AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Jeu 16 Fév - 20:50

WRIGHT
Jordan

MEYERS
Alexie

Urgence?







Ma journée commençait doucement. Arrivée à l'hôpital à 07H, je commençais mon service dans 30min. Profitant d'un temps de repos avant que les urgences s'enchaînent malheureusement, je me posais sur un banc pour fumer ma cigarette matinale. Une médecin qui fume, on aura vu mieux: cependant, je ne portais jamais de jugement sur aucun de mes patients. Tu fumes? Parfait, tu connais les risques, et je ne te le dirais qu'une fois.

Je respectais parfaitement la vie de chacun, sinon je ne serais pas médecin. Même si, je ne peux m'empêcher de conseiller chacune des personnes que je rencontre.
Un café à la main, la clope à l'autre, je soufflais doucement. Je n'avais pas vu Caleb cette nuit à l'appart, vu nos horaires décalés c'est plutôt normal. Rien ne m'empêchait d'aller lui faire un bisous tout à l'heure en le croisant dans les couloirs. Ce n'était pas la vie la plus facile pour un couple, mais elle nous allait parfaitement: nous étions heureux dans notre vie professionnelle, comme personnelle.

Tirant une dernière fois sur la cigarette, je rentrais dans l'enceinte de l'établissement, saluant les personnes que je connaissais au passage. La journée s'annonçait difficile, vu le nombre de personnes qui attendaient déjà en salle...
Passant rapidement par mon bureau, j'attrapais ma blouse, et préparais mes poches avec tous le nécessaire. J'envoyais un dernier message à Eli. "Allez, encore une journée de taff! Je t'appelle à ma pause toute à l'heure, gros bisous!"  avant de le mettre en silencieux et de redescendre pour m'occuper des premiers patients urgents.
Des chutes, des coupures... et des cas plus graves. Immédiatement, on me tira par le bras pour que je vienne m'occuper d'un arrêt cardiaque en salle 14. Courant à moitié jusqu'à la salle, je m'approchais prenant en main le défibrillateur, en commençant le massage cardiaque. Beaucoup d'agitation, avec les infirmières qui faisaient le nécessaire et le reste de l'équipe médical.

Un homme, d'une vingtaine d'année qui était tombé de 4 étages à la suite d'une fête plutôt arrosée. Respirant calmement, mes gestes étaient mécaniques, alors que je passais du défibri aux mains, appliquant le masque à air pour forcer l'oxygène à repartir dans ses poumons.

Le moniteur annonçait une reprise du coeur, alors que je soufflais bruyamment. "Donnez lui 20cc de stabilisant, et surveillez-le" disais-je un peu durement, alors que je m'éloignais pour laisser les infirmières s'occuper de lui.

Et une première urgence, une... Je sortis de la chambre alors que Caleb apparaissait à l'autre bout du couloir en me faisant un signe de la main. J'avançais doucement, lui faisant un léger baiser rapide avant de repartir. Pas le temps de m'attarder... je le croiserais aussi à ma pause.

Alors que je virevoltais à travers les couloirs, enchaînant les rendez-vous, une jeune stagiaire vient me voir, avec un léger sourire. "Dr Meyers, votre petite patiente, Mlle Wright est là..." dit-elle en montrant la salle 8. Je levais les yeux au ciel, avec un petit sourire avant de terminer ma prescription, et de me diriger vers la salle.

Cette jeune fille était une habituée de l'établissement, et à chaque fois qu'elle pénétrait les lieux, on venait m'en avertir. Il fallait dire que je la suivais régulièrement, connaissant parfaitement ses aptitudes et ses blessures fréquentes. J'entrais dans la pièce, fermant la porte. Elle était là, déjà assise sur le fauteuil. Je m'approchais du bureau, la toisant. "Tiens, Mlle Wright!"disais-je avec un petit sourire en coin. C'était une gentille petite gamine, très sportive, qui arrivait toujours à se fouler ou casser quelque chose. Et puis, elle savait que j'aimais la charrier sur ce point.

Plusieurs fois cependant, elle arrivait dans des états critiques, au bord de l'épuisement. Je ne savais jamais à quoi m'attendre avec elle... et je l'avais déjà prévenu sur son état sportif. Les mains dans les poches, je penchais légèrement la tête. "Encore une cheville?" Demandais-je en m'asseyant déjà sur le tabouret. Le pire étant que la jeune femme attendait toujours le dernier moment pour venir...

 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Ven 17 Fév - 0:36


Jordan & Alexie
Oh ! C'mon ! I'm alriAAAAh... It's painfull...


15th April 2016


Dans la voiture, sur la route de l’hôpital, Jordan serrait les dents. Elle ne voulait pas avouer sa douleur. Parce que cela revenait à donner raison à sa tante qui l'avait prévenu de ne pas faire sa compétition de sauts de haies en s'étant foulée la cheville la veille. Et ça, bien que pure vérité, sa grande fierté ne pouvait l'accepter. Alors, l'adolescente jouait sa tête brûlée doublée d'une tête de mule.
C'est rien, j'te dis.
Margery soupira en roulant du regard.
Mais oui, bien sûr. Ta cheville ne fait qu'enfler. C'est vraiment absolument rien !
La brune haussa les épaules.
Suffit de mettre de la pommade, c'est pas la mort.
Jordan Wright, tu m'agaces !
Elle se mit à rire, tel un enfant fier de sa connerie.
J'sais !
Le reste du trajet se passa en silence. Jordan savait que sa tante ne boudait pas vraiment. Mais, tout comme sa nièce, madame aimait avoir le dernier mot. Alors la jeune fille ne fit aucun commentaire et la laissa gagner. Si ça pouvait l'amuser de faire la tronche, après tout !

Portière claquait, l'étudiante posa le pied au sol avant de grimacer et cesser d'y exercer de la pression. Il allait falloir boitiller jusqu'au bâtiment. Le tout en ignorant les "A part ça, tu n'as pas mal" et autres commentaires de sa tutrice.

Cinq, dix, vingt minutes... Jordan avait l'habitude de poiroter dans la salle d'attente. Passant le temps en lisant et relisant les mêmes vieux magasines mis à disposition ou en traînant sur son téléphone. A force de venir au centre hospitalier, elle allait bientôt avoir un siège attitré dans cette salle ! Déjà qu'elle possédait, en quelque sorte, un médecin personnel...
J'te parie que je vais être prise en charge par une certaine infirmière aux cheveux rouges. Lança-t-elle à sa tante en souriant. Cela lui arrache un soupir exaspéré.
Et tu arrives encore à sourire de ta situation ! Cette pauvre infirmière va finir par en avoir marre de toi.
Meuuuuh non ! Elle m'adore ! C'est qu'elle me manque, limite, quand je viens pas, ahahah !
Tu me désespères, Jordie...
Mademoiselle Wright ? Demanda soudainement une intérimaire. La concernée leva la main en se relevant.
Ici !
Vous pouvez vous diriger vers la salle 8. Un médecin va bientôt s'occuper de vous.
Nickel ! Merci.
Tu ne demandes pas le chemin, Jo ?
La miss rit.
Margie ! Cet hopital j'le connais comme ma poche ! Viens, c'est là la salle 8.

Une fois dans la pièce, l'athlète se débarrassa de son blouson, l'accrochant au porte-manteaux avant de s'étaler, sans plus attendre, sur le fauteuil de consultation.
Je t'en prie, fais comme chez toi.
Roooh, tata ! C'est bon, dans tout les cas je vais m'y allonger !
Un nouveau regard porté vers le ciel de la part de l'adulte, puis, la porte s'ouvrit. Un sourire radieux fendit le visage de la convalescente qui s'empressa de saluer le médecin.
Oh non ! Encore vous ? C'est pas possible ça ! Elle gloussa. Nan, plus sérieusement, vous m'avez manqué m'dame. Ça faisait quoi ?... Trois mois que j'étais pas venu ici ?

À la question de la Meyers, la brunette acquiesça en s'écriant "Bingo !" tout en relevant le pli de son pantalon et ôtant sa chaussette.
Disons que... Elle a doublé de volume.
Margery salua, elle aussi, l'infirmière avant d'expliquer la situation, arrachant un ricanement gêné de sa nièce. Elle savait que la Meyers lui lancerait un regard réprobateur traduisant un "pour la énième fois, fais attention jeune fille".
Mademoiselle ici présente s'est jugé apte à participer à son concours sportif alors qu'elle s'était foulé la cheville le jour d'avant. Résultat, une douleur soudaine lors d'une prise d'appui ce qui lui a fait perdre l'équilibre et mal retomber sur sa jambe.
Wo... Dis comme ça on dirait tout de suite que c'est hyper grave ! J'ai juste mal calculé mon saut. Ça arrive souvent de se rétamer après une haie... Elle regarda l'infirmière d'un air candide. C'est le risque du métier !
code (c) acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Dim 19 Fév - 19:40

WRIGHT
Jordan

MEYERS
Alexie

Urgence?







Cette petite patiente ne faisait pas vraiment attention aux alertes de son corps. Ce qui me faisait un peu criser, mais fort heureusement ce n'était pas des urgences en général. Combien de fois lui avais-je fait la morale, surtout quant à ses activités sportives? Comme dirait sa tante, c'est une petite bourrique têtue.

Ainsi, je penchais la tête pour observer la cheville, alors que les deux jeunes femmes se chamaillaient, comme d'habitude. De suite, je me levais pour attraper une poche fraiche dans le congélateur de la pièce. Me rasseyant face à elle, je levais sa jambe pour attraper sa cheville, qui, il fallait l'avouer, avait quasiment triplé de volume. "Doublé de volume? Vous êtes bien trop humble Mlle Wright... votre cheville a triplé" disais-je avec un petit sourire, avant de coller la poche de glace contre sa cheville meurtrie.

La glace allait accélérer le dégonflement, pour que je puisse y voir un peu mieux. De plus, la grimace de la jeune fille semblait montrer une douleur certaine: ce qui était normal. Sa chute devait être très douloureuse. Ainsi, je posais mon regard sur sa tante, qui se faisait un mourant fou. "Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas très grave... mais la prochaine fois, pas de saut de haie" Disais-je en reposant mon regard sur Jordan, avec un petit ton cinglant. Elle savait bien que je n'étais pas méchante, mais la santé de mes patients était primordiale. "Une cheville mal guérie c'est le pire ennemi d'un sportif, Jordan" annonçais-je avec un petit clin d'oeil.

La jeune femme venait si régulièrement qu'elle connaissait toute l'équipe, ainsi que les couloirs et les salles.
Décollant un peu la glace pour voir l'étendu des dégâts, la cheville avait un peu diminué. On voyait nettement une marque rouge, qui semblait illustrer le muscle foulé de la jeune femme. Et, ce n'était pas une petite foulure. Faisant une petite moue, j'attrapais un bandage, pour venir coller la poche de glace sans que je la tienne pour que je puisse me lever et attraper mon calepin.
"Pas de sport pendant un petit moment Mlle Wright", disais-je en la toisant alors que je m'approchais de la vitrine où les médicaments étaient entreposés. Je ne savais même pas pourquoi je m'obstinais à lui dire, sachant qu'elle reprenait toujours plus tôt que convenu.

Réfléchissant encore une fois, j'attrapais une fiole d'anti-douleur, ainsi que plusieurs anti-inflammatoires, et anti-biotiques. Ecrivant calmement sur mon calepin, les chamailleries des deux femmes reprirent.

Je préparais la seringue pour l'injection, mettant tout le nécessaire à la stérilisation. "Je vais vous piquer pour calmer la douleur, mais ça va être douloureux tout de même..." disais-je alors que j'approchais l'aiguille de sa cheville, qui était quand même anesthésiée grâce à la glace. "Tu n'en as pas marre Jordan? Tu te foules toujours quelque chose! Tu vas encore pester car tu ne pourras pas bouger!" entendais-je de la part de sa tante.

Puis, j'enfonçais l'aiguille, pour venir y injecter le produit anti-douleur. Bientôt la jeune femme pourrait se déplacer plus facilement. Alors que les remontrances de sa tante se faisaient plus puissantes, je me tournais vers elle, un petit sourire aux coins des lèvres. "Ne vous inquiétez pas, je vais m'occuper d'elle. Allez vous chercher un café, ça vous fera du bien" Disais-je, avec un clin d'oeil à la jeune patiente.

Je me levais à nouveau pour jeter le matériel à la poubelle, en écrivant encore sur le calepin.


 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Lun 20 Fév - 18:56


Jordan & Alexie
Oh ! C'mon ! I'm alriAAAAh... It's painfull...


15th April 2016


Comme toujours, l'infirmière semblait complètement exaspérée de sa patiente. Non, en fait, elle l'était. Heureusement que cette dernière se trouvait être du genre sympa en toute circonstance. Car, des médecins qui lui faisaient "malencontreusement" ravaler ses airs d'enfants innocents en lui faisant "par mégarde" mal en manipulant son membre blessé, Jordan en avait croisé. Et Dieu sait comme elle pouvait le détester. Elle les maudissait sur trois générations, dans ce genre de situations.

L'étudiante haussa avec nonchalance les épaules avant de glousser.
Bwarf ! Doublé, triplé... Peu importe. Le résultat reste le même : j'me suis foiré.
Le contact froid de la glace contre sa cheville lui arracha un frisson. Oui. Bon. OK. Elle devait aussi avouer avoir grimacé de douleur. On aurait dit qu'un éclair avait traversé tout le long de son pied. Un véritable mal de chien. Intérieurement la tête de mule se disait qu'elle devrait, peut-être, éventuellement, de temps en temps, commencer à écouter sa tante, finalement... Mais bon, c'était pas que sa faute aussi ! Une compétition, merde, ça ne se ratait pas ! Il avait fallu peser le pour et le contre et, comme à son habitude, madame la tête brûlée avait choisi la voie du sacrifice "je joue avec le feu et tente le diable".

Tu vois, j'suis pas à l'article de la mort ! Lança Jordan à sa tante avant de déglutir en levant les mains vers le ciel. Non seulement parce que le regard de Margery frôlait le meurtrier, mais, également, parce que la Meyers avait usé d'un ton sec et franc. Ok, ok, je me rends. 2 contre 1, z'êtes déloyales avec moi !
Elle acquiesça, toutefois, à la remarque pertinente de l'infirmière. Jouer les casse-cou, c'est fun. Mais si cela venait à lui pourrir son parcours sportif, elle s'en sentirait bien bête. Que ça lui plaise ou non, Jordie allait devoir se calmer un minimum.

Tête penchée, la brune jeta un bref coup d’œil curieux à l'état de sa cheville. Elle était rougeâtre. Pas très beau à voir.
Au moins c'est pas cassé. Relativisa-t-elle bêtement, reportant son attention sur la Meyers. Quelgenre de durée ce "un petit moment" ? Demanda-t-elle en priant pour ne pas entendre quelque chose comme "un peu plus d'un mois". Elle voulait bien faire des efforts et respecter, pour une fois, le temps à passer sans trop faire d'activités , m'enfin... Il fallait rester dans sa limite du raisonnable...

Serrant le drapé blanc sous ses doigts, Jordan serre les dents pendant l'injection. Le tout s'en regarder l'aiguille. Oui... Cette grande fifille aussi fière qu'un coq avait cette crainte infantile des seringues. Chacun ses petites phobies.

Ooooh, bah oui  Jordie, enfin ! T'en as pas marre de te faire mal ? Comme si j'le faisais exprès tiens ! Grogna-t-elle. Comme toujours, les deux tempéraments inflammables des jeunes femmes les poussaient à hausser le ton. Jordan pouvait encore s'estimer heureuse de ne pas se prendre des gifles à tout va pour ses fâcheuses tendances à répondre à ses aînés. Par chance, l'infirmière parvenait toujours à calmer le jeu en proposant à sa tante de prendre l'air. Chose que Margery fit, non sans soupirer avant de quitter la pièce.
Fatiguée, l'étudiante passe une main dans ses cheveux, les ébouriffants légèrement.
Désolée, c'est toujours comme ça. J'sais pas comme vous faîtes pour rester neutre. Ca m'aurait gonflé d'avoir des clients comme ça... En tout cas, vous me sauvez la mise encore une fois. Merci !
code (c) acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Ven 24 Fév - 22:39

WRIGHT
Jordan

MEYERS
Alexie

Urgence?







Ce genre de situation n'était malheureusement pas rare: pas seulement dans le cas de Jordan, mais pour la plupart du temps. Certes, des accidents pouvaient être évités, mais les blessés, déjà de subir leur douleur et tout ce qui l'entoure, en avait assez, plutôt que des reproches.
Mais je comprenais parfaitement. L'inquiétude, la peur... tous ces sentiments émanaient dans ces moments-là: la peur de perdre l'être cher.

Alors que la tante de la jeune casse-cou disparaissait, non sans un mauvais regard à sa nièce, je me retournais vers elle, observant la blessure en prenant des notes.
Un léger sourire traversait encore mon visage. "Haha, vous n'êtes pas les pires patientes, je vous rassure! Mais c'est mon métier, et en général on ne fait pas que soigner les blessures physiques..." alors que je m'asseyais à nouveau, le plateau prêt pour expliquer à la jeune femme ce que j'allais faire. "Votre tante, elle s'inquiète c'est tout à fait normal" ajoutais-je, alors que je dé-serrais un peu la glace, pour pouvoir toucher plus facilement sa cheville qui avait bien dégonflé maintenant. Ce qui m'inquiétait légèrement, c'était cette marque flagrante au niveau de l'os. Je penchais légèrement la tête, alors que j'attrapais le membre du bout des doigts pour tâter une possible fêlure de l'os. L'anesthésie devrait faire son petit effet, même si la douleur était là. Une cheville abimée, c'est l'une des choses les plus handicapantes et douloureuses, le système nerveux passant par là pour que notre cerveau co-ordonne nos mouvements. "Tu as encore beaucoup mal?" Demandais-je en haussant un sourcil, alors que je serrais un peu plus fort, pour voir si la jeune sportive réagissait.

Re-attrapant mon stylo, rapidement j'écrivais encore. J'ouvrais ensuite une boite, contenant des petits cachets rouges, un moyen de faire passer les médicaments plus facilement, et ne pas avoir le choc "médoc" pour les patients qui devaient en prendre plusieurs fois par jour. "Avalez ça, je vais voir si je trouve une salle de libre pour une radio" Disais-je en lui amenant un verre d'eau, avant de sortir de la pièce.

Je traversais la salle bondée, en craquant une de mes épaules, et me dirigeant rapidement vers la salle 20 qui contenait le matériel pour les radios. Me levant sur la pointes des pieds pour observer la petite fenêtre ronde, personne en vue. Demi-tour vers la salle pour retrouver Jordan, avant que je ne m'arrête, pour entrer dans la salle 13.
Caleb et Robin étaient là, en train de discuter comme d'habitude. Je levais les yeux au ciel, poussant d'un coup de pied Caleb, avachi sur un fauteuil roulant. "Feignasses" Disais-je juste, avant de ressortir, le fauteuil en main.

"Allez Mlle Wright, là dedans, avant que votre tante revienne et vous voit comme ça" Disais-je avec un sourire, avant de diriger le fauteuil au plus près, et de l'aider pour changer de place. Jordan était très fine, ainsi elle n'était pas difficile à transporter.
Maniant le fauteuil, je la conduisais à la salle 20, pour la radio. "Ce sera rapide" articulais-je, sachant que nous disposions du système le plus rapide de l'Etat.

Allumant le système, je demandais à la jeune femme de se hisser, avant que je ne me rapproche pour l'aider à se positionner parfaitement quant à la machine. Deux trois touches, et la machine s'enclenchait déjà, passant des rayons sur la cheville de la jeune femme.

Je patientais un peu, avant de recevoir enfin les tirages. Encore un changement de position pour la jeune femme, alors que j'éteignais, et repartait en sa compagnie, tenant les radios dans une enveloppe que je posais sur ses genoux. "Alors, rapide hein?" ajoutais-je, avant que nous ne repassions à la salle 8. L'opération avait du prendre 30 minutes à peu près.  

Arrivé à la salle, immédiatement je sortis les radios, pour les coller à l'écran blanc, pouvant ainsi discerner si os brisés il y avait. Me mordillant la lèvre, le diagnostic était sans appel. Jordan s'était sacrément bien blessée. L'os était sorti de son noyau, à moitié cassé. "Bon, ce n'est pas glorieux. Beaucoup de repos à prévoir... et pas un pied au sol pendant au moins 4 mois Jordan" Disais-je, comme une sorte de menace, connaissant un peu la tête de mule.

 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Dim 26 Fév - 21:30


Jordan & Alexie
Oh ! C'mon ! I'm alriAAAAh... It's painfull...


15th April 2016


Pour le coup, Jordan ne savait pas si cela était une bonne ou mauvaise chose. Pire qu'elle et sa tante ? Eh bien ! Les pauvres médecins de l’hôpital devaient parfois avoir affaire à de sacrés cas ! Mais bon, au moins, cela voulait dire qu'il y avait plus agaçant qu'elles. Dans un sens, cela rassurait l'ego.

Je sais bien. Soupira la brune. C'est une bonne chose qu'elle soit comme ça. Le problème c'est pas elle, mais moi. Elle haussa les épaules en évitant de craquer sous une éventuelle tristesse ou colère. Elle se mordit brièvement la lèvre, ravalant ses mauvaises pensées, avant de continuer : J'ai juste grandis d'une façon qui fait que je suis pas vraiment habituée à ce qu'on soit au petit soin avec moi. Donc on va dire que ça m'agace, parce que j'suis plus une môme et que je sais me débrouiller. 'Fin bref, j'ai conscience de m'énerver pour rien, mais je contrôle pas. Jordan acquiesça lorsque l'infirmière lui demanda si elle avait toujours mal. Évidement, la douleur ne pouvait pas disparaître en un claquement de doigts. Mais l'athlète dira que ce n'est pas la mort pour autant, en quelque sorte.
En parlant, elle n'avait pas réellement prêté attention à ce qu'écrivait madame Meyers. Ni même à l'état de sa cheville, pour tout dire. Et ce n'était pas l'impassibilité professionnelle de son médecin qui pourrait lui dire quoi que ce soit à ce niveau-là.

Ok. Lança-t-elle, ensuite, en avalant ses gélules rouges. Une radio, hein ? Erf. Voilà qui n'était pas vraiment bon... Elle allait bien voir.

Tout le temps passait à attendre le retour de l'infirmière, Jordan l'a passé à ruminer. Voilà qu'elle re-songait à sa mère, son beau-père, son beau-frère... Elle ne répondait quasiment jamais à leurs messages et même aux lettres de son cadet. Au fond, le pauvre ne devait pas comprendre la haine infondée que sa grande sœur lui portait. Peut-être qu'elle exagérait... Elle allait prendre la peine de lui répondre. Après tout, c'était encore un gamin. Il avait besoin de se sentir aimé. Elle lui fera un dessin pour le remercier de tout ce courrier (pas ouvert, pour la plupart, pour tout avouer). Son beau-père, par contre, il pourra toujours courir pour n'avoir ne serait-ce qu'un sourire de sa part. Quant à sa mère, elle lui téléphonera. C'était bientôt son anniversaire.
La voix de madame Meyers la sortit de ses réflexions et elle se hissa sur le fauteuil. L'infirmière n'avait pas tort. Si on pouvait éviter une syncope à Margery... Elle voyait toujours le pire des cas. Alors la voir dans un fauteuil roulant, laissez tomber le nombre de films catastrophes qui trotteraient dans sa tête !

Une fois à la salle de radiographie, Jordie s'amusa à compter les secondes. Si cela prenait trop longtemps, elle le ferait malicieusement remarquer. Sachant que sa patience était très limitée, elle allait sans aucun doute le faire remarquer.
Mouais, bof, je suis sûre que vous pouvez faire mieux ! Lâcha-t-elle en riant à la fin de l'opération.

De retour dans la première salle, sa tante les attendaient avec un café. Sans même s'en rendre compte, la jeune fille avait roulé du regard. Elle s'attendait déjà au sang d'encre que Margery allait se faire dans 3, 2, 1...
Quoi ?! / A ce point ? Lancèrent les deux Wright, en choeur.
Nan, nan, nan, c'est pas possible ! 4 mois ? Mais ! Un grognement enragé lui échappa. Autant dire qu'elle s'était fortement retenu de shooter de colère dans le matériel médical de l’hôpital. 4 mois ? Vous vous rendez compte ?! Les compéts ! J'ai une équipe à géré au campus ! Je peux pas être au repos pendant 4 mois ! Ça fait jusqu’aux grandes vacances ! Août ? J'peux pas !

Jordan n'allait sûrement pas tarder à se prendre une baffe à l'arrière du crâne lorsqu'elle enfouit celui-ci dans ses paumes, complètement désolée. Elle était presque sur le point de lâcher des larmes de frustration. Et le pire, c'est qu'elle ne pouvait en vouloir qu'à elle-même. C'était bien fait pour elle, clairement. Et voilà qu'elle en payait de lourdes conséquences. Elle allait merder ses compétitions à venir. Elle allait faire merder l'équipe de baseball. Elle allait décevoir tout le club sportif. Tout ça parce qu'elle n'était pas fichue de jouer, pour une fois, la carte de la sûreté.

Je peux vraiment pas rejouer avant ? En faisant attention ? Je m’appuierais pas trop dessus. Je jouerais au poste de Lanceur ou Receveur pour éviter de courir... Allez quoi... Doit bien avoir une solution roue de secours... Y'a toujours une petite issue...

Jordan était dégoûtée et réellement désespérée. Le sport, ce n'était pas rien pour elle. Pas qu'un loisir. C'était beaucoup plus. Et devoir arrêté, c'était hors de ses capacités. Pas 4 mois de repos, non, vraiment...

Raccourcissez ça d'un mois, de deux semaines, elle s'en fout. Mais raccourcissez.

Qu'est-ce que j'ai encore foutu, sérieux... Marmonna-t-elle entre ses paumes. *Jordan, t'es conne. Tellement conne sur c'coup là.*
code (c) acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Dim 5 Mar - 18:58

WRIGHT
Jordan

MEYERS
Alexie

Urgence?







Je n'étais que trop habituée aux réactions des patients... mais concernant Jordan, je savais pertinemment que le sport prenait une place d'or dans son corps, et dans son quotidien. La scène était plus... touchante si je pouvais dire. Cette gamine n'était plus rien sans ses activités sportives. Je pinçais légèrement mes lèvres, alors que le teint de tante de la jeune fille tournait au blanc, puis au rouge, sûrement à cause de l'énervement.

Jordan était dans un état second, tant énervée, voire plus. Je croisais les bras, avant de lui montrer mon carnet, sur lequel j'avais dessiné approximativement la situation de sa cheville. On voyait clairement un os fêlé, sorti de son socle osseux. "Regardez Jordan, l'état de votre cheville. Si vous continuez, ce sera l'opération. Je vous propose une solution plus longue, mais sans passer sur la table. Les conséquences peuvent êtres encore plus critiques: vous voulez arrêter le sport pour toujours?" Disais-je, en haussant un sourcil.

Bien sûr que je comprenais cette réaction: j'étais humaine et mon métier était aussi l'écoute des patients. Combien de fois la jeune fille m'avait parlé de ses compétitions, de sa fierté quant à ses camarades, de son statut sportif... Je croisais à nouveau les bras, réfléchissant un peu. Puis, je rassemblais les différents médicaments dont  la jeune femme aurait besoin pour se soigner, combattre la douleur. "Ecoutez, je vous propose un marché. 3 mois sans bouger: et il faut me promettre de ne pas poser le pied au sol, et encore moins de courir. C'est très important. Après 3 mois, vous pourrez reprendre un peu le sport, mais vous devrez venir me voir 3 fois par semaine, pour faire un check-up, sans oubliez une seule séance" Disais-je rapidement, avant de toucher du bout du doigt la cheville de Jordan. "Et prendre ce que je vais vous donner" ajoutais-je, en rajoutant des vitamines diverses pour aider à la récupération.

Ainsi, il fallait maintenant remettre l'os dans son socle. Une opération difficile, même avec les anti-douleurs qu'elle venait d'avaler. La tâche s'annonçait d'autant plus difficile, que l'os était cassé. Je désinfectais mes mains à l'aide d'un savon sans rinçage, avant de poser mes deux mains sur sa cheville. "Je dois remettre l'os, et ensuite nous banderons tous ça" disais-je, attendant son acquiescement de la tête.

Je me préparais à la manipulation délicate. Ainsi, j'essayais d'être la plus rapide possible: attrapant sa cheville et son pied, pour venir le tourner bruyamment. Un bruit sec retentit, alors que la jeune femme gémissait. Rapidement, l'os reprit sa place, alors que je reposais la poche de glace pour calmer la douleur et l'inflammation. "C'est fini..." disais-je en soufflant, alors que j'attrapais une bande, pour serrer avidement.

Je reposais sa jambe, alors que je soufflais. Déchirant la feuille sur laquelle j'écrivais, elle contenait un récapitulatif de tout ce qu'elle devait faire, ainsi que la prise de médicament. Je lui tendis, alors que je poussais les médicaments vers elle. "Bon... c'est terminé. Et souvenez-vous jeune fille, pas de sport avant 3 mois, et des visites à partir de la reprise de vos activités sportives" répétais-je en me décalant, toisant la tante de la jeune Wright. Je savais qu'elle répéterait à Jordan chaque jour si il le fallait, les soins et les recommandations.
 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche

avatar

Inventaire
Sur moi: Mon blouson, ma batte de baseball, ma paire de poings américains et mon pendentif (croix catholique).
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies




Localisation : Nouvelle-Orléans


MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Dim 12 Mar - 17:35


Jordan & Alexie
Oh ! C'mon ! I'm alriAAAAh... It's painfull...


15th April 2016


Jordan, en constatant les dégâts retranscris sur le croquis, ne pouvait que secouer négativement la tête comme le ferait un enfant à la fois triste et boudeur. Evidemment qu'elle ne voulait pas mettre une croix définitive sur le sport. Où serait sa joie de vivre, autrement ? Où serait sa seule et unique façon de rester près de ce père disparu ? Loin. Envolées. Brisées. Et l'idée d'une opération ne l'enchantait pas non plus. Alors, elle ne pouvait qu'acquiescer, écouter, obéir.

Madame Meyers avait, au moins, le mérite d'être d'une bonté incomparable. Jamais l'adolescente n'avait connu une infirmière si compatissante et qui se démenait à en tout donner pour chacun de ses patients. En fait, elle s'avérait, pour eux, être une sorte de maman.
Une fois de plus, la jeune femme semblait peser le pour et le contre. Se creusant les méninges pour proposer une solution. La fameuse solution roue de secours qui s'avait allier accord de tous et sécurité.

J'ferais tout ce qu'il faut. Répondit-elle avec sérieux. Pour une fois, le ton de Jordan ne trahissait aucun mensonge. Ce n'était pas des paroles en l'air. Pour le coup, elle tiendra sa promesse. Tout dans sa voix s'avérait solennel.

Donnant son feu vert pour la manœuvre douloureuse à suivre, l'étudiante ferma les yeux et serra les dents. Chaque parcelle de muscle était crispée dans l'espoir de minimiser la souffrance que la remise en place de l'os allait causer. Cela ne changea, toutefois, rien et un "putain !" se laissa glisser entre deux grognements de douleur. Le remboîtement avait recrée la même sensation et même son écœurant que lors du déboîtement. Mais, comme venait de le dire l'infirmière, c'était fini. C'est bon. Jordan pouvait souffler. Une grosse extirpation. Comme si, dans ce soupir, ce mauvais moment s'échappait de son être.

La brunette lue la feuille sur laquelle reposait tout son traitement d'un air entendu avant de hocher la tête.
Comptez la dessus. Elle redressa doucement la tête et esquissa un faible sourire. Petit, oui, mais porteur d'une grande gratitude. Merci. Par contre... Je fais comment ? Questionne-t-elle sérieusement. Vous avez dit que je ne dois pas poser le pied par terre, mais... Des béquilles ça suffit ? Ou je dois être en fauteuil roulant ?

Un fauteuil serait bien gênant ne serait-ce que pour la moindre activité du quotidien. Mais bon... Jordan payait le prix de ses âneries. Et pour une fois, elle le concevait.
code (c) acidbrain



HS : dernier ou avant dernier poste pour moi. Ça dépend si tu réponds encore une dernière fois et si ce poste marque une conclusion Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3574-jordan-wright-j-savais-deja-que-le-monde-part-en-vrille-m-enfin-la http://try-again.forumactif.com/t3576-jordan-all-for-one-one-for-all http://try-again.forumactif.com/t3575-jordan-road-trip http://try-again.forumactif.com/t3580-27-12-16-what-s-the-matter http://try-again.forumactif.com/t3588-the-bitter-end http://try-again.forumactif.com/t3622-mission-1-get-some-food-4-janvier-2017

avatar

Inventaire
Sur moi: j'ai des clopes, ma batte, et ma plaque de médecin
Dans mon sac:

Hello, my name is
and I Kill fucking zombies






MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN) Lun 13 Mar - 23:50

WRIGHT
Jordan

MEYERS
Alexie

Urgence?







Le ton sérieux de la jeune fille me fit légèrement sourire. Habituellement coquine et joueuse, je pouvais sentir son soulagement et sa reconnaissance. C'était pour cela que je faisais ce travail. J'espérais seulement que Jordan respecterait cette petite règle... elle était si têtue mais, son regard trahissait son sérieux. Ainsi, je penchais légèrement la tête. "Je sais que vous êtes forte pour supporter ça Mlle Wright" Disais-je simplement en me levant.
La jeune fille avait supporté la douleur de l'os, ce qui était exceptionnel. Cette intervention rapide était en général horriblement tortueuse, et malgré ses jurons, elle avait contrôlé sa douleur.

Ainsi, quand la jeune femme me rendit son sourire, je ne pouvais que fondre devant cette tête de mule. J'aimais énormément tous mes patients, et cette petite habituée faisait partie du lot.
J'eus cependant un petit moment de réflexion. Le fauteuil roulant serait peut être extrême, et handicaperait davantage sa vie personnelle. Mais, elle ne devait pas poser le pied au sol. Ainsi, j'attrapais encore une fois mon carnet pour écrire une ordonnance.

Chose faite, je lui donnais le papier. "Des béquilles seront suffisantes, je vous en ai prescrit ainsi que la pose d'un plâtre. Ce sera plus adéquat vu votre... hyper-activité. Je vous l'enlèverais au bout des 3 mois, ne vous inquiétez pas. il faut laisser l'os se reformer au cartilage" Disais-je avec un léger sourire en coin. Ainsi, je me levais pour les accompagner à la porte. "Essayez de faire votre plâtre au plus tard demain, plus vite il est posé, plus vite vous pourrez vous reposez" ajoutais-je, avant d'ouvrir la porte pour laisser sortir la tante & sa nièce. "Montez au 4ème, ils pourront vous fournir les béquilles et Mr Martins pourra peut être vous faire votre plâtre au passage" disais-je, avant de les laisser sortir. "Prenez soin de vous Jordan, et à dans 3 mois" ajoutais-je avec un sourire, en les laissant s'éloigner.

Rapidement, je nettoyais la salle pour la rendre stérile, avant de sortir pour m'occuper de la prochaine urgence.

 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://try-again.forumactif.com/t3556-une-autre-bourrique-anti-sociale-alexie-g-carver http://try-again.forumactif.com/t3564-29-decembre-jour-declenche


Hello, my name is
Contenu sponsorisé
and I Kill fucking zombies





MessageSujet: Re: RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN)

Revenir en haut Aller en bas

RP FINI 15 Avril 2016 Une habituelle patiente (JORDAN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» TNT HD le 5 avril 2016
» [Avril 2016] Glossybox
» Glossybox Too Faced Avril 2016
» COLS BLEUS 3047 de avril 2016
» Mercredi 20 avril 2016, un défilé aérien aura lieu dans le ciel de Marnes-La-Coquette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRY AGAIN  :: 
Flash back
 :: ☠ Flash Back :: ₪ USA
-