréel, et la jeune Thompson ne savait pas encore ce qu'elle faisait ici exactement. Alors ? Insista-t-elle doucement, pour qu'il lui livre ses pensées.


Elle posa sa main sur la table, et la glissa discrètement vers lui, tandis qu'il se met à parler... Elle avait besoin de le sentir encore, de le soutenir ainsi, et inversement. Se méprenant sans doute sur son geste, Elijah poussa vers elle l'assiette de nourriture, qu'elle accueillit avec une petite grimace. Manger n'était pas dans ses envies du moment, et les histoires de son ami lui coupait d'autant plus l'appétit. Que se passait-il donc ? Le monde devenait-il fou ?
Etait-ce important ? Ce qui l'était en tout cas, c'était le garçon blond qui lui faisait face, et qui avait disparu au milieu de la nuit en la laissant seule, pour revenir ensuite en clamant qu'il fallait partir.

    - Où étais-tu parti ? L'interrogea-t-elle donc, après avoir ajouté quelques exclamations peu enthousiaste à son récit. Là, elle paraissait vraiment préoccupée, presque blessée de réaliser qu'il était dehors et qu'il aurait pu lui arriver n'importe quoi... La preuve en était cette aventure, qui aurait pu se finir plus mal encore. Oui ?


Ce n'était qu'un souffle, alors qu'il prononçait son nom, mais le ton du Bloodshire était hésitant, et elle voulait lui rappeler qu'elle était là malgré tout, et qu'il pouvait tout lui confier. Les battements de son cœur s'accélérèrent alors qu'il commençait sa phrase, comme si elle percevait quelque chose... Et d'un coup, la vitre explosa à côté d'eux, lui arrachant un cri, alors qu'elle bondissait sur ses jambes en délaissant son déjeuner et sa conversation, pour se rapprocher de l'essentiel : Elijah.

    - Le conducteur... Il n'est pas mort ! S'exclama-t-elle, en voyant un homme se dégager de l'habitacle tout bosselé, avec des grognements morbides. Pourquoi n'était-il pas mort d'ailleurs ? Sa tête faisait un angle étrange avec son corps, qui n'était pas très naturel. On doit appeler les secours ?


Alors qu'elle aurait été la première à réagir auparavant pour chercher de l'aide, elle n'était plus trop certaine à présent. Elle se rapprocha encore de son ami... Tant qu'il était là, tout irait bien. Elijah saurait quoi faire, il venait d'ailleurs de se sortir d'une situation qui, si elle n'était pas tout à fait semblable, était tout aussi impensable.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e


Inventaire
Sur moi:
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: In a heartbeat feat. Lyra Dim 19 Fév - 17:04


In a heartbeat
feat. Lyra & Elijah - Crédit image



Je commence à parler de ma soirée à Lyra. Je ne peux pas mettre direct les pieds dans le plat, avouer ce que j’ai fait. Alors je tourne autour du pot comme un sombre idiot. Evidemment, mes confidences ne la poussent à manger. Je suis vraiment pas doué comme mec. Elle veut savoir exactement où j’étais. Il faut que je lui dise. Je suis terrifié à l’idée qu’elle pense à moi comme lorsqu’elle pense à eux : un monstre. Je ne le supporterais pas. Pour autant, je ne peux pas lui cacher. Entre nous, même si on n’a jamais tout dit à haute voix, il n’y a jamais eu de secret. Ça ne doit pas commencer.
Mais je n’ai pas le temps de parler. La vitrine explose, une voiture fauche le mec de la table à côté avant de défoncer le bar. Je bondis pour protéger Lyra, même si c’est trop tard. Encore une fois. Je sers les poings. Je suis une pauvre tache. Je ne sers à rien et je vais l’entraîner dans ma fuite.
J’observe la scène, la poussière se dissipe, pas les cris des autres clients. Je remarque que le patron est bloqué, écrasé contre le mur mais pas mort. Je grimace. Lyra parle alors du conducteur. Je regarde. En fait ce n’est pas lui qui sort mais un mec qui devait être côté passager et qui passe au-dessus de lui pour sortir et venir… vers nous. Je peux voir la silhouette ensanglantée du conducteur, tordue et avachie sur le volant. J’ai des flash de cette nuit. Je frissonne et prend la main de Lyra pour la faire passer derrière moi.

« On appelle personne. »

Pas de sortie de notre côté du restaurant sauf si on passe par les cuisine mais il faut se rapprocher du bar. Et de la voiture. Il y a bien la vitrine explosée mais trop de verre et métal plié on risquerait de se blesser.

« Ne le laisse surtout pas t’attraper. »

Au moment où je fais un pas vers l’ancienne vitrine, un des clients a fini par s’approcher du mec de la voiture. Je lui crie de ne pas l’aider, il me regarde comme si j’étais un salop et y va quand même. L’autre le tire à lui, pas pour sortir mais pour le mordre et lui arracher la carotide. Hurlements, sang. Je serre plus fort la main de Lyra pour partir. Mais impossible d’enjamber tout le bordel car les potes du gars nous coupent la route pour aller l’aider. Je n’ai pas du tout envie de m’attarder.

« Passons par les cuisines ! »

Je l’y entraine. En passant je vois une bombe de peinture sur une étagère. Je stoppe Lyra et tandis que ça se bat vers la voiture, je prends quelques secondes pour tagguer le mur à l’attention de Tony. J’écris juste PAPI. Il comprendra de qui je parle et que c’est pour lui. Les potes du gars se font avoir, ils ont beau frapper, le mec ne lâche rien et parvient à les mordre plus ou moins salement. Je reprends Lyra pour partir, et chance encore, sur une des étagères, à côté de la sauce tomate, il y a un flingue. Quand je vous dit que c’est mal famé par ici. Je prends le magnum et pousse la porte de sortie.

« Merde c'est bloqué ! »



(c) Codage by Nono

_________________
    I am a sinner, as cold as the winter...  
    We are the nobodies
    Wanna be somebodies
    When we're dead
    They'll know just who we are ⠇THE NOBODIES, MARYLIN MANSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3483-jadorerais-changer-le-monde-mais-ils-ne-veulent-pas-me-fournir-le-code-source http://try-again.forumactif.com/t3490-elijah-v0u-p0uv32-1r3-c3c-v0u-4v32-vr4m3n7-830n-d3-nqu3r http://try-again.forumactif.com/t3491-play-les-filles-sont-comme-les-noms-de-domaines-celles-que-jaime-sont-deja-prises


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I Kill fucking zombies





MessageSujet: Re: In a heartbeat feat. Lyra

Revenir en haut Aller en bas

In a heartbeat feat. Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» You, alive ? Haha. Ϟ feat. Eun Ae
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
» Curiosity is a bad sin ! feat. Heath
» Robinson et l'indigène Ϟ feat. Eun Ae
» La fille qui criait au loup feat Kim Jae Hwa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY AGAIN  :: 
Louisianne
 :: ☠ La Nouvelle Orléans :: ₪ Habitations
-