AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Ven 3 Fév - 21:42


Who sows the wind, reaps the whirlwind
Feat. Lyra


14th November 2016


C'est d'une attitude impassible et quelque peu nonchalante que Jordan quitte le bureau du proviseur. Un renvoi temporaire pour cause de violence sur l'un de ses camarades dans l'enceinte de l'établissement ? Tch. Elle s'en moque. Ils ne savent pas pourquoi elle a agi comme ça. S'ils savaient, ils ne la feraient pas chier. S'ils savaient, ils se tiendraient de son côté. Mais Jordan n'a pas à ébruiter les causes de ses actes. Cela ne regarde personne. Personne d'autre que Lyra, elle et cet abruti à qui elle a asséné de brutaux coups de poing. Au passant, ces phalanges lui font un mal de chien. Elle a cogné fort et il était plutôt robuste. Elle n'est, hélas, pas faîte de métal. Enfin ! Cela lui est bien égal. Elle souffre pour la bonne cause. Pour la justice. Pour cette amie si chère à ses yeux.

La brune arpente les couloirs, se dirige vers l'aile des dortoirs, se tient devant une porte ne laissant entrevoir que du noir. Elle soupire et frappe contre le bois. Et ce, pour l'énième fois de la semaine.
Lyra, allume la lumière. Reste pas dans l'noir comme ça. Est-ce que ça va ? T'as besoin de rien ?
Pas de réponse ni de mouvement.
Lyra. Ne m'ignore pas, s'il te plaît. Tu sais que je sais que t'es là et que tu m'entends parfaitement.
Toujours rien. Jordan soupire, serre le poing et grimace aussitôt. Merde. La douleur. Elle l'avait presque oublié.
Lyra... Un bruit sourd résonne dans le corridor. L'athlète s'est laissé tomber. Adossée contre la porte. J'vais camper ici, j'te préviens. Et tu sais que je suis capable de rester là looooongtemps ! Répond-moi, darling, allez... Répète après moi "Jordie, t'es la fille la plus têtue et chiante que j'connaisse".
Elle essaye de faire réagir son amie par le rire, mais, en vain. Lyra a perdu le goût de l'humour depuis ce soir d'Halloween... Jordan est subitement prise d'un pincement. Elle a mal au cœur. Les larmes lui en montraient presque aux yeux. Elle qui est, pourtant, si fière. Si forte. Si neutre... Elle craque. Elle hait savoir que quelque lui étant cher souffre, seul, en silence. Elle se hait de ne pas avoir pu l'aider... Ne pas l'avoir compris plus tôt...
Lyra... J'suis désolée... Tellement désolée... Elle se redresse péniblement et appuie la paume de sa main contre la porte. Comme si cela lui permettait un contact physique avec la brunette renfermée. J'ai été bête. J'arrivais pas à comprendre pourquoi ce soudain changement chez toi. Pourquoi tu rates les cours depuis quelques temps. Pourquoi tu restes loin de tout le monde... Mais je viens de comprendre... Lyra... Je sais tout. Je sais ce que tu as vécu. J'ai tout entendu. De leurs bouches. De leurs bouches dégueulasses. Lyra... Je sais que ça changera rien à ce qu'ils t'ont fait, mais... Ils te toucheront plus jamais. Ils baisseront les yeux comme des chiens battus à ton passage. Parce que c'est ce qu'ils sont, des chiens battus. Lyra... Je sens plus mes poings à cause de toi. Elle rit. Un rire faible, monocorde, maussade. Je pourrais pas venir te voir pendant quelques temps. On m'a viré pour la semaine. Elle hausse les épaules, prenant de nouveau un ton dérisoire, dans l'espoir de lui soutirer un sourire, même microscopique. J'comprends pas pourquoi l'dirlo est fâché. J'lui ait juste pété le nez et latté les bijoux de familles à cet enfoiré ! Rien de grave, quoi ! Elle rit, de bon cœur, seule. Un rire faiblissant progressivement pour finir en un petit "hum" à la fois satisfait et amer. Bref. Lyly... Ils ont payés pour ce qu'ils t'ont fait... T'as pas souffert pour rien... Ils ont payés... Elle tapote doucement la porte. Comme elle l'aurait fait sur une épaule d'un air de dire "ça va aller". Prends soin de toi pendant que je me fais passer à tabac par ma tante qui va moyennement apprécier mon renvoi du lycée. T'es forte Lyly, ok ? T'es une battante. Alors reste pas là à déprimer. Montre leur à tous que tu vaux mieux qu'eux. Elle tourne les talons, s'éloigne lentement de la chambre. A plus, ma belle. Je reviens dès que je peux, c'est promis. J'te laisserais jamais seule. T'es pas seule.

Jordan s'apprête à pousser la porte de sortie, résignée à l'idée d'entendre la voix de sa vieille connaissance, lorsqu'un bruit tant espérait ne vienne briser le silence. Celui d'une serrure se déverrouillant...
code (c) acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Sam 4 Fév - 8:49

Il n'y avait plus rien qui apaisait vraiment l'esprit tourmenté de Lyra. Ni ses amis qui ne comprenaient pas, ni le silence lourd de hurlements retenus, ni l'obscurité menaçante. Lyra avait à peine eut le temps d'être une femme, qu'on lui avait volé ce magnifique présent, cette liberté.
La jeune fille avait toujours été honnête, aimable, généreuse, elle donnait beaucoup de sa personne, pour faire régner dans l'université une atmosphère conviviale, en participant à différents clubs, en souriant aux parias, en prenant ses cours sérieusement... Mais apparemment, cela ne suffisait pas à certains, ou peut-être qu'ils avaient jalousé son dynamisme évident, sa gaieté de vivre... Alors ils avaient voulu la briser, une bonne fois pour toutes.
Il n'y avait surement pas de raisons, en fait, rien qui ne justifie vraiment le sacrifice. Elle avait été là au mauvais endroit, au mauvais moment, et c'était surement le fait le plus dur à avaler. Elle ne méritait pas, comme aucune autre fille d'ailleurs qui aurait pu se retrouver à sa place. Qui savait s'il n'y en avait pas eu d'autres avant, ou après ?

Une image plus vive et violente que les autres agressa son subconscient, et Lyra se recroquevilla encore sur son lit... Un peu plus, et elle allait disparaître. Elle n'avait presque rien mangé depuis l'incident, et ses joues commençaient à se creuser dangereusement, pour elle qui n'était déjà pas bien grosse.
Le son d'une voix, derrière la porte, la tira légèrement de ses pensées, plus affreuses que jamais. Elle en avait mal au ventre, elle avait la sensation que jamais la blessure ne se refermerait, comme si chaque souvenir déchirait une nouvelle fois ses entrailles.
Elle avait reconnu la voix de Jordan, mais ne bougea pas pendant quelques minutes... C'était trop dur, juste trop d'efforts, d'affronter un regard plein de pitié, d'hésitation, de doutes. Jordan était pourtant, surement, la seule fille "cool" qui la considérait un peu comme une véritable amie.

Visiblement, cette fois-ci, la Wright ne comptait pas partir. Lyra l'entendait parler, d'une voix plus ou moins agitée, elle percevait des mots, mais son esprit était trop fatigué pour les assembler entre eux et en faire du sens. Elle ne réceptionnait sur son corps meurtri que l'émotion qui transpirait de ces paroles, et elle les bloquait là, sur sa peau humide, pour ne pas qu'ils atteignent son cœur. Il fallait se protéger, elle ne pouvait plus se permettre de souffrir à nouveau...
Les bleus sur son corps s'atténuaient, il ne lui restait donc aucune preuve de ce qu'elle avait subit. Mais les plaies physiques n'étaient rien, et se soignaient facilement, tandis que son âme, elle, avait peine à ne pas s'effondrer des lapidations reçues.

    - Oui ? Demanda-t-elle doucement, en ouvrant à peine la porte de sa chambre. Jordan était en train de partir... Elle aurait du attendre quelques instants encore. Elle n'aurait ainsi pas eu à se lever et à se trainer jusqu'à la poignée, juste pour montrer un peu d'intérêt, celui qu'elle ne se portait même plus à elle-même. Désolée...


Elle était vraiment désolée, en effet, de ne pas pouvoir faire un peu mieux semblant, et puis d'être encore là, aussi, de se battre si peu et de persister malgré tout à exister. C'était un état entre deux, qui n'était bénéfique à personne, et elle le savait bien, car elle voyait cette douleur partagée sur les visages de ses proches, et elle en avait honte, car elle savait qu'elle la causait sans pouvoir rien y faire.
La Thompson crut que Jordan allait la toucher, ou faire un mouvement vers elle, et elle s'écarta brusquement, comme dans un sursaut. Non, elle ne supportait pas encore les contacts, même chaleureux. Elle ne voulait plus être touchée... Si possible, plus jamais.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Sam 4 Fév - 23:32



14th November 2016


La porte s'est ouverte en un grincement sinistre. Aussi sinistre que la mine de son amie. Jordan ne veut pas laisser transparaître son mal-être à la vue de sa camarade. Aussi bien par fierté que pour Lyra elle-même qui, très clairement, n'a pas besoin de subir, en prime, des impressions de jugements. Tout son malheur se lit en elle. Il l'enveloppe d'une aura noire et douloureuse. Elle est telle un animal apeuré, méfiant, battu... Empathique avec ceux qu'elle aime, Jordan a du mal à rester neutre. À ne pas l'approcher. Elle le souhaiterait, mais, à peine un pas vers elle de fait et Lyra recule comme si elle la craignait. Les séquelles sont profondes. Jordan peut le comprendre bien qu'il lui sera compliqué de ne pas l'enlacer ne serait-ce que pour lui assurer que tout va bien et qu'elle est protégée.

Se mordillant la lèvre inférieure avec inquiétude, la brune examine brièvement du regard la seconde. Joues creusées, cheveux emmêlés et quelque peu crasseux... Lyra se néglige. Et ce, depuis plusieurs jours. Cela se voit.
T'as pas à t'excuser, c'est rien. Faisant un nouveau pas en avant, Jordie ne quitte pas une seule seconde le regard de son amie. Elle souhaite vraiment lui faire comprendre, de ses yeux reflétant douceur et bienfaisance, qu'elle ne lui ferait rien de mal. Jamais. Je peux approcher ? Demande-t-elle tout de même avant d'enchaîner : Tu veux bien me laisser entrer ? Ou au moins me laisser t'aider ? T'as besoin de manger... Son sac de cours toujours sur le dos, elle le fait pivoter sur son flanc gauche avant de l'ouvrir et y fouiller. Elle en sort une barre de céréales qu'elle lui tend sans geste brusque. Tiens. J'ai de l'eau aussi. Et si tu veux, je peux aller te chercher quelque chose d'autre au distributeur automatique.

Ces yeux, mon Dieu... La sportive en est presque terrifiée. On dit qu'ils sont le reflet de l'âme. Et ces deux perles vertes agissant comme des miroirs, là, en face d'elle, lancent de véritables appels à l'aide. Brisée. Cette âme est brisée. Elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi brisé. Et, hélas, Jordie le sait, on ne panse pas l'esprit comme on panse une plaie...
Machinalement, Jordan s'est mise à effleurer, du bout des doigts, la petite croix pendant au bout de son collier. Elle prie. Intérieurement, elle prie pour cette fille joyeuse et adorable qu'elle connaît depuis quelques années. Cette fille qui n'est, aujourd'hui, plus ce qu'elle était. Cette fille injustement blessée.
Lyra, laisse-moi t'aider... Répète-t-elle faiblement, à mi-voix. Elle veut l'aider. Elle y tient. Elle veut la réparer. Elle veut revoir sur ses lèvres ce sourire qui manque tant à Tony, à Elijah, à elle-même.
code (c) acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Dim 5 Fév - 8:37

Personne ne pourrait la sauver... Sauf peut-être elle-même. Et pour l'instant, Lyra n'avait pas la fore de se battre pour s'en sortir... Elle se laissait happer par les ténèbres, et même si elle sentait bien que cela ne lui faisait pas plus de bien que le reste, elle ne pouvait pas encore lutter pour s'en sortir. Elle ne pouvait pas oublier, elle ne pouvait pas guérir cette douleur qui s'entretenait tous les jours dans les images affreuses qui traversaient son esprit.

    - C'est bon, j'ai... Commença Lyra en ouvrant la porte plus grand, d'un geste nonchalant, pour la laisser entrer. Elle regarda derrière elle, afin de terminer sa phrase. Dans ses placards pleins, et même sur son bureau où elle n'avait pas ouvert un livre depuis quinze jours, trônait des dizaines de paquets de gâteaux et autres friandises dont elle raffolait, que lui avaient amenés, comme des offrandes, Elijah et Tony, avec l'espoir de lui redonner goût à la nourriture. Mais tout l'écœurait, et elle s'obligeait juste à croquer une bouchée devant eux, pour les rassurer. Tout ce qu'il faut.


Elle soupira, et baissa la tête. Faire semblant était épuisant, encore plus que tout le reste. Elle n'allait pas bien, et elle n'avait pas besoin d'aide... Ou plutôt, pas ainsi. Elle voulait que les gens cessent de la voir comme une grande malade, et se comportent avec elle normalement, au mieux... Et peut-être alors, parviendrait-elle à oublier qu'elle ne serait plus jamais la même, qu'elle était irrémédiablement changée.

    - J'ai loupé l'examen de maths... Poursuivit la jeune fille, avec une voix monocorde. Auparavant, cette constatation lui aurait surement tiré les larmes, et elle en aurait travaillé toute la nuit, pour se rattraper. Maintenant, cela lui paraissait... Désuet. Loin. Sans aucun sens. Le prof veut me voir demain.


C'était presque drôle. Elle allait se faire tirer les bretelles, et elle en parlait comme s'il s'agissait de la pluie et du beau temps. Jamais, de sa vie, elle n'avait été convoquée pour autre chose que des félicitations - pas souvent néanmoins, car si elle était bonne élève, et travailleuse, elle n'était pas non plus excellente au point d'attirer l'attention sur ses exploits scolaires.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Mar 7 Fév - 0:04



14th November 2016


Bien que sans grande émotion, le geste de Lyra s'avère être un grand pas en avant. D'un mouvement lent et nonchalant, elle a accordé l'accès à ses appartements. Une fois les pieds dans la chambre, Jordan constate immédiatement la désagréable odeur de renfermé. Son amie, en plus de rester cloîtrer dans cette pièce, ne prend pas la peine de l'aérer. Sans rien lui demander, faisant comme chez elle, la brune remonte le volet et ouvre la fenêtre pour inviter un peu d'air frais à entrer. La lumière du jour se met, désormais, à englober les lieux de ses rayons chaleureux.
Ça ne va pas te faire du mal. Déclare-t-elle, avant d'ajouter : il fait beau, non ? Ça te manque pas un peu de sortir ? Prendre l'air ça change les idées. C'est ce que je fais toujours.

Restant un bref instant à contempler les extérieurs du campus ensoleillés, l'étudiante finit par se retourner et regarder les nombreux paquets de biscuits plus ou moins entamés.
Ça vient des garçons ? Demande-t-elle en y jetant un œil de plus près. Il n'y a qu'eux pour acheter des montagnes de tes gâteaux préférés. Elle sourit en se disant que Lyra a, au moins, l'avantage d'être bien entourée. Il ne fait donc, à ses yeux, aucun doute que cela finira par jouer sur son état de santé et l'aidera à surmonter ce qu'il s'est passé. Il faut juste laisser le temps opérer.

Tirant, vers elle, la chaise du bureau encombré par les paquets afin de s'y installer.
Je sais. J'ai prévenu que t'étais absente depuis un moment et que t'avais donc pas forcément la santé pour le rattraper, mais, le prof a pas voulu m'écouter. Elle redresse la tête pour la regarder. Tu penses que ça va aller ? Au pire, franchement, il était pas bien compliqué. Dis-toi que même la brelle en maths que je suis à, approximativement, elle accentue le mot en mimant des guillemets, réussi. Et... Tu penses revenir en cours bientôt ? La question peut paraître idiote, c'est vrai. Après tout, à l'heure qu'il est, les cours sont loin d'être les priorités traversant l'esprit de sa camarade. Mais, il devient dur de lui trouver des excuses valables pour lui éviter heures de colle et convocations pour cause d'école buissonnière. Sinon... T'as pensé à passer à l'infirmerie ? La psy peut t'être utile. Faut pas que tu gardes tout pour toi, même si c'est honteux d'en parler à tes yeux.

Jordan cherche des solutions. Elle cherche à faire au mieux pour son amie. Elle sait qu'elle ne veut pas être aidée pour l'instant. Qu'elle veut qu'on lui fiche la paix sur le sujet, mais... Il faut quelqu'un pour lui secouer les puces. Tant pis si cela finit par mener à des petits conflits. Jordan veut la pousser à se réveiller. À passer à autre chose. Ça prend du temps, beaucoup de temps, c'est vrai. Mais il faut, dès maintenant, commencer à tenter de briser la carapace.
code (c) acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Mer 8 Fév - 20:17

Tout cela mettait Lyra profondément mal à l'aise. Elle avait beau être enfermée dans sa douleur, elle voyait parfaitement ses manquements aux tâches quotidiennes, et être traitée comme un enfant pour qui il faut tout faire par ses proches ne lui plaisait pas. Elle voulait juste... Qu'on la laisse tranquille. Qu'elle n'ait plus à rien devoir à personne, et chaque geste qu'ils faisaient pour elle la rendait pourtant redevable d'une faveur qu'elle n'avait pas demandé.
C'était un affreux cercle vicieux, et elle ne savait plus comment s'en sortir... Aller mieux n'était pas si simple, et elle ne pouvait pas guérir seulement parce qu'elle ne tenait plus à être un poids pour ses amis. Plusieurs fois, elle avait pensé à juste disparaître - mais finalement, elle était trop lâche pour ça. Quelque chose la retenait encore à cette vie brisée, comme un mince filet d'espoir, sans doute.
Elle haussa les épaules, pour seule réponse aux questions rhétoriques de son amie. Oui, il faisait beau. Et oui, en principe, on conseillait aux gens déprimés de sortir.

    - Elijah est parti il y a... Commença-t-elle, avant de froncer les sourcils, se rendant compte qu'elle n'en avait aucune idée. Il avait dit avoir cours, et avait filé après avoir attendu qu'elle avale quelques biscuits qu'il avait amené. La Thompson réalisait qu'elle n'avait plus la notion du temps... Après le départ du blond, elle s'était prostrée dans son lit, et les minutes avaient défilées, toujours moins longues que celles qu'elle avait endurées ce soir-là. Tu peux te servir.


Bien sur, ce n'était surement pas l'intention première de Jordan en interrogeant Lyra, mais c'était encore une fois pour cette dernière une façon de détourner l'attention d'elle. Et puis, un ou deux paquets ne lui manqueraient pas, car elle aurait pu nourrir toute la promotion avec une telle réserve. Elle aurait surement trouvé ça très drôle si elle avait eu le cœur à rire.
Soudain, le flot de questions de son amie la submergea, et elle se recula pour s'adosser à un mur, comme un animal attaqué, qui ne savait guère où s'enfuir, maintenant que l'ennemi l'assaillait de tous les côtés.
Surtout... Comment Jordan était-elle au courant ? L'était-elle vraiment ? Le manque de sensibilité de son amie à parler de ce qui s'était produit la surprenait... Elle savait que la Wright était assez rude en général, mais de là à imaginer ce qu'elle pouvait ressentir.

    - La honte n'est pas le pire, Jordan, déclara-t-elle, en prenant sur elle pour faire un immense effort d'inspiration. Sa cage thoracique menaçait d'exploser sous la pression. Ils m'ont... Volé quelque chose que je ne pourrais jamais récupérer. Jamais.


Elle ne pouvait guère l'expliquer autrement. Elle avait été dépossédée de son innocence, de sa candeur, de son propre corps, qui l'avait trahis car il avait cédé. Elle savait bien, au fond d'elle, qu'elle n'aurait rien pu faire de mieux pour se défendre... Mais il n'empêche qu'elle avait fini par capituler.
Il ne lui avait pas pris un bien matériel, mais pire. Il lui avait arraché un souvenir qui aurait pu être merveilleux, une expérience qui l'aurait rendue femme et fait s'épanouir, et lui avait donné à la place un cauchemars, une image d'horreur qui la hanterait pour toujours.
Le visage d'Elijah passa dans son esprit, et une larme coula sur sa joue, impossible à retenir. Elle aurait voulu que ce soit lui... Et ils avaient détruit ça aussi, l'espoir d'un amour qu'elle n'avait pas su accepter à temps, et qu'elle ne méritait plus.

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Dim 12 Fév - 19:40



14th November 2016


Jordan, éventrant un paquet de gâteaux pour en manger quelques-uns, regarde son interlocutrice. A force de rester ici, cloîtrée et sans activités, Lyra a complètement perdu la notion du temps. Elle doit bien s'ennuyer, à longueur de journée...
Il est parti il y a 3h, avant qu'on aille en cours de sciences. Lui dit l'athlète afin de lui rafraîchir la mémoire. J'l'ai croisé dans le couloir en quittant mon dortoir, à ce moment-là.  

En voyant son amie appuyée contre le mur en quête d’échappatoire aux questionnements lui étant posés, Jordan lâche un "désolée". Sans vraiment s'en rendre compte, elle fait preuve d'une curiosité maladive. Maladive, brusque et indiscrète. La faute à son côté naturellement bourru qu'elle ne peut que difficilement contrôler. Au moins, l'avantage si l'on pouvait oser appeler ça ainsi, est que tout cela débloque légèrement Lyra sur le sujet. Elle commence à en parler. Sans précision, certes. Mais elle aborde le sujet.

Je sais, Lyra. C'est pas pour rien que j'ai fait ça. Elle désigne ses points. Amochés, endoloris et ecchymosés. Elle voyait dans son regard de l'étonnement. Lyra ne l'avait pas écouté, lorsqu'elles étaient encore séparées par la porte fermée. Jordan ne lui en tient pas rigueur. Elle comprend que sa camarade n'avait pas véritablement la tête à l'écouter monologuer longuement. Lyra n'est pas concentrée. Elle ne le veut pas. Mais même en sachant ça, Jordan continue et s'efforce à dialoguer. Car il le faut pour parvenir, à un moment ou un autre, à la libérer de ce poids qui pèse sur elle. Les coups ne feront pas revenir cette part d'innocence qu'ils t'ont arrachés. Mais ils peuvent, en quelque sorte, venger. Plongeant son regard dans le sien, Jordan cherche ses mots. C'est si dur de parler d'une telle horreur sans en faire trop ou pas assez... J'sais pas comment te dire ça clairement. Parce que te dire de ne pas te laisser aller comme ça pour rien, c'st faux. Car c'est pas rien, ce qu'il t'est arrivé. C'est pas rien, mais en même temps, faut pas que tu te laisses aller à cause de ça... Elle passe une main dans ses cheveux en soupirant. Elle s'exprime mal. Tellement mal. Mais elle ne sait pas faire autrement. La seule chose qu'elle espère c'est que, peu importe la façon, ses paroles finissent par lui donner raison. Finissent par la faire se relever. C'est ta force morale qui fera ta force physique. Et inversement. Alors faut pas que tu te laisses couler. Faut que tu les regardes dans les yeux et que tu montres qu'ici, c'est toi l'être fort. Faut que tu montres qu'ils t'ont brisé une fois et que ça n'arrivera plus jamais. Parce que maintenant, c'est toi et tes proches qui les brisent. Je les ai déjà brisés pour toi. A toi de te relever toute seule. Tu comprends ?..
code (c) acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Ven 17 Fév - 2:30

Elijah... Seule la pensée du garçon ranimait encore en elle un peu de chaleur. Ce n'était pas encore de l'espoir, mais c'était sans doute quelque chose... Il était là. Même si au fond, il n'avait rien fait de mieux que cela, juste être présent, maintenant qu'il était trop tard. Mais pouvait-elle lui en vouloir ? Rien n'était sa faute, évidemment, et elle savait que s'il avait pu, il aurait tout fait pour lui éviter ne serait-ce qu'un regard de travers. Néanmoins, il n'avait rien empêché, et il ne l'avait soutenu que par une présence réconfortante jusque là... Qu'attendait-elle de plus ?
Elle soupira, en songeant qu'elle ne savait pas... Qu'elle était perdue, et trop fatiguée pour tenter de démêler ses pensées pour le moment.

    - Il passe beaucoup de temps ici... Conclut-elle, un peu coupable, comme si cela n'avait été que du gaspillage de bonne volonté de la part de son ami. De ça aussi, elle était désolée. Et d'autant plus aveugle qu'elle ne voyait pas à quel point les sentiments du blond pouvaient être forts, pour qu'il s'inflige ces sacrifices, et ne faiblisse jamais. Tony aussi.


Moins, forcément. Tony était toujours à droite et à gauche, et il semblait moins confortable avec l'état de Lyra... Après tout, c'était lui qui l'avait emmené à cette fête, au départ, et il n'avait pas su la protéger, il n'avait pas fait attention aux types qui lui parlaient, parce qu'il était trop occupé à se droguer dans un coin... Enfin, peut-être avait-il vu qu'un mec parlait à sa copine, et il en avait éprouvé une pointe de jalousie... Et puis, la fumée l'avait détourné de cette constatation désagréable, comme toujours, l'alcool par dessus l'avait aidé à oublier.
Le regard de la Thompson glissa sur les poings de Jordan, qu'elle lui exposait en continuant sa tirade passionnée... En même temps, Lyra n'aurait pas pu en attendre moins de sa part, car elle la connaissait bien, et s'était habituée à son caractère dynamique.

    - Je ne comprends pas... Soupira Lyra, en fronçant les sourcils, et en faisant signe à son amie de ralentir. Elle avait toujours eu un débit impressionnant, mais en temps normal, son interlocutrice était plus alerte pour l'écouter. Là, la Thompson nageait dans un nuage noir d'auto-apitoiement qui ne lui permettait pas de déchiffrer le flux de paroles en sous-entendus de la Wright. Enfin, après une seconde de respiration et de réflexion intense et douloureuse, la brune crut bon d'ajouter : Merci.


Elle avait saisit, dans les grandes lignes... Mais elle n'était pas encore capable de prendre le recul nécessaire pour savoir si cela lui faisait du bien ou pas d'apprendre que ses agresseurs avaient été agressés... Et à quel prix ?
Un instant, la panique s'empara d'elle quand elle réalisa les conséquences que pourraient avoir de tels actes : Jordan allait se faire virer par sa faute... Et il n'y avait qu'une façon d'éviter ça à présent, c'était de tout raconter au principal, la vérité, dans ses détails les plus crus, ce qui incriminerait ses camarades, ou la ferait passer pour une menteuse, ce qui serait pire que tout.
Lyra n'était pas prête pour tout ça, et elle se mit à trembler légèrement. Elle ne pouvait pas laisser Jordan payer à cause d'elle, même si elle ne lui avait rien demandé.

    - Que va-t-il se passer maintenant ? Demanda-t-elle d'une petite voix, effrayée de la réponse à cette question, aussi large qu'elle soit.


_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Lun 27 Fév - 23:01



14th November 2016


Cela a été dur, mais, Lyra semble enfin comprendre les grandes lignes de tout ce long blabla lui étant destiné. Peut-être Jordan aurait-elle dû prendre son temps et articuler histoire de bien se faire comprendre. Mais agir ainsi était contre sa nature dynamique très carrée et rentre dans le tas. Enfin ! Peu importe. Ce qui est dit est dit et le message est visiblement plus ou moins passé. Pourquoi se répéter ?
L'athlète se contente d'un acquiescement entendu de la tête lorsque son amie la remercie. Il n'y avait réellement pas de quoi. Elle avait agi naturellement, sans réfléchir, sur le coup. Comme toujours, en somme. Un jour, peut-être, utilisera-t-elle ses neurones avant ses poings. Peut-être.

Soudainement, les traits de Lyra se fendent en une sorte de frayeur difficile à comprendre. Sa camarade avait-elle dit une connerie ? Jordan n'a pourtant rien fait de particulier ?
Lorsque l'étudiante sportive comprend, un faible sourire amusé se dessine sur son faciès.
- C'est pour moi que tu te mets dans tous tes états ? Elle glousse. Faut pas, t'inquiète ! Je vais juste être virée une grosse semaine à tout casser. Elle se gratte l'arrière du crâne en toussotant au creux de sa main. Ou deux. Lâche-t-elle entre une quinte de toux. Elle hausse les épaules. Bwarf, ça va pas me tuer. J'pense que le plus douloureux va être de survivre à la colère d'ma tante, ahah ! Le renvoi c'est rien en comparaison.
Jordan s'étire et regarde calmement son hôte.
- T'en fais pas pour ça, ok ? Occupe-toi de toi. J'suis assez grande pour assumer mes actes. Surtout que c'est pas vraiment comme si je regrettais.

Jetant un œil à son téléphone, l'adolescente remarque le nombre incalculable d'appels manqués. Sans aucun doute de sa tante. Voir même sa mère, si l'information est remontée jusqu'à ses oreilles. Ah... Elle allait le sentir passer, son retour à la maison.
- Si ça peut te rassurer, j'ai absolument pas parler de toi quand le dirlo m'a demandé pourquoi j'ai fait ça. J'ai juste dit que j'ai cogné par pure impulsivité, parce qu'il a dit un truc qui ne m'a pas plu. T'es pas obligée de prendre ma défense et parler de ce qu'il t'es arrivé à l'administration pour alléger ma peine. J'me doute que t'as aucune envie d'en parler, de toute manière. Pis, j'le répète, j'ai pas besoin d'être protégée comme une môme, j'assume complètement ! Du coup... Jordan se redresse, réunissant ses affaires et balançant son sac par-dessus son épaule. Je présume que je t'ai dérangé un peu trop longtemps. Désolée ! Elle sourit en enfouissant ses mains dans ses poches. Pour éviter de tenter un contact physique avec sa camarade. Tic assez dur à retenir pour quelqu'un d'aussi tactile qu'elle. Si t'as besoin, tu sais où me trouver et t'as mon numéro de téléphone, dans tous les cas. J'vais te laisser te reposer un peu. Encore désolée d'être passé à l'improviste...
code (c) acidbrain


C'est court, désolé ><
Je pense qu'on peut conclure tout doucement :) encore une ou deux réponses brèves, je pense. Dis-moi si ça te va ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: Deux couteaux
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies



Localisation : Toujours avec Elijah


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Dim 5 Mar - 8:01

Ecrasée par toutes ces informations, Lyra ne savait plus ce qu'elle devait ressentir... De la gratitude ? De la peine ? Du soulagement ? Bien sur, elle comprenait que tout ce que Jordan avait pu faire ne venait que d'une profonde amitié, qui ne pouvait supporter la vue de la souffrance dans laquelle les évènements avaient plongé la Thompson. Néanmoins Lyra s'en voulait de faire subir aux autres sa douleur, et de créer ce genre de dégâts collatéraux parmi les personnes qui tenaient à elle et lui étaient proches.

    - Je suis désolée... Répéta-t-elle, en évitant le regard de la Wright. Elle aurait voulu pouvoir lui dire autre chose, être celle qui rassurait, probablement. Mais elle n'avait pas encore le courage de rassembler ses idées. Tu vas me manquer, ajouta soudainement Lyra, comme une impulsion incontrôlable.


Elles savaient toutes deux que c'était une sorte d'au revoir, et elles ne savaient même pas à quel point elles devraient attendre pour se revoir... La suite des catastrophes qui allaient s'abattre sur le monde les séparerait pour plus de temps qu'une simple expulsion d'une semaine.
Heureusement, elles allaient se retrouver, en vie, même si leur état se serait en quelques sortes bien dégradé... Et pas forcément pour l'une plus que pour l'autre. Face à l'épidémie, personne ne serait épargné.

Il y eut un moment gênant durant lequel Lyra hésita à serrer son amie dans ses bras, mais l'idée d'un contact prolongé, même avec une fille, la rendait presque nauséeuse. Pour ça encore, elle culpabilisait, car son cœur lui soufflait pourtant beaucoup d'affection pour la brune qui affrontait sa réclusion, et risquait sa scolarité, et plus encore, pour elle.
Un jour, peut-être, pourrait-elle lui prouver que son geste était d'une importance capitale, non pas pour la vengeance propre, mais juste parce qu'elle avait fait quelque chose... Quelque chose d'utile ou non, mais quelque chose. N'importe quoi pour montrer qu'elle était là, et que le crime ne passait pas inaperçu pour elle.

    - Tu es quelqu'un d'extraordinaire Jordan... Fais attention à toi, soupira Lyra, avant de refermer la porte, et de s'y adosser en fermant les yeux. Ses veines pulsaient si fort qu'elles semblaient sur le point d'exploser.


Elle avait envie de rouvrir, de hurler à Jordan qu'elle s'excusait, encore et encore, jusqu'à ce que la sportive réalise à quel point son âme était abimée, pour croire que tout était sa faute. Il n'y avait plus de lumière et tout était calme à nouveau, à part cette chose brisée qui s'obstinait à cogner contre sa poitrine.
Elle se traina jusqu'à son lit, et se força à s'endormir, pour tenter d'oublier que sa mésaventure allait coûter à ses camarades bien trop cher.

HRP a écrit:
Du coup je clos ici et on peut voir comment elles se retrouvent après l'épidémie ? Lyra sera un peu plus "vive" ahah

_________________


Playing death - 3 hells of an Amen© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3532-lyra-loosing-grip http://try-again.forumactif.com/t3534-lyra-maybe-we-are http://try-again.forumactif.com/t3535-lyra-errances#61209 http://try-again.forumactif.com/t3533-all-i-want-for-christmas-e

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra Lun 6 Mar - 18:46



14th November 2016


Adossée à la porte d'entrée et main appuyée sur la poignée, Jordan roule du regard en souriant.
Remercie-moi encore une fois et j'vais faire une overdose de gratitude.

Si elle avait compté le nombre de "merci" prononcé, elle en serait ensevelit à l'heure qu'il est. Mais cela peut se comprendre. Et puis, dans un sens, l'athlète s'avère plus que fière d'avoir touché la carapace de son amie à ce point. Un tel point qu'une certaine douceur est parvenue à s'échapper de cet amas d'obscurité qui entoure Lyra. Lui manquer, hein ? Mais c'est qu'elle arriverait presque à fendre sa neutralité ! Il ne faut pas s'étonner que la Wright ait une atroce envie de la câliner, après !

Moi aussi, tu vas me manquer. T'as intérêt à m'autoriser à te faire un énorme câlin de la mort qui tue quand je reviendrais au lycée ! Compris ? Elle lui fait un clin d’œil complice et lui somme une dernière fois de prendre soin d'elle avant d'ouvrir la porte et rejoindre le couloir.

Les dernières paroles de la Thompson touchèrent véritablement son amie. Celle-ci affiche alors un grand sourire. Cela fait toujours plaisir à entendre, qu'en nos efforts sont récompensés. Quand nos tendances protectrices sont appréciées.
Mains dans les poches, Jordan s'approche, à chaque nouveau pas, de la sortie.

Si seulement elle pouvait savoir que, dans quelques mois, elle regrettera cette nonchalance quotidienne. Car ces pavés, ces couloirs, ce campus... Jamais plus elle ne les foulera normalement.
code (c) acidbrain



T h e     e n d !
Je vais éviter de prendre trop de nouveaux rps pour l'instant. Mais, on garde l'idée dans le coin de nos tête, évidemment ! :)
Je tente de conclure les 2/3 rp's que j'ai bientôt terminé par-ci, par-là et on verra ça o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I Kill fucking zombies





MessageSujet: Re: [14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra

Revenir en haut Aller en bas

[14/11/16] Who sows the wind, reaps the whirlwind || Jordan & Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les mystères de Golden Wind [SPOIL]
» Jojo's Bizarre Adventure: Golden Wind: tome 1
» Jojo's bizarre adventure : golden wind tome 6
» Scan golden wind fr
» Jojo's Bizarre Adventure Golden Wind : Tome 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY AGAIN  :: 
Flash back
 :: ☠ Flash Back :: ₪ USA
-